Anagramme(X-Files

Anagramme (X-Files)

Épisode de X-Files
Anagramme
Titre original Talitha Cumi
Épisode Saison 3
Épisode 24
Scénariste(s) Chris Carter & David Duchovny
Réalisateur R.W Goodwin
Production 3x24
Diffusion 17 mai 1995 (États-Unis)
23 septembre 1996 (France)
Chronologie
← Précédent Suivant →
Hallucinations Tout ne doit pas mourir
Liste des épisodes de X-Files

Anagramme est le 73e épisode de la série télévisée X-Files.

Synopsis

  • ARLINGTON, VIRGINIE

Dans un fast food, un déséquilibré au chômage prend les clients en otage. Une fois les enfants évacués, un vieil homme sort de la foule et tente de calmer le malade. A l'arrivée de la police, il tire soudain sur trois personnes avant d'être abattu. Le vieil homme se penche sur lui et guérit sa blessure en la touchant simplement de la main. Il guérit les autres victimes de la même manière avant de disparaître dans la foule. A l'arrivée du FBI, il n'y a plus aucun blessé. Le vieil homme est décrit comme un "bon samaritain", un saint. Le preneur d'otages déclare avoir été touché par la main de Dieu. après l'inspecteur local, l'homme a déclaré s'appeler Jérémie Smith. Il se trouvait devant lui, et au moment suivant, il avait disparu. Le numéro de boite postale qu'il a donné s'est avéré être faux et il n'a pas de permis de conduire.

  • QUONOCHONTAUG, RHODE ISLAND

La mère de Fox Mulder revient sur les lieux d'une vieille maison de campagne pour un rendez-vous inattendu. La maison est déserte, les meubles encore recouverts de draps blancs comme des linceuls. Elle se remémore les jours heureux passés ici avec son mari autrefois. Sur la terrasse, elle rencontre celui qu'elle est venue voir ; l'Homme aux Cigarettes. Smoking Man : Cette pensée m'a frappé pendant que j'attendais ici. Mme Mulder : Quoi ? Smoking Man : Il n'y a qu'une chose qui ne change pas, la mer. Mme Mulder Qu'est-ce que vous attendez de moi! Smoking Man : Je voulais échanger avec vous quelques souvenirs. Mme Mulder : Je n'ai rien à vous dire. Smoking Man : Vraiment ? Autrefois nous avions tant de choses à nous dire... c'était le bon temps dans la résidence d'été des Mulder. Vos enfants étaient jeunes, et énergiques. J'ai même fait du ski nautique ici avec Bill. (1) Votre mari était assez fort dans ce domaine... pas aussi fort que moi mais c'était comme dans bien des domaines.. non ? Mme Mulder : J'ai oublié tout ça. Smoking Man : Oui... j'ai beaucoup de mal à le croire. En particulier aujourd'hui où je comptais faire appel à votre mémoire, et vous demander de faire l'effort de vous souvenir de quelque chose. S'en suit une conversation très animée, qui n'échappe pas à l'objectif d'un observateur très attentif, caché dans les environs.

  • HÔPITAL DE QUONOCHONTAUG, 11H21

L'agent Mulder est prévenu par le directeur adjoint Skinner que sa mère vient d'être admise en urgences pour une attaque cardiaque. A moitié inconsciente, elle fait signe à Mulder qu'elle voudrait écrire quelque chose. Sur un morceau de papier qu'il lui tend, elle griffonne le mot : PAUME (PALM en anglais). Après le transfert de sa mère à l'Hôpital de Providence (2), Mulder confie à Scully qu'il pourrait exister un lien entre la fusillade du matin et l'attaque de sa mère. Le mot "Paume" évoque bien la guérison par l'application de la paume de la main sur les blessures. Scully n'y voit là qu'une coïncidence. De plus, son attaque a pu affecter son cerveau - elle a très bien pu écrire ce mot en en pensant un autre.

