Lapin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir lapin (homonymie).
Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme « lapin » s'applique en français à
plusieurs taxons distincts.
lapin
Divers lapins domestiques (Oryctolagus cuniculus)
Divers lapins domestiques (Oryctolagus cuniculus)
Taxons concernés

Plusieurs espèces dites « lapins »,
classées dans la famille des Léporidae,
dans les genres suivants:

Articles sur le lapin commun
Autres sous-pages sur les lapins

Le mot lapin (/lapε̃/) est un terme très général qui désigne plus d'une vingtaine d'espèces de mammifères à grandes oreilles de la famille des léporidés, réparties dans neuf genres biologiques. À lui seul le lapin de garenne européen (Oryctolagus cuniculus) est à l'origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier. Les lapins ont en commun une silhouette moins élancée que celle des lièvres et, contrairement à ces derniers, ils naissent aveugles et nus, cachés dans un nid avant de pouvoir sortir à l'air libre. Les animaux désignés par ce terme sont très présents dans la culture. Le mot « lapin » est utilisé aussi bien comme patronyme que comme marque commerciale. De nombreux personnages fictifs célèbres sont également des lapins et l'« animal aux longues oreilles » est présent dans l'art et la littérature tout autant que dans la culture populaire, la mythologie et la symbolique de plusieurs continents.

Sommaire

Terminologie

La dénomination qui peut désigner ces animaux change selon les cas :

  • Le terme lapin est le terme générique le plus utilisé. Son étymologie est incertaine. Il pourrait venir de « lapereau »[1] et dériver d'une interférence entre le terme « laper » (manger avec avidité) et de « lapereau » (petit lièvre), ce dernier provenant de « lapriel » (du latin : leporellus, levreau).
  • Avec un ou deux N, le terme con(n)in ou con(n)il, au féminin con(n)ille[2], désigne le lapin dans les textes anciens[3], il dérive du latin cuniculus, mot d'origine ibérique[2]. On retrouve cette racine ancienne dans le castillan conejo, le catalan conill, l'italien coniglio, le breton konifl, l'alsacien Kénjele, le néerlandais konijn ou l'allemand Kaninchen. Ce terme a été remplacé en français, probablement au XIVe siècle, par celui de « lapin »[1].
  • la « lapine » (/lapin/) est la femelle du lapin domestique[3],
  • la « hase » est la femelle du lapin de garenne, comme celle du lièvre[3],
  • Le « bouquin » ou « bouquet » désigne le mâle lapin comme le lièvre (rare)[3],
  • « Lapiner » veut dire mettre bas[4],
  • Le « lapereau » est leur petit[3],
  • Une « lapinière » est une élevage de lapins[4],
  • Un « clapier » est une cabane à lapins[4].

Systématique

Le lapin d'Amérique, terme qui regroupe plusieurs espèces d'Amérique du Nord, du genre Sylvilagus
Le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus), lapin commun européen resté sauvage
Le lapin domestique, de race géante ou standard, est élevé dans le monde entier pour sa peau et sa chair. Il existe de nombreuses races de lapins.
Les races de lapins nains fournissent surtout des animaux de compagnie.

Les lapins sont présents un peu partout sur la planète et se répartissent en neuf genres, tous classés dans la famille des léporidés, avec leurs proches parents les lièvres. Ce ne sont donc pas des rongeurs mais des lagomorphes, une branche cousine qui comprend les lièvres, les lapins et les pikas.

Les « lapins » sont classés dans les genres suivants de la famille des Léporidae : Brachylagus, Bunolagus, Caprolagus, Nesolagus, Oryctolagus (lapin commun), Pentalagus, Poelagus, Pronolagus, Romerolagus ou Sylvilagus.

Sept de ces genres ne comprennent qu'une seule espèce, le genre Nesolagus comprend deux espèces, le genre Pronolagus en comprend trois et le genre Sylvilagus ou lapins d'Amérique, comprend quinze espèces, soit au moins 27 espèces différentes de lapins en tout.

Noms en français et noms scientifiques correspondants

Liste alphabétique de noms vernaculaires attestés[5] en français.
Note : Cette liste exclut les races de lapins domestiques. Certaines espèces ont plusieurs noms et, les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide. En gras, les espèces les plus connues des francophones.

Les lapins domestiques

Articles détaillés : Lapin domestique et Liste des races de lapins.

Le lapin domestique est exclusivement issu d'une espèce : le Lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus)[12]. Son élevage, appelé cuniculture, s'est développé à partir du Moyen Âge. Son but premier est la production de viande, mais il permet également la production de poils et de fourrures. Par ailleurs, les lapins sont aujourd'hui employés comme modèles dans les laboratoires, et peuvent également devenir des animaux de compagnie, du fait de leur caractère affectueux. Diverses races ont été développées suite à la sélection par l'homme. Elles présentent une très vaste gamme de tailles et de couleurs de robe et sont chacune adaptée à un de ces usages.

Économie

Articles détaillés : Lapin de garenne et Lapin domestique.
Vendeuse ambulante de jeunes lapins en cage en Chine (2008).
Les lapins sont un gibier traditionnel. Ici le personnage Huckleberry Finn de Mark Twain vient de tuer un lapin.

Les lapins sauvages de toutes espèces sont chassés depuis toujours pour leur chair très largement appréciée, rôtie, en pâté ou en civet.

