Amur

Amourski

Amourski/Poney de Mandchourie icône cheval
Serko-cosaque-amour.jpg
Serko, hongre de 1,37m, à l'âge de 14 ans

Région d’origine
Région Région de Mandchourie en Russie Russie et en République populaire de Chine Chine
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,30m à 1,40m
Robe Généralement grise
Tête Chanfrein busqué
Autre
Utilisation Randonnée

L'amourski, cheval de l'Amour, également appelé poney de Mandchourie, était une race chevaline qui vivait aux alentours du fleuve Amour, maintenant éteinte.

Sommaire

Origine et histoire

Les Amourski vivaient le long du fleuve Amour qui sépare la Chine de la Russie et seraient originaires d'un vaste territoire au nord-est de l'Asie. En Chine, la race porte le nom de poney de Mandchourie. Ces chevaux étaient les montures traditionnelles des cosaques russes locaux.

En 1889, un cosaque, Dimitri Pechkov, réalisa le plus formidable exploit équestre de tous les temps[1] sur un cheval amourski nommé Serko. Il couvrit plus de 9 000 kilomètres en moins de 200 jours pour se rendre à la cour du Tsar à Saint-Pétersbourg[1].

Les poneys de Mandchourie ou amourski furent aussi choisis pour l'expédition de Shackleton vers le pôle Sud, grâce à leur résistance au froid. Mais ils s'adaptèrent mal au voyage et 6 sur 10 d'entre eux moururent avant le départ le 29 octobre 1908.[2]. Ces poneys disparurent au cours du XXe siècle. En 1986 il ne restait plus dans le haras du Heilongjiang, que des chevaux mi-lourds du fait des interventions des zootechniciens russes pour améliorer la taille et la masse des chevaux locaux.

Utilisations

L'amourski était un excellent cheval de randonnée doté d'une très grande résistance. À ce jour, cette race détient le record du monde de la distance parcourue à cheval en un minimum de temps.

Morphologie et caractère

Ces chevaux avaient le chanfrein busqué, l'encolure courte et épaisse et les ganaches lourdes. La hauteur au garrot était de 1,30m à 1,40m pour une moyenne de 1,35m. Ils étaient généralement de robe grise. Ils supportaient des températures allant jusqu'à -40°C et toléraient mieux le jeûne que les autres chevaux[3]


Notes et références

  1. a  et b Serko, le raid à cheval de Pechkov, worldtrailrides.com, (page consultée le 16 janvier 2009), <[1]>
  2. Les expéditions de Shackleton, Arte.tv.fr (page consultée le 16 janvier 2009)
  3. Jean-Louis Gouraud, Serko.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Portail du monde équestre Portail du monde équestre
  • Portail de la Russie Portail de la Russie
  • Portail du monde chinois Portail du monde chinois
Ce document provient de « Amourski ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amur — (chin.: Heilong Jiang) DatenVorlage:Infobox Fluss/GKZ fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Amur —   der, chinesisch Heilong Jiang [ dʒ ], Heilungkiang, mongolisch Chara Muren, Strom in Ostasien, entsteht aus dem Zusammenfluss von Schilka und Argun, mündet nach 2 824 km Lauflänge gegenüber dem Nordteil der Insel Sachalin in den Amurliman, den… …   Universal-Lexikon

  • amur — àmūr m <G amúra> DEFINICIJA zool. slatkovodna riba koštunjača (Ctenopharyngodon idella); živi u Amuru i nekim njegovim pritocima, uzgaja se i u ribnjacima [bijeli amur; crni amur] ETIMOLOGIJA prema rijeci Amur, v …   Hrvatski jezični portal

  • Amur — (Sachalin Ula), Fluß Ostasiens, entsteht aus der Vereinigung der in den Ausläufern des Jablonoigebirges entspringenden Schilka und des Argun, der bis dahin die Grenze zwischen Sibirien und der Mandschurei bildet, unter 53°20´ nördl. Br. und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Amúr — Amúr, mandschurisch Sachalin ula, Strom Ostasiens, entsteht aus der Vereinigung von Schilka und Argun und mündet in den Amur Liman der Insel Sachalin gegenüber. Mit Argun 4478 km lg. Flußgebiet 2 Mill. qkm, die Hälfte auf Rußland. Nebenflüsse:… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Amur — Amur, 1) (tungus. Schilkar [d.i. Langlauf], mandsch. Sachalian Ula [d.i. schwarzer Fluß], chines. Helong Kiang [d.i. Drachenfluß]), zwischen China u. Rußland, entspringt aus dem auf der Grenze der Mandschurei erfolgenden Zusammenflusse der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Amur — Amur, bei den Chinesen Helongkiang, entspringt in der Mongolei in den Kinghaubergen, bildet auf eine weite Strecke die Gränze Rußlands und der chines. Mandschurei, durchfließt hierauf diese, wendet sich dann nördlich dein Meere von Ochotzk zu,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • àmūr — m 〈G amúra〉 zool. slatkovodna riba koštunjača (Ctenopharyngodon idella); živi u Amuru i nekim njegovim pritocima, uzgaja se i u ribnjacima [bijeli ∼; crni ∼] …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Amur — Àmur (kin. Heilong Jiang) m DEFINICIJA geogr. rijeka u I Aziji, duljina 2980 km, utječe u Tatarski prolaz …   Hrvatski jezični portal

  • amur — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mż I, Mc. amururze {{/stl 8}}{{stl 7}} duża ryba (ponad metr długości) spokrewniona z karpiem, roślinożerna, żyjąca w chińskich rzekach oraz w Amurze; hodowana również w Polsce ze względu na bardzo smaczne mięso <od… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Amur — [auch a mu:ɐ̯], der; [s] (asiatischer Fluss) …   Die deutsche Rechtschreibung

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”