Anastasiopolis

Telmessos

36°39′5″N 29°7′23″E / 36.65139, 29.12306 Telmessos, Telmessus ou Telmesse (actuelle Fethiye) (en grec : Τελμησσός ; en latin Telmessus) est une cité antique située en Lycie à la frontière de la Carie. La cité porte ce nom en l'honneur d'un fils d'Apollon.

Sommaire

Historique

Cité portuaire, Telmessos est conquise avec le reste de la Lycie par les Perses au VIe siècle av. J.-C. et placée sous la domination du satrape de Carie. Elle devient membre au Ve siècle av. J.-C. de la Ligue de Délos sous le giron d'Athènes puis obtient son indépendance. Au IVe siècle av. J.-C., elle passe sous la souveraineté du lycien Périclès de Limyra. En 334 av. J.-C., la ville se soumet pacifiquement à Alexandre le Grand, cependant que le roi lycien Antipatridès se révolte contre le satrape Néarque qui parvient à reprendre la cité. Après la mort d’Alexandre, la cité appartient un temps au royaume asiatique d'Antigone le Borgne puis, après 301, elle passe sous la domination des Lagides qui contrôlent tout le littoral lycien et carien. Elle est accordée par Ptolémée Ier à son petit-fils Ptolémée III de Telmessos. La cité soutient par la suite le séleucide Antiochos III dans sa guerre contre Rome et Pergame. En 188 av. J.-C., à l'issue de la Paix d'Apamée, Telmessos est offerte par les Romains au roi de Pergame, Eumène II. La cité, considérée comme l'une des plus florissantes de la nouvelle Confédération lycienne, reste sous la tutelle des Attalides jusqu’à la mort d'Attale III en 133. À cette date, elle est léguée, comme le reste du royaume pergamien, aux Romains qui l'incluent dans la province d'Asie. La cité reste dynamique durant la période byzantine, mais à partir du VIIe siècle, elle commence à perdre de son importance, ruinée par les premières incursions arabes. Au VIIIe siècle, la cité est appelée Anastasiopolis en l'honneur de l’empereur byzantin Anastase II.

Site

Tombeau d'Amyntas

Le site de Telmessos est célèbre pour ses tombeaux creusés dans la falaise, dont le tombeau d'Amyntas, près de l'ancienne agora, qui date du IVe siècle av. J.-C.. Sa façade reconstitue celle d'un temple ionique.

Le théâtre

On peut aussi observer à Telmessos depuis des fouilles récentes (1992) un théâtre datant de la fin de l'époque hellénistique. Il a été restauré par les Romains puis transformé en arène entre le IIIe siècle et le IVe siècle, pour être abandonné au VIIe siècle à la suite des incursions arabes.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Telmessos ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anastasiopolis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anastasiopolis — Anastasiopolis, Greek for city of Anastasios , is the name of several ancient cities: * Dara (Mesopotamia) in the Roman province of Mesopotamia (Roman province), in modern Turkey *In Asia Minor: **Anastasiopolis (Galatia), (modern Beypazarı)… …   Wikipedia

  • Anastasiopolis — • Name of four ancient sees Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Anastasiopolis     Anastasiopolis     † …   Catholic encyclopedia

  • Anastasiopŏlis — (a. Geogr.), vom Kaiser Anastasius I. in Mygdonia angelegte Festung, 1/2 Ml. von Nisibis; heißt auch Dara, nach einem dasigen Städtchen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Anastasiopolis (Titularbistum) — Anastasiopolis (ital.: Anastasiopoli) ist ein Titularbistum der römisch katholischen Kirche. Es geht zurück auf ein früheres Bistum in Thrakien, in der spätantiken römischen Provinz Rhodope, und war ein Suffraganbistum des Metropoliten von… …   Deutsch Wikipedia

  • Dara-Anastasiopolis — Dara Anastasiupolis (Δαραί; ’Aναστασιούπολις) war eine wichtige oströmische Festungsstadt in Mesopotamien zwischen Nisibis und Mardin, heute das Dorf Oğuz (Türkei). Der wohl ältere Ort Dara(s) wurde 505 von Kaiser Anastasios I. neu gegründet bzw …   Deutsch Wikipedia

  • ANASTASIA vel ANASTASIOPOLIS — ANASTASIA, vel ANASTASIOPOLIS civitas Mesopotamiae, apud Nisibim, ab ea 12. mill. pass. distans; ab Anastasio Imperatore condita; Daras prius, teste Marcellinô, et Daria, teste Procopiô, dicta. Altera in Galatia sub Archiepiscopo Ancyrano. Tertia …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Théodore de Sykéon — est un moine, évêque et ascète grec, né vers le milieu du VIe siècle, sous le règne de l empereur Justinien Ier, dans le village de Sykéon, près d Anastasiopolis, dans la province de Galatie (Asie Mineure), et mort le 22 avril 613, au début du… …   Wikipédia en Français

  • Lagania — • A titular see in Galatia Prima Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Lagania     Lagania     † …   Catholic encyclopedia

  • Telmessos — This article is about Telmessos in Lycia (modern Fethiye), not to be confused with Telmessos in Caria. Telmessos (or Telmessus), later Anastasiopolis, then Makri/Macre was the largest city in Lycia, near the Carian border, and is sometimes… …   Wikipedia

  • Dara (Mesopotamia) — For other uses, see Dara. Ruins at Dara …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”