15e Division d'Infanterie Coloniale

15e division d'infanterie coloniale

15e Division d'Infanterie Coloniale
Période 16 juin 1915
Pays France France
Branche Armée de Terre
Type Division d'Infanterie Coloniale
Rôle Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 2e Bataille de Champagne
Bataille de la Somme
Bataille du Chemin des Dames
Insigne des troupes de marine.jpg

Elle est constituée, à partir du 16 juin 1915, dans la région de Givry-en-Argonne.

Sommaire

Les chefs de la 15e DIC

Composition organique

Historique

Première Guerre mondiale

1915

Constituée le 16 juin, à la 2e Bataille de Champagne

20 juin - 1er juillet

Mouvement par étapes, par Somme-Yèvre, vers Somme-Vesle; travaux.

1er - 5 juillet

Transport par camions dans la région Givry-en-Argonne, Sainte-Menehould; repos.

5 juillet - 14 août 1915

Mouvement vers le front et occupation d’un secteur au nord de la Houyette et de Saint-Thomas, réduit à gauche, le 16 juillet, jusqu’à la route de Binarville à Vienne-le-Château (guerre de mines):
14 et 15 juillet, attaques françaises vers le bois de Beaurain.
7, 11 et 12 août, attaques allemandes vers le ravin de la Houyette.

14 - 21 août

Retrait du front et repos dans la région de Sarry.

21 août-30 septembre

Mouvement vers le front ; éléments en secteur vers Souain et la ferme des Wacques[1].
A partir du 25 septembre, engagée dans la 2e Bataille de Champagne, à l’ouest de Souain: attaques françaises vers la ferme Navarin. Enlèvement de la 1re position ennemie, à l’ouest de la ferme Navarin[2].

30 septembre 1915 - 16 janvier 1916

Retrait du front et repos vers la Cheppe.
A partir du 3 octobre, transport par camions dans la région d’Épernay, puis, par V.F., dans celle d’Estrées-Saint-Denis; repos et instruction.
16 octobre, mouvement vers Gournay-sur-Aronde; repos.
A partir du 25 décembre, mouvement par étapes vers Poix, par Maignelay, Grivesnes et Flers-sur-Noye.
A partir du 30 décembre, transport par V.F. dans la région de Crécy-en-Ponthieu: instruction au camp de Saint-Riquier.

1916

16 janvier - 12 février

Transport par V.F. dans la région de Flers-sur-Noye, puis, par camions, dans celle d’Estrées-Saint-Denis; repos.

12 février - 31 juillet

Mouvement vers le front et occupation d’un secteur entre Beuvraignes et Belval, réduit à gauche, le 24 avril, jusqu’au sud du bois des Loges.

31 juillet - 14 août

Retrait du front et repos vers Maignelay.

14 août - 2 octobre

Transport dans la région de Proyart. Engagée, à partir du 16 août, dans la Bataille de la Somme, vers Belloy-en-Santerre et au nord:
28 août, extension du front, à gauche, jusqu’au sud de Barleux.
4, 5 et 6 septembre, attaques françaises vers Barleux.
17 septembre, attaque française.
19 septembre, réduction du front, à gauche, jusqu’au nord de Belloy-en-Santerre.

2 octobre-5 novembre

Retrait du front; repos vers Ignaucourt.

5 novembre - 25 décembre 1916

Mouvement vers le front, occupation d’un secteur vers Belloy-en-Santerre et Berny-en-Santerre.

1917

25 décembre 1916 - 7 janvier 1917

Retrait du front. Transport dans la région de Marseille-en-Beauvaisis; repos.

7 - 16 janvier

Mouvement par étapes vers Lizy-sur-Ourcq; repos.

16 janvier - 10 février

Transport par camions dans la région Oeuilly, Fismes, et, le 18 janvier, occupation d’un secteur vers Troyon et le ferme Hurtebise, étendu à gauche, le 29 janvier, jusqu’à Chivy.

10 février - 3 mars

Retrait du front, repos au camp de Dravegny.

3 mars - 19 avril

Mouvement vers le front et occupation d’un secteur vers la ferme Hurtebise et Chivy, réduit à droite, le 18 mars, jusqu’à la route de Paissy à Ailles, et, à gauche, le 26 mars, jusqu’à Troyon.
Au repos du 3 au 10 avril.
16 avril, engagée dans la Deuxième bataille de l'Aisne: progression vers la partie ouest du Chemin des Dames, vers Cerny-en-Laonnois et la route de Paissy à Ailles.