  • WASHINGTON, 8H25

Grâce aux images prises par une équipe de télévision arrivée en premier sur les lieux, Mulder retrouve la trace de Jérémie Smith. Sur une séquence en particulier, on distingue nettement l'inspecteur parler avec un homme en costume gris lorsque quelqu'un passe devant la caméra. A son départ, l'inspecteur est toujours en train de parler avec un autre homme, portant le même costume.

  • ADMINISTRATION DE L'AIDE SOCIALE, WASHINGTON

Alors qu'il est à son poste de travail dans une grande salle de saisie de l'administration sociale, Jérémie Smith voit entrer des hommes suspects, probablement des agents fédéraux. Discrètement, il se lève et tente de sortir par une porte dérobée. Mais des agents l'attendaient déjà à cet endroit et l'arrêtent immédiatement. Dans la salle principale, l'Homme aux Cigarettes semble satisfait de la façon dont s'est déroulée cette arrestation. Plus tard, dans une prison indéterminée, Jérémie Smith est transféré dans une cellule sous bonne escorte, attaché sur un chariot comme un criminel extrêmement dangereux. Il est enfermé dans la cellule B18 (3).

  • QUONOCHONTAUG

Mulder se rend à l'ancienne maison de campagne familiale. Là, sur la même terrasse où sa mère a eu son attaque, il est attendu par son informateur. Mr X lui tend des photos prouvant que sa mère a eu un rendez vous très mouvementé avec l'Homme aux Cigarettes. S'il n'avait pas été là pour prendre les photos et plus tard donner l'alarme, elle serait même probablement morte. Le Fumeur semble lui avoir demandé quelque chose qu'elle conservait probablement dans la maison. après Mulder, le jour de leur divorce, sa mère a juré ne plus jamais revenir dans cette maison. Après une nuit passée à fouiller la maison de fonds en combles, Mulder se penche à nouveau sur le mot griffonné par sa mère. En changeant les lettres comme une anagramme, il forme le mot LAMPE ( LAMP, anagramme de PALM ). Dans l'une des lampes de la maison, il trouve un petit cylindre métallique... armé d'un aiguillon. Un appareil identique à l'arme utilisée par le chasseur de primes dans le Dossier de la Colonie.

  • DIRECTION CENTRALE DU FBI, WASHINGTON

A la grande surprise de l'agent Scully, Jérémie Smith en personne vient se présenter à l'entrée des bureaux du FBI. Il a vu sa photo dans le journal et pense être victime d'une erreur. Devant un comité restreint, il déclare avoir vécu le moment de la prise d'otages comme dans un rêve. Il n'a aucun souvenir d'avoir quitté l'endroit jusqu'à ce qu'il se réveille chez lui. Jérémie Smith a l'air calme et profondément honnête. Comme il n'a rien fait d'illégal, il est évidemment libre de repartir.

