Amstrad Magazine
Amstrad Magazine
Pays Drapeau de France France
Langue Français
Périodicité Mensuel
Genre Informatique, jeu vidéo
Fondateur Jean Kaminsky
Date de fondation Juillet-Août 1985
Date du dernier numéro Janvier 1988
Éditeur Paris puis Saint-Mandé

Propriétaire Laser Presse puis Sepcom
Directeur de publication Jean Kaminsky
Rédacteur en chef Philippe Lamigeon

Amstrad Magazine est un magazine mensuel publié par Laser Presse, paru pour la première fois le 25 juin 1985. Il fut le premier magazine édité sur l'ordinateur d'Amstrad le CPC 464.

Sommaire

Historique

L'autorisation d'utilisation du nom Amstrad lui fut officiellement donnée par la filiale française du constructeur pour son lancement. Ce magazine, était donc totalement indépendant d'Amstrad International, et traitait de sujets exclusifs à l'Amstrad CPC. Au fur et à mesure de l'apparition de nouveaux ordinateurs de la marque, ce magazine a étendu sa vocation éditoriale à toutes les nouvelles machines mises sur le marché par la firme.

Il contenait de nombreuses pages d'actualité autour des ordinateurs d'Amstrad, des tests de jeux et de logiciels utilitaires, des initiations à la programmation (Locomotive BASIC, CP/M, assembleur Z80, ...), et des listings. Il comprenait également de très nombreux tests de matériels vendus par sociétés tierces, ainsi que des enquêtes sur certains aspects polémiques de la commercialisation des produits d'Amstrad (pénuries de matériel, pénuries de disquettes 3 par exemple)

Le succès du magazine fut indéniable: avec un tirage dépassant 120 000 exemplaires, il occupa en 1986 et 1987 la deuxième place en diffusion kiosques de la presse informatique, après le leader de l'époque, SVM.

L'éditeur organisa également Amstrad Expo à la Grande Halle de la Villette.

Laser Presse se diversifia en lançant en 1987 d’une part Compatibles PC MAGAZINE, d’autre part 1 ST, revue consacrée à l’Atari ST

Cette indépendance de ton et surtout son succès commercial lui ont valu des relations tendues avec la société Amstrad, qui conduisirent à une remise en question de la licence d'utilisation du nom déposé Amstrad. [1] Amstrad Magazine fut alors renommé AmMag puis complété par une édition intitulée AmPro.

En parallèle, Amstrad France favorisa le lancement de deux revues concurrentes : Amstrad Cent Pour Cent et Amstrad PC. La marque attaqua en justice Laser Presse, pour lui interdire l'usage des titres AMmag et Ampro pour contrefaçon. Contre toute attente, le tribunal donna raison à Amstrad France.

Le changement brutal de titre de publication, la perte du procès, et aussi le déclin du CPC, machine 8 bits face aux 16 bits (Atari ST, Amiga de Commodore et Compatibles PC) mirent l’entreprise en difficulté.

Elle tenta de regrouper ses revues « dédiées » en une seule, MicroMag qui eut un succès mitigé. Le groupe Laser Presse et sa cinquantaine d’employés connut le dépôt de bilan puis le redressement judiciaire en 1989.

Sepcom qui racheta le fonds de commerce en 1990 ne conserva que le titre Compatibles PC Magazine.

Hors série et thématiques

De très nombreux hors-séries et thématiques furent publiés autour d'Amstrad Magazine. Les Cahiers d'Amstrad Magazine étaient des dossiers sur un sujet d'utilisation particulier (programmation, matériel).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Lire (fr) Ces ordinateurs sont dangereux, François Quentin, éditions Querty, 1993, (ISBN 2910223000)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amstrad Magazine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amstrad CPC Plus — Amstrad CPC Pour les articles homonymes, voir CPC. Amstrad CPC 464 L Amstrad CPC (CPC est le sigle de Color Personal Computer, « …   Wikipédia en Français

  • Amstrad CPC 464 — et son moniteur couleur L Amstrad CPC 464 est un ordinateur personnel britannique de la gamme Amstrad CPC, à affichage couleurs, comportant 64 Ko de RAM, 32 Ko en ROM et utilisant le langage Locomotive BASIC 1.0, considéré par certains… …   Wikipédia en Français

  • Amstrad CPC — Pour les articles homonymes, voir CPC. Amstrad CPC 464 L Amstrad CPC (CPC est le sigle de Colour Personal Computer, « ordinateur personnel couleur », même s il était po …   Wikipédia en Français

  • Amstrad PC (magazine) — Amstrad PC Amstrad PC Magazine Pays  France Langue Français Genre Informatique, jeu vidéo …   Wikipédia en Français

  • Amstrad Cent Pour Cent — Pays  France Langue Français Périodicité Mensuel Genre Informatique, jeu vidéo Date de fo …   Wikipédia en Français

  • Amstrad Computer User — Infobox Magazine title = Amstrad Computer User | image size = 200px | image caption = Amstrad Computer User #28, March 1987 editor = Gareth Jefferson (Aug/Sep 84) William Poel (Oct/Nov 84) Simon Rockman (Jan/Feb 84 Mar 89) Mark Evans (Apr 89)… …   Wikipedia

  • Amstrad Action — ] In October 1986 Amstrad Action split into three separate publications. AA still catered for the CPC range, while 8000 Plus and PC Plus focused on the Amstrad PCW and PC range respectively. AA finally gave in to reader’s pleas to have a… …   Wikipedia

  • Amstrad GX4000 — Infobox CVG system title = GX4000 manufacturer = Amstrad type = Video game console generation = Fourth generation lifespan = 1990 CPU = Zilog Z80A media = Cartridge onlineservice = topgame = The GX4000 was Amstrad s short lived attempt to enter… …   Wikipedia

  • Amstrad PCW — The Amstrad PCW series ( Personal Computer Word processor ) was British company Amstrad s versatile line of home/personal microcomputers pitched as a complete, integrated home/office solution. It was first sold in 1985.Some models were also… …   Wikipedia

  • Compatibles PC Magazine — PC Magazine Compatibles PC Magazine Pays  France Langue Français Périodicité Mensuel Genre …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”