Amira Hass
Amira Hass

Amira Hass (עמירה הס), née en 1956 à Jérusalem, est une journaliste et auteur israélienne, surtout connue pour ses colonnes dans le quotidien Ha'aretz. Elle est particulièrement connue parce qu'elle vit en Cisjordanie après avoir habité à Gaza et qu'elle rapporte les événements du conflit israélo-palestinien depuis les territoires palestiniens.

Sommaire

Parcours

Amira Hass est fille de deux survivants de la Shoah : sa mère, Hanna Levi, était née dans une famille juive séfarade de Sarajevo, en Bosnie (alors en Yougoslavie) fut active dans le mouvement communiste et pendant l'occupation allemande dans les années de la Seconde Guerre mondiale joignit les partisans de Tito. Arrêtée en Monténégro par les Nazis fut envoyée dans le camp de Bergen-Belsen où elle réussira à survivre et à écrire un journal. Le père d'Amira Hass, Avraham Hass, fut actif dans le mouvement communiste clandestin de Roumanie et déporté par les autorités militaires - fascistes dans les ghettos et camps de la mort de Transinistrie. Là-bas, il survit au typhus tout en conservant avec une infirmité au pied. Après la guerre, tous les deux parents d'Amira, en se voyant sans leurs familles et communautés, disparues, et déçus de l'atmosphère dans leurs pays d'origine se décidèrent d'émigrer dans le jeune état d'Israël en 1949. Ils y reprirent leur combat communiste. Avraham est même arrivé à être élu membre du comité central du Parti communiste israélien.

Elle a débuté sa carrière à Ha'aretz en 1989, et a commencé à informer depuis les territoires palestiniens en 1991. En 2003, elle était la seule journaliste israélienne juive à vivre parmi les Palestiniens, à Gaza depuis 1993 et à Ramallah depuis 1997. Deux ouvrages ont été tirés de ses expériences successives : l'essai Boire la mer à Gaza et Correspondante à Ramallah, une compilation de ses articles de la période cisjordanienne, tous deux parus en France aux éditions La Fabrique.

Ses reportages tentent de rendre compte d'une manière qu'elle qualifie elle-même de non objective mais d'« honnête »[1] la vie quotidienne de la population palestinienne et sont généralement critiques à l'encontre de la politique israélienne envers les Palestiniens. Elle ne manque toutefois pas d'être critique envers les dirigeants palestiniens. Durant les années d'Intifada, elle a par exemple publié plusieurs articles sur le chaos et le désordre provoqués par les milices associées au parti Fatah de Yasser Arafat et la guerre sanglante entre factions palestiniennes à Naplouse au sujet desquelles elle ne mâche pas ses mots.

En raison de ses reportages de faits et d’opinions contraires aux positions officielles israélienne et palestinienne, Hass a souvent été la cible d’attaques verbales et rencontré l’opposition de la part des autorités de Palestine ou d'Israël.

Récompenses

Elle a reçu différents prix de presse, dont le Prix mondial de la liberté de la presse décerné par l'UNESCO en 2003.

Bibliographie

Notes et références

  1. Amira Hass, Correspondante à Ramallah, La Fabrique, 2004. Cité dans la préface de Rachel Leah Jones, p. 9

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amira Hass de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amira Hass — (Hebrew: עמירה הס; born 1956) is an Israeli journalist and author, mostly known for her columns in the daily newspaper Ha aretz . She is especially famous for living in the West Bank and Gaza Strip and reporting on events regarding Palestinians… …   Wikipedia

  • Amira Hass — (hebräisch ‏עמירה הס‎; * 1956 in Jerusalem) ist eine prominente, in Ramallah lebende jüdisch israelische Journalistin und Buchautorin …   Deutsch Wikipedia

  • Hass (Begriffsklärung) — Hass bezeichnet: Hass, eine überaus starke Abneigung gegen jemanden oder gegen etwas Hass (Band), eine deutsche Punkband Hass, eine guatemaltekische Avocado Sorte, siehe Avocado Hass (Film), einen französischen Film HASS Highly Accelerated Stress …   Deutsch Wikipedia

  • Amira — ist ein weiblicher Vorname. Herkunft und Bedeutung Der Name Amira kommt aus dem Arabischen und bedeutet „Prinzessin, Fürstin“.[1] Namensträgerinnen Amira Casar (* 1971), britisch französische Schauspielerin Amira Hass (hebräisch ‏עמירה… …   Deutsch Wikipedia

  • Freedom Flotilla II — Freedom Flotilla II – Stay Human [1] was a flotilla that planned to break the maritime blockade of the Gaza Strip by Israel by sailing to Gaza on 5 July 2011. Ultimately, the sailing did not take place.[2] The flotilla was organized by a… …   Wikipedia

  • Liste der Biografien/Has–Hau — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Demokratiepreis — Der Demokratiepreis, auch Blätter Demokratiepreis genannt, wird von den Blättern für deutsche und internationale Politik und der Gesellschaft zur Förderung politisch wissenschaftlicher Publizistik und demokratischer Initiativen e.V. (Blätter… …   Deutsch Wikipedia

  • Yasser Arafat — Yasir Arafat redirects here. For the cricketer, see Yasir Arafat (cricketer). ياسر عرفات‎ Yasser Arafat (Yāsir Arafāt) Kunya …   Wikipedia

  • Operation Defensive Shield — Part of the Second Intifada Israeli tanks in Ramallah …   Wikipedia

  • Anna Lindh Memorial Fund — The Anna Lindh Memorial Fund (Swedish: Anna Lindhs Minnesfond ) is a memorial fund started to commemorate the Swedish politician Anna Lindh, who was assassinated in 2003. On June 18, 2004 the fund awarded journalist Amira Hass with 250,000 kronor …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”