Amphithéâtre d'El Djem

Amphithéâtre d'El Jem

SPQRomani.svg Amphithéâtre d'El Jem SPQRomani.svg
Façade de l'amphithéâtre
Lieu de construction
El Jem (Afrique)
Date de construction
238 après J.-C.
Sous le règne de
Maximin Ier le Thrace
Dimensions externes
148 m * 122 m
Dimensions de l'arène
65 m * 39 m
Capacité
35 000 places (4e)
Liste des amphithéâtres romains
Série Rome antique
Amphithéâtre d'El Jem 1
Patrimoine mondial de l’UNESCO
Partie restaurée des gradins

Partie restaurée des gradins

Latitude
Longitude
35° 17′ 47″ Nord
       10° 42′ 25″ Est
/ 35.29639, 10.70694
Pays Tunisie Tunisie
Type Culturel
Critères (iv) (vi)
No  identification (ID) 38
Région 2 États arabes
Année d’inscription 1979 (3e session)

1 Descriptif officiel (UNESCO)
2 Classification UNESCO

World Heritage Emblem.svg
Documentation du modèle

L'amphithéâtre d'El Jem (قصر الجمّ), aussi appelé Colisée de Thysdrus, est vraisemblablement construit en 238 ap. J.-C. sous le proconsul Gordien — qui devient empereur romain au milieu de l'année — et abrite probablement des combats de gladiateurs ainsi que des courses de chars et autres jeux du cirque. Il est situé dans la ville de Thysdrus (actuelle El Jem) dans l'antique province romaine d'Afrique (actuelle Tunisie).

Sommaire

Dimensions

Il est souvent considéré comme le troisième plus grand amphithéâtre du monde romain après le Colisée et celui de Capoue, bien que curieusement ceux de Vérone, Carthage ou Pouzzoles reçoivent aussi ce titre de troisième amphithéâtre le plus grand. Ses structures rayonnantes ont une superficie de 147,90 mètres sur 122 mètres et son arène mesure 64,50 mètres sur 38,80 mètres.

Il pouvait accueillir 30 000 spectateurs. Sous son arène couraient deux galeries souterraines qui étaient éclairées par la partie centrale à ciel ouvert. De part et d'autre, des ouvertures équipées de treuils servaient à hisser les cages des fauves dans l'arène. On peut encore y voir aujourd'hui les fosses aux lions et un système très élaboré de canalisations d'eau de pluie et de citernes pour l'alimentation hydrique.

Histoire

Malgré une destruction partielle due à l'utilisation de ses pierres pour la construction de la ville d'El Jem, il est encore remarquablement bien conservé et on suppose qu'il est resté entier jusqu'au XVIIe siècle. Selon le récit donné par Victor Guérin[1], « c'est vers 1695, d'après la tradition arabe, que l'on commença à démolir la façade extérieure, jusque-là demeurée à peu près intacte ».

Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1979, il est parfois appelé « Ksar de la Kahena », du nom d'une princesse berbère du VIIe siècle qui rassembla les tribus pour repousser l'avance de l'envahisseur musulman. Vaincue et traquée, elle se réfugie avec ses partisans dans l'amphithéâtre et y résiste durant quatre ans. Selon la légende, elle fut trahie par son jeune amant qui la poignarde et envoie sa tête embaumée au chef des armées arabes.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références

Voir aussi

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Tunisie Portail de la Tunisie
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Amphith%C3%A9%C3%A2tre d%27El Jem ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amphithéâtre d'El Djem de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • El Djem — El Jem El Jem Administration Pays  Tunisie …   Wikipédia en Français

  • Musée archéologique d'El Jem — Cour du musée archéologique d El Jem Informations géographiques Pays …   Wikipédia en Français

  • El Jem — 35° 18′ N 10° 43′ E / 35.30, 10.71 …   Wikipédia en Français

  • Djem — (El ) (auj. al Gem), v. de Tunisie (gouvernorat de Sousse), sur le littoral; 12 790 hab. Artisanat. De l anc. Thysdrus est demeuré l amphithéâtre, le plus vaste monument romain d Afrique …   Encyclopédie Universelle

  • Kahena — Pour les articles homonymes, voir Dihya (homonymie). Kahena Statue de la Reine guerrière Kahena à Khenchela en Algérie …   Wikipédia en Français

  • Al Kahina — Kahena Kahena[1] qui veut dire prêtresse), de son vrai nom Dihya ou Damya (en tifinagh ⴷⵉⵃⵢⴰ), est une reine guerrière berbère zénète des Aurès qui combattit l expansion islamique en Afrique du Nord au VIIe siècle. À l aube de l arrivée des… …   Wikipédia en Français

  • Dihya — Kahena Kahena[1] qui veut dire prêtresse), de son vrai nom Dihya ou Damya (en tifinagh ⴷⵉⵃⵢⴰ), est une reine guerrière berbère zénète des Aurès qui combattit l expansion islamique en Afrique du Nord au VIIe siècle. À l aube de l arrivée des… …   Wikipédia en Français

  • George Louis Poilleux Saint-Ange — Cardinal d Ambroise archevêque de Rouen (1460 1510) …   Wikipédia en Français

  • Thysdrus — El Jem El Jem Administration Pays  Tunisie …   Wikipédia en Français

  • AFRIQUE ROMAINE — La domination administrative et politique de Rome sur les diverses régions de l’Afrique du Nord (mis à part la Cyrénaïque et l’Égypte) s’étend sur près de six siècles: depuis la prise et la destruction de Carthage par Scipion Émilien (146 av. J.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”