Amédée Thalamas
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thalamas.

Amédée François Thalamas (23 septembre 186727 mai 1953), est un professeur d'histoire et géographe français. Professeur de l’enseignement secondaire, il a enseigné au lycée Condorcet, puis au lycée Charlemagne et à la Sorbonne. Il a également été directeur général de l’Instruction publique en Indochine. Il fut député radical de Seine-et-Oise de 1910 à 1914.

Biographie

Amédée Thalamas naît le 23 septembre 1867 à Paris. Son père est employé des Chemins de fer de l'Ouest. En mai 1874, à la mort de son père, il est élevé par sa mère, « ouvrière en lingerie ». Sa scolarité est brillante : boursier externe au lycée de Versailles, il reçoit deux prix et deux accessits au Concours général. Après ses deux baccalauréats, il entre en octobre 1886 au lycée Henri-IV mais échoue par deux fois au concours d'entrée de l'École normale supérieure (1887 et 1888). En 1892, il est reçu premier à l'agrégation d'histoire.

Il devient professeur au lycée de Saint-Quentin (1892-1894), puis à celui d'Amiens (1894-1902). Jugé « mûr pour Paris » par un inspecteur général[1], il est nommé au lycée Michelet de Vanves, puis au lycée Condorcet de Paris en décembre 1902. En novembre 1904, éclate la première « affaire Thalamas » : le professeur aurait, selon une lettre en date du 14 novembre de Georges Berry, député monarchiste « rallié » de la Seine, au ministre de l'Instruction publique Joseph Chaumié, « outragé en termes inqualifiables devant ses élèves la mémoire de Jeanne d'Arc[2] ». Le 15, une campagne de presse hostile est déclenchée. Des manifestations sont organisées. Le 29 novembre, le ministre Chaumié nomme Thalamas au lycée Charlemagne, après lui avoir adressé un blâme.

En décembre 1908, l'« affaire » rebondit : Thalamas doit assurer un cours libre en Sorbonne sur la « pédagogie pratique de l'enseignement de l'histoire ». Des incidents éclatent, impliquant notamment des étudiants « nationalistes et royalistes ». Maurice Pujo[3], à la tête des Camelots du Roi, branche étudiante de l'Action française, dirige ainsi les manifestants. L'Action française fait ainsi parler d'elle et élargit son audience en perturbant les cours, frappant et insultant Thalamas. Le 17 février, à la suite d'une énième perturbation, le cours est annulé[4].

Notes et références

  1. Jean-François Sirinelli, Génération intellectuelle : Khâgneux et normaliens dans l'entre-deux-guerres, Fayard, 1988, p. 221.
  2. Jean-François Sirinelli, op. cit., p. 222.
  3. Il évoque longuement cette affaire dans ses Camelots du Roi, Flammarion, 1933, p. 23-210.
  4. Jean-François Sirinelli, op. cit., p. 224.

Bibliographie

  • Jean-François Sirinelli, « Un boursier conquérant : Amédée Thalamas », Bulletin du Centre d'histoire de la France contemporaine, Paris X-Nanterre, no 7, 1986, pp. 197-206.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amédée Thalamas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amedee Thalamas — Amédée Thalamas Amédée François Thalamas (23 septembre 1867 27 mai 1953), professeur d histoire et géographe français. Professeur de l enseignement secondaire, il a enseigné au Lycée Charlemagne, puis au Lycée Condorcet, et a également été… …   Wikipédia en Français

  • Thalamas — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Amédée Thalamas (1867 1953), professeur d’histoire et géographe français, protagoniste de l’« affaire Thalamas » ; Paul Thalamas (1871… …   Wikipédia en Français

  • Affaire Thalamas — L’Affaire Thalamas fait référence à une manifestation des Camelots du Roi, branche militante de l’Action française, contre le cours du professeur Amédée Thalamas portant sur Jeanne d Arc, à la Sorbonne. Sommaire 1 Prémices 2 Thalamas à la… …   Wikipédia en Français

  • Action française — Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie). L’Action française, parfois désignée sous l acronyme AF, représente à la fois une école de pensée et un mouvement politique nationaliste, d extrême droite, qui s’est développé dans… …   Wikipédia en Français

  • A.F. — Action française Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Action Francaise — Action française Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Action Française — Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Action francaise — Action française Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • D'action française — Action française Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • L'Action Française — Action française Pour les articles homonymes, voir Action française (homonymie) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”