Ana María Matute

Ana María Matute, née à Barcelone le 26 juillet 1925, est un écrivain espagnol.

Elle est la deuxième de cinq enfants d’une famille de la petite bourgeoisie catalane, conservatrice et religieuse. Sa mère était hispanophone et son père un catalanophone, propriétaire d'une usine de parapluies. Une des voix les plus personnelles et isolées de la littérature espagnole, elle est née à Barcelone, où elle passe une enfance marquée par la Guerre civile espagnole, ce qui se reflétera dans son œuvre littéraire, centrée sur "les petits garçons étonnés" qui observent malgré eux et cherchent à comprendre la déraison qui les entoure.

Elle commence une carrière littéraire précoce et prolifique avec Los Abel en 1948, finaliste du Prix Nadal. Bien qu’elle parle pas de la situation terrible des campesinos espagnols, elle n'est pas censurée parce qu’elle ne met pas en cause Franco. Après son divorce, on l’empêche de voir Juan Pablo, son fils, en raison de la législation espagnole de l'époque.

Elle est le seul membre féminin actuel de la Real Academia Española dont elle occupe le siège K depuis 1996 et est la troisième femme à avoir reçu le Prix Cervantes (2010).

Sommaire

Romans

  • Los Abel (1948)
  • Fiesta al Noroeste (1952). Premio Café Gijón.
  • Pequeño teatro (1954). Prix Planeta.
  • Los niños tontos (1956).
  • En esta tierra (1958). Prix des critiques
  • Primera memoria (1959). Premio Nadal.
  • Los hijos muertos (1959). Premio Nacional de Literatura.
  • Los soldados lloran de noche (1963)
  • La trampa (1970)
  • La torre vigía (1971)
  • El río (1973)
  • Luciérnaga (1993)
  • Le Passager clandestin, Messidor Scandéditions 1994
  • Olvidado rey Gudú (1996)
  • Aranmanoth (2000)
  • Paraíso inhabitado (2008)

Petits récits et contes pour des enfants

  • Paulina, el mundo y las estrellas (1956).
  • El país de la pizarra (1956)
  • Caballito loco (1961)
  • El polizón del Ulises (1965). Premio Lazarillo.
  • Sólo un pie descalzo (1984). Premio Nacional de literatura infantil y juvenil.
  • El saltamontes verde (1986)
  • La Virgen de Antioquía y otros relatos (1990)
  • El verdadero final de la Bella Durmiente (1995)

Traductions en français

  • Paradis inhabité [« Paraíso inhabitado »], Paris, Éditions Phébus, coll. « Littérature étrangère », 2011 (ISBN 978-2752904904) 
  • La tour de guet [« La torre vigía »], Paris, Éditions Phébus, coll. « Libretto », 2011 (ISBN 978-2752904980) 
  • Le Temps [« El Tiempo »], Paris, trad. de Jean-Francis Reille, Éditions Gallimard, coll. « L'Imaginaire », 2009, 200 p. (ISBN 978-2070124428) 
  • Les Enfants idiots [« Los niños tontos »], Paris, ill. de Javier Olivares, trad. de François Maspero, Éditions Sarbacane, 2004, 112 p. (ISBN 978-2848650326) 
  • Le passager clandestin [« El Polizóndel Ulises »], Paris, ill. Évelyne Noviant, trad. Madeleine Gilard, Éditions Messidor La Farandole, coll. « Accents », 1994, 135 p. (ISBN 978-2209068562) 
  • Marionnettes, Paris, trad. de Maurice-Edgar Coindreau, Éditions Gallimard, coll. « L'Étrangère », 1992, 237 p. (ISBN 978-2070726035) 
  • La trappe [« La trampa »], Paris, trad. de Michelle Lévi-Provençal, Éditions Stock, 1972, 224 p.  (notice BNF no FRBNF35423906)
  • Nin, Paulina et les lumières de la montagne [« Paulina, el mundo y las estrellas »], Paris, trad. de Anne Sablié, ill. de Patrice Harispe, Éditions Fernand Nathan, 1971, 192 p.  (notice BNF no FRBNF35141893)
  • Les Soldats pleurent la nuit [« Los Soldados lloran de noche »], Paris, trad. d'Antoinette Block, Éditions Stock, 1964, 189 p.  (notice BNF no FRBNF33093937)
  • Le Criquet d'or, Bruxelles, Belgique, trad. Antoinette Bloch et Marcelle Vérité, images de Colette Fovel, Éditions Casterman, 1963, 62 p.  (notice BNF no FRBNF33093936)
  • Plaignez les loups [« Los Hijos muertos »], Paris, trad. d'Antoinette Bloch, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 1963, 437 p.  (notice BNF no FRBNF33093926)
  • Fête au Nord-Ouest [« Fiesta al noroeste »], Paris, trad. d'Elena de La Souchère, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 1961, 173 p.  (notice BNF no FRBNF33093925)
  • Les Brûlures du matin, Paris, trad. d'Antoinette Block, Éditions Stock, 1960, 255 p.  (notice BNF no FRBNF33093935)

