Américains français

Franco-Américains

Franco-Américains
Populations significatives par régions
Nouvelle-Angleterre
Louisiane
Midwest
Population totale
11 800 000[1],[2]
Région d'origine
France France
Canada Canada
Langue(s)
Anglais, français
Religion(s)
Catholicisme, protestantisme
Groupe(s) ethnique(s) relié(s)
Français, Canadiens français, Québécois, Acadiens, Cadiens, Belgo-Américains

Un Franco-Américain désigne un habitant des États-Unis dont les ancêtres sont originaires de France ou du Canada français.

Aujourd'hui, 11,8 millions d'Américains se déclarent d'origine française. Ils se composent de plusieurs groupes distincts, incluant les Cadiens, les Huguenots, les personnes d'origine franco-canadienne, les Créoles de Louisiane et quelques autres.

C’est en Nouvelle-Angleterre, en Louisiane et au Michigan que les Franco-Américains sont les plus nombreux. (Ainsi, plus de 15 % de la population de l'Acadiane rapportait dans le dernier recensement que le français est parlé à la maison). La Louisiane française, au moment de sa vente par le Premier Consul Napoléon Bonaparte en 1803, couvrait toute ou une partie des quinze États qui composaient alors les États-Unis. Les colons français étaient dispersés dans l’ensemble du pays, bien qu'ils aient été plus nombreux dans le sud.

Une page importante de l'histoire des Franco-Américains est la diaspora du Québec de 1840-1930, durant laquelle un million de Canadiens français furent déplacés aux États-Unis, principalement dans les États de la Nouvelle-Angleterre et du Michigan. Historiquement, les Canadiens français avaient un taux de natalité très élevé, ce pourquoi leur population était importante, quand bien même l'immigration en provenance de France était relativement basse. Les Canadiens français se sont également déplacés dans différentes régions du Canada, comme l'Ontario et le Manitoba. Plusieurs des premiers migrants masculins ont travaillé dans l'industrie du bois dans ces deux régions, ainsi que dans l'industrie minière bourgeonnante des Grands Lacs.

Une autre source importante d'immigration fut Saint-Domingue, qui gagna son indépendance tout comme la République d'Haïti en 1804 après une sanglante révolution ; une grande partie de sa population blanche (avec quelques mulâtres) quitta le pays à cette époque, souvent pour la Louisiane, où ils furent assimilés dans la culture créole.

Les Cadiens de la Louisiane ont un héritage unique. Leurs ancêtres ont colonisé l'Acadie (dans les provinces canadiennes actuelles du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard) aux XVIIe et XVIIIe siècles.

En 1755, après le serrage du fort Beauséjour dans la région, l'armée britannique força les Acadiens à jurer serment de fidélité à la monarchie britannique. Plusieurs milliers d’Acadiens refusèrent de jurer un tel serment et furent conséquemment exilés, sans ressources, dans les Treize Colonies du sud lors du Grand Dérangement.

Pendant les décennies suivantes, environ 4 000 Acadiens parvinrent à faire le long voyage jusqu’à la Louisiane, où ils commencèrent une nouvelle vie. Le terme cadien est une corruption du mot acadien. Beaucoup de Cadiens restent dans l'Acadiane, ou pays Cadien, là où ils maintiennent fièrement plusieurs aspects de leur culture coloniale. Puisque les ancêtres de la plupart des Américains français ont quitté la France avant la Révolution française de 1789, ils s'identifient habituellement plus avec la fleur de lys de la France monarchique qu'avec le drapeau tricolore de la République française.

La présence des Franco-Américains explique en partie l'expansion du catholicisme dans plusieurs régions des États-Unis. Ils ont contribué à la construction de plusieurs écoles, villages et paroisses dans les diocèses de Manchester, d'Hartford, de Providence, de La Crosse, de Marquette, de Fall River, de Dubuque et de la Nouvelle-Orléans.

Sommaire

Les populations franco-américaines

Répartition des Américains d'origine française (en rouge, orange et jaune) d'après le recensement de l'an 2000.

Selon le recensement de 2000, les Franco-Américains (d'origine française ou franco-canadienne) composent près de, ou plus de, 10 % de la population du :

Dans les États autres que la Louisiane, ayant autrefois composé la région de la Nouvelle-France :

Les Franco-Américains composent également plus de 4 % de la population de :

Pourcentage national des Américains d'origine française ou franco-canadienne : 5,3 %

Notes et références

  1. US Census Bureau, « Population Group: French (except Basque) », recensement de 2000 (9 529 969 habitants)
  2. US Census Bureau, « Population Group: French Canadian », recensement de 2000 (2 265 648 habitants)