  • CELLULE B18

L'Homme au Cigarettes vient interroger le véritable Jérémie Smith dans sa cellule. Smoking Man : C'est une lourde responsabilité. Je suis chargé de m'occuper de vous et de régler cette affaire. Je pense que ça ne vous étonnera pas. Jersiais Smith : Je n'ai pas honte de mes actions. Smoking Man : "Honte" vous dites ? Vous ne pouvez pas vous payer le luxe de la faiblesse et des repentirs. Vous ne devez rien mettre au dessus de ce qui est notre objectif suprême. Jersiais Smith : Je ne crois plus en votre objectif suprême. Smoking Man : Alors vous méritez votre sort. Jersiais Smith : Ce n'est pas à vous de décider de mon sort. Si vous avez des raisons vous n'avez aucun droit. Et aucun moyen non plus. Smoking Man : Vous prétendez me dicter ce que je dois faire ? C'est bien ça ? Avez vous une idée des conséquences de vos actes ? et de leur prix ? de quel droit leur donnez vous de l'espoir ? Jersiais Smith : Qu'est-ce que vous leur donnez, vous ? Smoking Man : Nous leur donnons du bonheur, et ils nous donnent de l'autorité. Jersiais Smith : L'autorité de leur ôter toute liberté sous couvert de démocratie. Smoking Man : Les hommes ne seront jamais libres, parce qu'ils sont faibles, corrompus, indignes et agités. Les gens ne croient qu'en l'autorité. Ils sont las d'attendre des miracles et des mystères. La Science est leur religion, aucune autre explication n'existe pour eux. C'est pour qu'ils persistent à le croire que notre Projet doit aller de l'avant. Jersiais Smith : Qu'est ce qu'il leur en coûtera ? Smoking Man : Cette question n'a rien à voir. Et l'issue est inévitable. La date est arrêtée. Jersiais Smith ( avec le visage de Deep Throat ): Quel prix devront-ils payer pour la satisfaction de votre égoïsme ? Combien devront mourir pour préserver vos intérêts dans ce projet ? Smoking Man : Vos tours de passe-passe et vos miracles ne m'impressionnent pas du tout. La peine que vous méritez vous sera infligée. Jersiais Smith : Par qui cette fois ? Et avec quel instrument ? Smoking Man : Par ceux qui possèdent cet instrument.

  • WASHINGTON

Mulder laisse éclater sa colère dans le bureau de Skinner. Il exige de savoir tout sur lui, son nom et comment l'atteindre. Skinner ne peut plus rien pour lui. De plus, Scully lui apprend la visite de Jérémie Smith. Mulder pense que l'Homme aux Cigarettes cherche à le tuer. Les deux agents se rendent au centre d'administration de l'aide sociale pour parler à Jérémie Smith. Celui-ci accepte de les suivre mais il profite d'une bousculade dans un couloir pour changer d'apparence et disparaître.

  • CELLULE B18

Smoking Man : Ce n'est plus qu'une question de temps. Jersiais Smith : Vous m'avez mis dans une cage, qui est dans une cage. Pourquoi avez vous si peur de moi ? Smoking Man : Je n'ai pas peur. Jersiais Smith : Bien sur que si. Vous avez toujours peur. Votre vie n'est que peur. Smoking Man : Vous ne savez rien de moi. Jersiais Smith : Je sais un tas de choses, presque tout. Vous croyez que les miracles que vous me voyez accomplir sont le résultat de mon pouvoir. Smoking Man : Vous croyez être Dieu ? Vous êtes un faussaire, un escroc, un charlatan. Jersiais Smith : Ce que vous craignez c'est qu'ils me prennent vraiment pour Dieu. Smoking Man : Aucune importance. La plupart d'entre eux ne croient plus en Dieu. Jersiais Smith : Pourquoi ? Smoking Man : Parce Que Dieu ne fait plus de miracle pour gagner leur Foi. Jersiais Smith : Vous pensez que l'homme qui cesse de croire aux miracles cesse aussi de croire en Dieu ? Smoking Man : Bien sûr. Jersiais Smith : Vous voulez régner sur les hommes au nom de Dieu. Smoking Man : Ils ne croient plus en Lui, mais ils en ont toujours peur. Et ce qu'ils craignent plus que tout c'est d'être libres. Jersiais Smith : Et donc vous leur apportez le bonheur. Smoking Man : Nous apaisons leur conscience. Quiconque peut apaiser la conscience d'un homme peut lui prendre sa liberté. Jersiais Smith (avec le visage de Bill Mulder): Et c'est en apaisant leur conscience que vous les tuez. mais vous ne les tuerez pas tous. Vous ne pourrez pas tuer leur amour. or c'est l'amour qui fait d'eux ce qu'ils sont. Et qui les rend meilleur que nous. Meilleurs que Vous. Smoking Man : Bavardages... je ne suis pas comme vous. Jersiais Smith : Non... tout ce que vous voulez c'est en faire partie. Être parmi les commandants que le processus commencera. Mais vous faites fausse route. Smoking Man : Est-ce possible ? Jersiais Smith : Oui.. vous êtes en train de mourir du cancer. Smoking Man : Je n'en crois rien ! Jersiais Smith : Ca vous regarde. Smoking Man : Vous voulez sauver votre vie. Jersiais Smith : Pas vous ? Lorsque le faux Jérémie Smith pénètre dans la prison, sous les traits du chasseur de primes extra-terrestre, il trouve la cellule B18 vide. Jérémie Smith a finalement négocié sa libération.