19 - 27 avril

Retrait du front vers Arcy-Sainte-Restitue et Bazoches, puis vers Baye.

27 avril - 8 mai

Mouvement vers Mailly-le-Camp; repos et instruction au camp.

8 - 26 mai

Transport par V.F. vers Rosières-aux-Salines et Blainville-sur-l’Eau; repos.

26 mai-27 août

Mouvement vers le front et occupation d’un secteur entre la Vezouse et le Sânon.

27 août - 26 septembre

Retrait du front; repos et instruction au camp de Saffais.
19 septembre, transport par V.F. dans la région de Ligny-en-Barrois, et, le 24, transport par camions dans celle de Verdun.

26 septembre - 18 octobre

Occupation d’un secteur vers le bois des Caurières et le bois des Fosses.

18 octobre - 2 novembre

Retrait du front et repos vers Joinville-en-Vallage.

2 novembre 1917 - 4 janvier 1918

Transports par camions vers la Meuse et occupation d’un secteur vers les Paroches et le bois Loclont.

1918

4 janvier - 30 mars

Mouvement de rocade, et, à partir du 15 janvier[3], occupation d’un secteur entre Kœur-la-Grande et Maizey.

30 mars - 16 mai

Retrait du front ; à partir du 9 avril, transport par camions vers Arches; repos et instruction au camp.
A partir du 15 avril, mouvement par étapes vers Bruyères; repos et instruction.
A partir du 25 avril, transport par V.F. dans la région de Beauvais, puis mouvement vers celle de Breteuil; repos.

16 mai - 8 août

Mouvement vers le front; occupation d’un secteur vers Thory et Mailly-Raineval, étendu à gauche, le 23 mai, jusqu’au sud de Rouvrel: organisation du front et combats dans la région de Castel.
En juillet, actions offensives fréquentes, particulièrement le 23, vers Mailly-Raineval.
4 et 5 août, progression dans la région de Morisel.

8 - 10 août

Engagée, vers Mailly-Raineval, dans la Bataille de Montdidier ( Bataille de Picardie): progression sur la rive droite de l’Avre.

10 août - 5 septembre

Retrait du front et repos vers Poix.
A partir du 21 août, transport par V.F. dans la région de Joinville-en-Vallage; repos et instruction.

5 septembre - 15 octobre

Transport par camions vers le front et occupation d’un secteur vers Watronville et Mesnil-sous-les-Côtes.
A partir du 12 septembre, engagée dans la Bataille de Saint-Mihiel: prise des Éparges et de Combres; organisation des positions conquises, vers Fresnes-en-Woëvre et Watronville.
A partir du 22 septembre, extension du secteur, à gauche, jusque vers Damloup.

15 - 20 octobre

Retrait du front; repos vers Dieue-sur-Meuse.

20 octobre - 11 novembre

Mouvement vers le front et occupation d’un secteur au nord du bois des Forges; le 6 novembre, franchissement de la Meuse; progression sur les Hauts-de-Meuse.
Du 7 au 10 novembre, combats vers Damvillers.

Rattachement

Affectation : 2e CA, de juin 1915 à novembre 1918

1915

1916

  • 7 janvier 2e corps d'armée colonial (IIe Armée)
  • 13 février 2e corps d'armée colonial (VIe Armée)
  • 12 avril- 2e corps d'armée colonial (Xe Armée)
  • 30 juin- 2e corps d'armée colonial (IIIe Armée)
  • 31 juillet- Xe Armée
  • 13 août- 2e corps d'armée (Xe Armée)
  • 19 septembre- 2e corps d'armée colonial (Xe Armée)
  • 2 octobre- Xe Armée
  • 20 octobre- 2e corps d'armée colonial (Xe Armée)

1917

  • 3 janvier- Xe Armée
  • 7 janvier- 2e corps d'armée colonial (Ire A.)
  • 9 janvier- Ire Armée
  • 13 janvier- 2e corps d'armée colonial (VIe Armée)
  • 15 janvier- 37e corps d'armée (VIe Armée)
  • 19 janvier- 2e corps d'armée colonial (VIe Armée)
  • 26 avril- 2e corps d'armée colonial (Ire A.)
  • 8 mai- VIIIe Armée
  • 9 mai- 2e corps d'armée colonial (VIIIe Armée)
  • 24 mai- 40e corps d'armée (VIIIe Armée)
  • 27 mai- 2e corps d'armée colonial (VIIIe Armée)
  • 17 septembre- IIe Armée
  • 22 septembre- 32e corps d'armée (IIe Armée)
  • 2 octobre- 2e corps d'armée colonial (IIe Armée)
  • 17 octobre- IIe Armée
  • 2 novembre- 17e corps d'armée colonial (IIe Armée)
  • 18 novembre- 2e corps d'armée colonial (IIe Armée)