Bibliographie

  • Yves Roby. Les Canadiens français aux États-Unis. Histoire d'un rêve brisé ?, Sillery : Les éditions du Septentrion, Québec, 2007, 150 p.
  • Yves Roby. Les Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre. Rêves et réalités, Sillery : Les éditions du Septentrion, 2000, 526 p. (ISBN 2-89448-164-0)
  • Jean Lamarre. Les Canadiens français du Michigan, Sillery : Les éditions du Septentrion, 2000, 228 p. (ISBN 2-89448-146-2)
  • Dean R. Louder (dir.) Le Québec et les francophones de la Nouvelle-Angleterre, Québec : Presses Université Laval, 1991, 309 p. (ISBN 2763772730) (aperçu)
  • Yves Roby. Les Franco-Américains de la Nouvelle Angleterre, 1776-1930, Sillery : Les éditions du Septentrion, 1990, 434 p.
  • Armand Chartier. Histoire des Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre, 1775-1990, Sillery : Les éditions du Septentrion, 1991, 436 p.
  • François Weil. Les Franco-Américains, Paris : Belin, 1989, 251 p.
  • Calvin Veltman. L'avenir du français aux États-Unis, Conseil supérieur de la langue française, Éditeur officiel du Québec, 1987 (ISBN 2-551-08872-0)
  • Yves Roby. « Un Québec émigré aux États-Unis. Bilan historiographique », dans Claude Savary (dir.), Les rapports culturels entre le Québec et les États-Unis, Québec : IQRC, 1984, pp. 103-130
  • Claire Quintal. La situation du français aux États-Unis, Rapport préparé pour le Conseil de la langue française, Éditeur officiel du Québec, 1983 (ISBN 2-550-10141-3)
  • Yolande Lavoie. L'émigration des Québécois aux États-Unis de 1840 à 1930, Conseil supérieur de la langue française, Éditeur officiel du Québec, 1981 (ISBN 2-551-04194-5)
  • Robert Rumilly. Histoire des Franco-Américains, Montréal : USJBA, 1958, 552 p.
  • Télésphore Saint-Pierre. Histoire des Canadiens du Michigan et du comté d'Essex, Ontario, Montréal? : s.n., 1895, 355 p. (en ligne)

Voir aussi

Liens externes


  • Portail de la francophonie Portail de la francophonie
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Franco-Am%C3%A9ricains ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Américains français de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Américains d'origine française — Franco Américains Franco Américains Populations significatives par régions Nouvelle Angleterre Louisiane …   Wikipédia en Français

  • Francais de Nouvelle-Caledonie — Français de Nouvelle Calédonie Le français de Nouvelle Calédonie, ou parler calédonien ou caldoche, diffère du français de France ou de la Métropole aussi bien par son accent que par ses emprunts à la mosaïque ethnique composant la société néo… …   Wikipédia en Français

  • Français De Nouvelle-Calédonie — Le français de Nouvelle Calédonie, ou parler calédonien ou caldoche, diffère du français de France ou de la Métropole aussi bien par son accent que par ses emprunts à la mosaïque ethnique composant la société néo calédonienne. Le français (celui… …   Wikipédia en Français

  • Français de nouvelle-calédonie — Le français de Nouvelle Calédonie, ou parler calédonien ou caldoche, diffère du français de France ou de la Métropole aussi bien par son accent que par ses emprunts à la mosaïque ethnique composant la société néo calédonienne. Le français (celui… …   Wikipédia en Français

  • Francais au beret — Français au béret Stéréotypes Français Le stéréotype fictionnel du « Français au béret » renvoie à une construction d idées reçues qui fonctionne dans de nombreux pays étrangers (fondées principalement par les Britanniques et… …   Wikipédia en Français

  • Français Au Béret — Stéréotypes Français Le stéréotype fictionnel du « Français au béret » renvoie à une construction d idées reçues qui fonctionne dans de nombreux pays étrangers (fondées principalement par les Britanniques et Américains) …   Wikipédia en Français

  • Américains — États Unis Pour les articles homonymes, voir États Unis (homonymie) et USA (homonymie). United States of America (en) …   Wikipédia en Français

  • Français aux États-Unis — Langue française aux États Unis d Amérique Les comtés où moins de 6% de la population parle français sont blancs ; de 6 à 12%, en jaune ; de 12 à 18% en brun ; plus de 18%, en rouge. Les langues créoles basées sur le français sont… …   Wikipédia en Français

  • Français (peuple) — Pour les articles homonymes, voir Français (homonymie). L expression peuple français désigne, dans son acception juridique française, l ensemble des personnes de nationalité française au nom duquel la justice est quotidiennement rendue et qui… …   Wikipédia en Français

  • Français de Nouvelle-Calédonie — Le français de Nouvelle Calédonie, ou parler calédonien ou caldoche, diffère du français de France ou de la Métropole aussi bien par son accent que par ses emprunts à la mosaïque ethnique composant la société néo calédonienne. Son code de langue… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”