Amoeba proteus

Amibe

Comment lire une taxobox
Amoeba
 Chaos diffluens
Chaos diffluens
Systématique
Domaine Eukaryota
Sous-domaine Unikonta
Règne
Amoebozoa
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les amibes (du grec amoibē transformation), sont des protozoaires simples de taille variant entre 20 µm et 1 mm de longueur (mais le plus souvent entre 200 µm et 500 µm), vivant en eaux douces ou salées, capables de se déplacer par de multiples déformations du cytosquelette appelées pseudopodes, elles peuvent plus rarement être équipées de flagelles pour assurer leur mobilité. De plus leur simplicité fonctionnelle et structurale a permis de nombreuses études, notamment par Balbiani sur la localisation de l'information génétique dans le noyau (section d'amibe).

Les amibes sont des protozoaires de l’environnement ; leur reproduction est asexuée par fission binaire. Elles se nourrissent principalement de microalgues ou d'autres protozoaires plus petits tels que des euglènes, diatomées, chorelles… par phénomène de phagocytose.

Ce sont des organismes non-photosynthétiques : la chlorophylle qui peut être observée dans leurs cytoplasmes est due à la présence de microalgues phagocytées et en cours d'assimilation par l'amibe.

L’amibe dans l’environnement

L’amibe évolue en milieu fortement aqueux et riche en matières organiques. Certaines ne tolèrent pas les milieux hypersalins comme la mer et se développent dans les eaux sales : marais, eaux stagnantes voire dans les eaux de refroidissement de centrales thermiques et eaux de piscines (mal traitées).

On distingue les amibes libres des amibes parasitaires.

  • Les amibes libres sont capables d'évoluer de façon parfaitement autonome dans leur environnement. Cependant certaines d'entre elles peuvent investir le corps d'un hôte si l'occasion leur en est offerte, et y déclencher une pathologie.
  • Les amibes parasitaires sont en permanence à la recherche d'un hôte ; elles survivent dans l'environnement mais s'y développent généralement peu. Il arrive que certaines ne déclenchent pas de syndrome pathologique chez l'hôte ; on parlera alors préférentiellement de commensalisme mais rarement de symbiose (l'amibe est unicellulaire).

Les amibes pathogènes

Certaines amibes ont un pouvoir pathogène.

C'est le cas de Entamoeba histolytica responsable de dysenterie amibienne ou amibiase dans les milieux tropicaux. La prévalence de ce protozoaire varie considérablement dans les différents groupes de population et est généralement étroitement liée aux conditions socio-économiques. Les taux les plus élevés sont retrouvés dans des endroits dépourvus d'installations sanitaires comme les égouts et l'eau potable.

Une espèce particulièrement dangereuse : Naegleria fowleri est responsable d'une très rare (environ 200 cas dans le monde) mais gravissime pathologie : la méningo-encéphalite amibienne primitive (ou MEAP) presque systématiquement mortelle pour l'homme (~97% de mortalité dans les 15 jours).

Le genre Acanthamoeba comme l'espèce Acanthamoeba castellanii est responsable d'encéphalite amibienne granulomateuse (ou EAG) ou d'atteintes oculaires (kératite ou kérato-uvéite) chez les animaux et humains immunodéprimés.

De plus, on soupçonne une association entre des amibes pathogènes comme Acanthamoeba spp. avec des bactéries pathogènes comme le genre des Legionella plus particulièrement Legionella pneumophila responsable des légionelloses où l'amibe jouerait le rôle de vecteur et de catalyseur de surinfections en conservant, par exemple, des foyers infectieux de la bactérie dans ses kystes.

Voir aussi

  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
Ce document provient de « Amibe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amoeba proteus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amoeba proteus — Amoeba proteus. См. амебы. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • Amoeba proteus — Amoeba proteus …   Wikipédia en Français

  • Amoeba proteus — Taxobox color = pink name = Amoeba image width = 270px image caption = domain = Eukaryota regnum = Protista subregnum = Sarcomastigota phylum = Amoebozoa subphylum = Protamoebae divisio = Lobosea ordo = Euamoebida familia = Amoebidae genus =… …   Wikipedia

  • Amoeba proteus — …   Википедия

  • Amoeba proteus — a species found in fresh water and widely studied in the laboratory …   Medical dictionary

  • Amoeba — Taxobox name = Amoeba image width = 250px domain = Eukaryota regnum = Amoebozoa phylum = Tubulinea ordo = Tubulinida familia = Amoebidae genus = Amoeba genus authority = Bory de Saint Vincent, 1822 subdivision ranks = Species subdivision = Amoeba …   Wikipedia

  • Amoeba — « Amoeba » redirige ici. Pour les autres significations, voir Amoeba (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Proteus — In Greek mythology, Proteus (Πρωτεύς) is an early sea god, one of several deities whom Homer calls the Old Man of the Sea [See also Nereus and Phorkys] , whose name suggests the first , as protogonos (πρωτόγονος) is the primordial or the… …   Wikipedia

  • Amoeba dubia — The Amoeba dubia is the largest species of the kingdom Amoebozoa, more commonly referred to as Amoeba. It is a genus of protozoa that moves by means of temporary projections called pseudopods, and is well known as a representative unicellular… …   Wikipedia

  • amoeba — /euh mee beuh/, n., pl. amoebas, amoebae / bee/. ameba. * * * One celled protozoan that can form temporary extensions of cytoplasm (pseudopodia) in order to move about. Some amoebas are found on the bottom of freshwater streams and ponds. Others… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”