Le lapin a été domestiqué tardivement au Moyen Âge, c'est le seul animal d'élevage originaire d'Europe[13]. L'élevage familial en clapier a été pratiqué dès l'an 1000[14], puis s'est intensifié avec l'apparition de l'élevage industriel. À lui seul le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus) est à l'origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier[15] mais stabilisées uniquement à partir de la seconde moitié du XIXe siècle[16]. Le lapin domestique est également élevé en tant qu'animal de compagnie; il est aussi vendu .

Leur peau a actuellement une valeur économique moindre que dans le passé où elle donnait lieu à un commerce traditionnel, récupérée par les chiffonniers, dits aussi « marchands de peaux de lapins » qui passaient à domicile collecter les peaux issues des élevages familiaux[16].

L'introduction d'une nouvelle espèce de lapin dans des contrées où ils n'ont pas de prédateur, comme par exemple le lapin de garenne, d'origine européenne, provoqua en Australie de nombreux dégâts écologiques et en fait une espèce invasive difficile à contenir[17].

Les lapins dans la culture

Article détaillé : Lapin dans la culture.

Le lapin, sans référence à aucune espèce précise, est très présent dans la culture populaire et enfantine, ainsi que dans la mythologie. Le lapin est aussi fortement associé à la fête de Pâques.

Redouté par les marins qui ne prononcent jamais son nom, sous peine de porter malheur, et le désignent par des périphrases comme « l'animal aux longues oreilles », « cousin du lièvre », il est au contraire adopté comme symbole dans des cultures et des professions très diverses, un peu partout dans le monde.

L'univers du marketing s'en est également emparé, créant des mascottes célèbres. Le multimédia est également touché, notamment avec les lapins crétins d'Ubisoft. En motifs, en peluches ou en personnages de fiction, les lapins font partie des classiques de l'univers enfantin. En Egypte, une histoire intitulée Arnabou wal Kinz (le lapereau et le trésor) raconte l'événement d'un petit lapin malheureux, qui , ayant trouvé un trésor avec ses amis, devient riche.

Notes et références

  1. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « lapin » du CNRTL.
  2. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « connil » du CNRTL.
  3. a, b, c, d et e Les noms d'animaux
  4. a, b, c, d et e Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  5. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t et u (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0-444-51877-0, 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  8. a, b, c, d, e, f et g William H. Burt et Richard P. Grossenheider, Les Mammifères d'Amérique du Nord (au Nord du Mexique), La Prairie, Broquet, 1992, 295 p. (ISBN 2-89000-331-0), p. 209-212 
  9. Protéger la nature c’est respecter la vie, document pdf de Act for Nature, 2010.
  10. Parfois par traduction littérale de l'anglais European rabbit. Exemple d'usage dans un document scientifique : Description des principales étiologies des maladies digestives chez le lapin européen (Oryctolagus cuniculus)..
  11. a et b Nom vernaculaire français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen.at
  12. European (Domestic) Rabbit site Comparative Mammalian Brain Collection(en)
  13. Achilles Gautier, Alfred Muzzolini, La Domestication, Errance - 1990
  14. Cécile Callou, De la garenne au clapier : étude archéozoologique du Lapin en Europe occidentale, Éd. Mémoires du Muséum d'Histoire Naturelle - 2003 Lire un résumé de ce document
  15. Référence Animal Diversity Web : Leporidea (en)
  16. a et b Origine du lapin et domestication sur cuniculture
  17. Jean Demangeot, Les milieux « naturels » du globe, Paris, Armand Colin, 10e édition, 2002, p.105

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lapin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lapin — lapin …   Dictionnaire des rimes

  • lapin — lapin, ine [ lapɛ̃, in ] n. • XVe; a remplacé conil; du même rad. que lapereau 1 ♦ Petit mammifère (lagomorphes) à longues oreilles, à petite queue, très prolifique, répandu sur tout le globe. Lapin de garenne, buissonnier, vivant en liberté,… …   Encyclopédie Universelle

  • lapin — lapin, ine (la pin, pi n ) s. m. et f. 1°   Petit animal quadrupède de l ordre des rongeurs qui se loge en des terriers. •   [Après un coup de feu] Je vois fuir aussitôt toute la nation Des lapins qui, sur la bruyère, L oeil éveillé, l oreille au …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lapin — LAPIN. s. m. Connil, petit animal sauvage qui creuse sous terre, & qui du reste est assez semblable au liévre. Lapin de garenne. lapin de clapier. lapin gris. lapin blanc. fourrure de lapin manchon de lapin. On dit prov. & bassement, d Un homme… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lapin — can refer to:*Rabbi Daniel Lapin *Ivan Lapin Russian football player. *A castrated rabbit. *Rabbit hair. *A French comics anthology created by Mr. Clement and published by L Association.Lapin is also the French word for rabbit …   Wikipedia

  • lapin — lapín s. m. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  lapín s.m. iepurele de vizuină, strămoşul iepurelui de casă.(<fr. lapin) Trimis de Anonim, 07.01.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • Lapin — (franz., spr. päng), s. Kaninchen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • lapin — /fr. laˈpɛ/ [vc. fr., letteralmente «coniglio»] s. m. inv. pelliccia di coniglio …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • lapin — Lapin, Cuniculus, Lapereau …   Thresor de la langue françoyse

  • lapin — [lap′in; ] Fr [ lȧ pan′] n. [Fr, rabbit < lapereau < or akin to Port laparo, of Iberian Balearic orig.] rabbit fur, generally dyed in imitation of more valuable skins …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”