  • HÔPITAL DE PROVIDENCE, RHODE ISLAND

Mulder reste au chevet de sa mère. Son état semble plus grave que prévu - les médecins ne peuvent pas se prononcer sur son rétablissement. Dans le couloir, en sortant de la chambre de sa mère, Mulder a la surprise de tomber sur l'Homme aux Cigarettes. Mulder le plaque contre le mur. Mulder (en pointant son arme sur la cigarette): Est ce que vous l'allumez tout seul ou bien est-ce que je vous l'allume avec ça ?! Smoking Man : Est-ce que vous me laissez le choix ? Mulder: Je devrais vous descendre mais ils seraient probablement capables de vous sauver. Smoking Man : Faites le... Faites le agent Mulder ! Mulder: Je vais vous mettre une balle dans le cerveau qui vous paralysera jusqu'à la fin de votre vie, comme ma mère ! Smoking Man : Comment va-t-elle ? Mulder: Vous vous en foutez... Smoking Man : J'ai connu votre mère quand vous n'étiez pas né, Fox. Mulder: Ca m'est égal ! Smoking Man : Je l'ai vue il n'y a pas longtemps. Mulder: Oui.. et je sais ce que vous lui demandiez. Smoking Man : Je ne lui demandais rien. C'est elle en fait qui m'a demandé quelque chose, elle qui a désiré me voir. Mulder: Sale menteur... Smoking Man : J'avais peut-être une information, sur la disparition de votre sœur. Mulder: Où est-elle ? Smoking Man : Il semble que l'homme qui avait cette information ait disparu Mulder: J'ai ce que vous voulez. Smoking Man : Désolé, je ne veux rien agent Mulder, sinon savoir comment va votre mère...

  • BUREAUX DU FBI, WASHINGTON, 23H21

Scully fait des recherches sur Jérémie Smith dans les fichiers de l'administration sociale. Elle trouve six références, six photos identiques pour des Jérémie Smith différents. Elle tente de joindre Mulder mais celui-ci ne répond pas.

  • PARC DE STATIONNEMENT SOUTERRAIN DE L'HÔPITAL

Mr X prend directement contact avec Mulder (4). Il lui demande de lui donner ce qu'il a trouvé. Il s'agit bien d'une arme, le seul moyen de "les" tuer, en les frappant derrière la nuque. L'informateur met Mulder en garde, "Ils" n'hésiteront pas à le tuer pour cette arme, même si cela venait à les exposer. L'entrevue tourne à la bagarre. L'informateur tente de récupérer l'arme de force mais Mulder l'en empêche.

  • APPARTEMENT DE L'AGENT SCULLY, 1H21

Scully reçoit la visite imprévue de Jérémie Smith. Celui-ci prétend avoir des révélations importantes à lui faire. Il doit parler à Mulder à propos de sa sœur et d'un certain Projet. Il lui apprend également que l'homme qui s'est fait passer pour lui la veille était chargé de le tuer en réalité. Mulder l'appelle au même moment - ils décident d'un rendez-vous.

  • SCIERIE DE BOARDMILL ROAD Dans cette scierie fermée, Scully accompagnée de Jérémie Smith rejoint Mulder. Celui-ci lui demande de l'accompagner pour aller voir sa mère et la guérir. Mais ils n'ont pas le temps de parler bien longtemps - le chasseur de primes les a suivi et les prend en chasse.

Distribution

Voir aussi

Ce document provient de « Anagramme (X-Files) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anagramme(X-Files de Wikipédia en français (auteurs)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”