1918

  • 5 janvier- 2e corps d'armée colonial (Ire Armée)
  • 24 mars- 32e corps d'armée (Ire Armée)
  • 26 mars- 32e corps d'armée (VIIIe Armée)
  • 30 mars- VIIIe Armée
  • 9 avril- VIIe Armée
  • 25 avril- Ve Armée
  • 1er mai- Ire Armée
  • 17 mai- 5e corps d'armée (Ire Armée)
  • 26 mai- 7e corps d'armée (Ire Armée)
  • 30 mai- 9e corps d'armée (Ire Armée)
  • 10 août- Ire Armée
  • 11 août- 9e corps d'armée (Ire Armée)
  • 21 août- IIe Armée
  • 4 septembre- 2e corps d'armée colonial (Armée U.S.)
  • 18 septembre- 17e corps d'armée (IIe Armée)
  • 22 septembre- 17e corps d'armée (IIe Armée)
  • 6 octobre- 33e corps d'armée (Armée U.S.)
  • 15 octobre- 2e corps d'armée colonial (Armée U.S.)


Notes et Références

  1. Du 21 août au 3 octobre 1915, des éléments de la 60e D.I. sont à la disposition de la 15e D.I.C.
  2. Le 27 septembre 1915, la 2e brigade coloniale (15e D.I.C.) est à la disposition de la 12e D.I.
  3. Du 5 au 15 janvier 1918, la 15e D.I.C. et la 52e Division d'Infanterie exécutent des mouvements de rocade et changent de secteur entre elles, la 52e D.I. venant occuper le secteur nouvellement passé au 10e Corps d'Armée. Dans cette période ces deux divisions rattachées ici au 2e C.A.C., dépendent donc aussi du 10e C.A.

Liens internes

Liens externes

La 15° DIC dans la bataille de l'Aisne (1917)


  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale Portail de la Première Guerre mondiale
Ce document provient de « 15e division d%27infanterie coloniale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 15e Division d'Infanterie Coloniale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 15e division d'infanterie coloniale — Période 16 juin 1915 Pays  France Branche Armée de Terre Type Division …   Wikipédia en Français

  • Division d'infanterie — Division (militaire) Pour les articles homonymes, voir Division (homonymie). Symbole standard APP 6A de l OTAN pour une division d infanterie allié …   Wikipédia en Français

  • 6e regiment d'infanterie coloniale — 6e régiment d infanterie coloniale 6e Régiment d Infanterie Coloniale …   Wikipédia en Français

  • 6e régiment d’infanterie coloniale — 6e régiment d infanterie coloniale 6e Régiment d Infanterie Coloniale …   Wikipédia en Français

  • 6e régiment d'infanterie coloniale — Insigne régimentaire du 6e Régiment d’Infanterie Coloniale …   Wikipédia en Français

  • Liste des Groupes de reconnaissance de division d'infanterie — Les Groupes de reconnaissance étaient des unités d’entière formation de l armée française en 1939 1940 qui ont participé à l offensive de la Sarre au Plan jaune et à la bataille de France. Sommaire 1 Missions 2 Règle de numérotage 3 Numérotation …   Wikipédia en Français

  • 65e division d'infanterie (France) — 65e division d infanterie Pays  France Branche Armée de terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie Guerres …   Wikipédia en Français

  • 65e division d'infanterie — (France) 65e division d infanterie Pays  France Branche Armée de terre Type Division d infanterie Rôle Infanterie Guerres Prem …   Wikipédia en Français

  • 75e division d'infanterie (France) — 75e Division d Infanterie Pays  France Branche Armée de Terre Type Division d Infanterie Rôle Infanterie Guerres …   Wikipédia en Français

  • 2e division d'infanterie (États-Unis) — La 2e division d infanterie américaine de l United States Army, surnommée Indian Head, à cause de son insigne est une division d infanterie américaine. Cette division (US 2nd Infantry Division en anglais) est la seule division de l Armée des… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”