Prix et Distinctions

  • Mention du Prix Nadal, 1947 avec Los Abel.
  • Prix Café Gijón, 1952 avec Fiesta al Noroeste.
  • Prix Planeta, 1954 avec Pequeño Teatro.
  • Prix des critiques espagnols, 1958 avec Los hijos muertos.
  • Prix national de la littérature, 1959 avec Los hijos muertos.
  • Prix Nadal, 1959 avec Primera Memoria.
  • Prix Fastenrath de l'Académie royale espagnole, 1962 avec Los soldados lloran de noche.
  • Prix Lazarillo de la littérature pour les enfants, 1965 avec El polizón de Ulises.
  • Ministère de Culture. Livre d'intérêt de littérature d'enfance et de jeunesse, 1976
  • Prix national de littérature d'enfance et de jeunesse, 1984 avec Sólo un pie descalzo.
  • Prix national des lettres espagnoles, 2007
  • Prix Cervantes, 2010


Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ana María Matute de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ana María Matute — Saltar a navegación, búsqueda Ana María Matute Nacimiento 26 de julio de 1926 (83 años) Barcelona …   Wikipedia Español

  • Ana Maria Matute — Ana María Matute (* 26. Juli 1926 in Barcelona) ist eine spanische Schriftstellerin. Matute ist das zweite von fünf Kindern einer kleinbürgerlichen katalanischen Familie. Ihre Mutter sprach spanisch, ihr Vater – von Beruf Regenschirmfabrikant –… …   Deutsch Wikipedia

  • Ana María Matute — Ana María Matute, 2011 Ana María Matute (* 26. Juli 1925 in Barcelona) ist eine spanische Schriftstellerin. Inhaltsverzeichnis 1 Leben …   Deutsch Wikipedia

  • Ana María Matute — Ana Maria Matute (born 28 July 1926) is an internationally acclaimed author. She is one of the strongest voices from the posguerra , or period immediately following the Spanish Civil War, and is considered a spokesperson for her… …   Wikipedia

  • Ana Maria Matute — Ana María Matute Ana María Matute, né à Barcelone le 26 juillet 1926, est une écrivaine espagnole. Elle est la deuxième de cinq enfants d’une famille de petite bourgeoisie catalane, conservatrice et religieuse. Sa mère était hispanophone et son… …   Wikipédia en Français

  • Ana María Matute — (Barcelona, 26 de julio de 1926) Novelista española. Segunda de los cinco hijos de una familia de la pequeña burguesía catalana, conservadora y religiosa, su padre era propietario de una fábrica de paraguas. Sufrió muchas enfermedades durante su… …   Enciclopedia Universal

  • Ana María Matute — Adversidad El dolor es más llamativo que la felicidad …   Diccionario de citas

  • Ana María Mature — Ana María Matute Ana María Matute, né à Barcelone le 26 juillet 1926, est une écrivaine espagnole. Elle est la deuxième de cinq enfants d’une famille de petite bourgeoisie catalane, conservatrice et religieuse. Sa mère était hispanophone et son… …   Wikipédia en Français

  • Ana Maria Moix — Ana María Moix Ana María Moix (née à Barcelone en 1947) est une poétesse et romancière espagnole. Sommaire 1 Biographie 2 Bibliographie 2.1 Poésie 2.2 Romans …   Wikipédia en Français

  • Ana María Moix — i Meseguer (née à Barcelone en 1947) est une poétesse et romancière espagnole. Sommaire 1 Biographie 2 Bibliographie 2.1 Poésie 2.2 Romans …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”