Anacoana

Anacaona

Anacaona (14641504) a été cacique de Xaragua à Hispaniola après la mort de son frère Bohechio. Elle fut pendue par le nouveau gouverneur espagnol Nicolás de Ovando en 1504.


Biographie

Elle est née dans l'île d'Hispaniola.

Anacaona, dans la langue des Taïnos signifie Fleur d'Or. Elle était la sœur du cacique Bohechio et fut l'épouse du cacique Caonabo, avec qui elle eut Higüemota.

Elle se distinguait par sa beauté, son intelligence et son talent pour la poésie; elle savait par cœur les poèmes et les récitait lors des fêtes religieuses (areitos en espagnol), devant les autres aborigènes.

Quand son frère Bohechio mourut, Anacaona gouverna le Cacicazgo de Xaragua, à sa place. À l'arrivée dans l'île de l'expédition de Colomb, en décembre 1492, Anacaona fit preuve de curiosité et de grande admiration à l'égard des espagnols, car elle trouvait que ces hommes étaient notablement plus avancés et possédaient des connaissances nouvelles. Mais les abus que certains d'entre eux commirent envers les femmes caraïbes, poussèrent Anacaona à perdre son admiration; elle les vit comme une menace à combattre. Elle réussit à convaincre Caonabo de les exterminer. Au retour de Colomb le 28 novembre 1493, il trouva le fort de La Navidad détruit et ses 39 occupants assassinés.

Quelques années après, le gouverneur de l'île, Nicolás de Ovando, apprit la nouvelle que Anacaona était en train de monter un plan contre les espagnols. Alors Nicolás de Ovando annonça à Anacaona qu'il allait au Cacicazgo de Xaragua, pour une visite amicale.

Le gouverneur Nicolás de Ovando arriva avec plus de trois cents cinquante hommes et fut reçu avec des fêtes et des bals. Quand tous étaient réunis à la fête, les hommes de Ovando mirent le feu à la case du chef (caney).

Au moment de l'attaque, quelques aborigènes réussirent à sortir Anacaona de cet endroit. Parmi les survivants qui s'échappèrent, se trouvaient la fille de Anacaona, Higüemota; son neveu Guaorocuya, qui fut remis à frère Bartolomé de las Casas, qui le convertit au christianisme sous le nom de Enriquillo; Mencia, petite fille de Anacaona et le lieder tribal Hatuey, qui plus tard fuit vers Cuba et là organisa la résistance, mais fut capturé lors d'un combat et mourut sur ordre de Diego Velázquez de Cuéllar.

Mort

Nicolás de Ovando, apprit que Anacaona s'était échappée et commença une poursuite acharnée jusqu'à sa capture.

En dépit de son hospitalité et de sa condition de femme, trois mois après, Nicolás de Ovando la condamna publiquement à la pendaison en 1504.

Anacaona pendue à une branche.

Sources

  • F.A. Kirkpatrick, Les conquistadors espagnols, Éd. Payot, Paris, 1935.
  • Jean Métellus, Anacacona, Collection Monde Noir, 2002, ISBN: 2747301893
  • William Robertson, L'histoire de l'Amérique, Janet et Colelle Librairie, 1834.


  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Anacaona ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anacoana de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Léogâne — Administration Pays  Haiti !Haïti …   Wikipédia en Français

  • Die Verlobung in Santo Domingo — Die Verlobung in St. Domingo ist eine 1811 erschienene Novelle von Heinrich von Kleist In der Novelle, die um 1800 auf der heutigen Insel Haiti (früher St. Domingo) spielt, geht es um zwei Einzelschicksale in den Wirren des damaligen… …   Deutsch Wikipedia

  • Die Verlobung in St. Domingo — ist eine 1811 erschienene Novelle von Heinrich von Kleist. In der Novelle, die um 1800 im heutigen Haiti (früher St. Domingo) spielt, geht es um zwei Einzelschicksale in den Wirren des damaligen Befreiungskriegs. Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • Nicolas de Ovando — Nicolás de Ovando Nicolás de Ovando Nicolás de Ovando (1460 à Valladolid–1518 à Madrid) était un soldat et un noble espagnol, chevalier de l Ordre d Alcántara. Il fut gouverneur d Hispaniola de 1502 à 1509. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Nicolás De Ovando — Nicolás de Ovando (1460 à Valladolid–1518 à Madrid) était un soldat et un noble espagnol, chevalier de l Ordre d Alcántara. Il fut gouverneur d Hispaniola de 1502 à 1509. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Nicolás de Ovando — est un soldat et un noble espagnol, né à Valladolid en 1460 et mort à Madrid 1518. Chevalier de l Ordre d Alcántara, il fut gouverneur d Hispaniola de 1502 à 1509. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Nicolás de ovando — Nicolás de Ovando (1460 à Valladolid–1518 à Madrid) était un soldat et un noble espagnol, chevalier de l Ordre d Alcántara. Il fut gouverneur d Hispaniola de 1502 à 1509. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Santa Cruz de Barahona — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos del término Barahona véase Barahona (desambiguación) Santa Cruz de Barahona Barahona …   Wikipedia Español

  • DOMINICAINE (RÉPUBLIQUE) — Posée dans la mer des Caraïbes, entre Cuba et Porto Rico, Hispaniola – ou Isla Española, comme l’a nommée Christophe Colomb en 1492 – est la deuxième île, par la taille, des Grandes Antilles. La république Dominicaine (48 730 km2) s’étend sur un… …   Encyclopédie Universelle

  • Metellus — (Jean) (né en 1937) écrivain haïtien. Poète, il chanta avec passion son pays (Au pipirit chantant, 1978) puis écrivit en France des romans: Jacmel au crépuscule (1981), la Famille Vortex (1982), Une eau forte (1983), dont l action se passe en… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”