Amir al-Mouminine

Commandeur des croyants

Religion
religions abrahamiques :
judaïsme · christianisme · islam
Mosque02.svg
Cet article fait partie d’une série sur
l’islam
Les piliers de l’islam
la déclaration de foi · la prière · l’aumône · le jeûne de ramadan · le pèlerinage à La Mecque
Les piliers de la foi
Allah · malaikas (anges) · les livres sacrés · les prophètes · le jugement dernier · le destin
Histoire de l’islam
Mahomet · Abu Bakr as-Siddiq · Omar ibn al-Khattab · Uthman ibn Affan · Ali ibn Abi Talib · califes
Branches de l’islam
sunnisme · soufisme · chiisme · kharidjisme · acharisme · druze · salafisme
Les villes saintes de l'islam
La Mecque · Médine · al Quds
Constructions religieuses
mosquée · minaret · mihrab · qibla · architecture islamique
Événements et fêtes
hijri · hégire · Aïd el-Fitr · Aïd el-Kebir · Mawlid · Achoura · Arbaïn
Religieux
muezzin · imam · mollah · ayatollah · mufti
Textes et lois
vocabulaire de l’islam · droit musulman · écoles · la hisba · le Coran · hadith · sourate · la charia · la sunna · le fiqh · fatwa
Politique
féminisme islamique · islam libéral · islam politique · islamisme · panislamisme

Le commandeur des croyants, (arabe: أمير المؤمنين amīr al-mu minīn, mot pour mot prince des croyants, latinisé comme Miramolinus, d'où en français aussi Miramolin) est un grade religieux, politique et social, représentant le chef suprême des musulmans, désignant dans les premiers temps de l'islam le calife.

Le premier à porter ce titre fut Omar ibn al-Khattab.

Le Commandeur des croyants est élu suivant les règles de la charia, et suite au rassemblement des représentants du peuple musulman appelé Choura.

De nos jours, seul le Roi du Maroc porte ce titre, cette qualité est inscrite dans la constitution marocaine, le mouvement Islamiste Al Adl Wal Ihsane refuse de reconnaître cette qualité au Roi, contrairement au Parti de la justice et du développement qui a choisi stratégiquement de s'y rallier et de rejoindre ainsi le jeu politique légal.

Ce titre a été également porté par le Mollah Omar en Afghanistan quand les Talibans étaient au pouvoir dans ce pays, ou encore par Youssef Ibn Tachfin, fondateur de la dynastie Almoravide.

  • Portail de l’islam Portail de l’islam
Ce document provient de « Commandeur des croyants ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amir al-Mouminine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amir Al Mouminine — Commandeur des croyants Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Al Adl Wal Ihsane — (arabe : العدل و الإحسان, littéralement: Justice et bienfaisance) est un mouvement islamiste marocain créé en 1973 par Abdessalam Yassine, dont le porte parole est Fathallah Arsalan, il n est pas légal mais juste toléré par les… …   Wikipédia en Français

  • Al Adl Wal Ihssane — Al Adl Wal Ihsane Al Adl Wal Ihsane (arabe : العدل و الإحسان, littéralement: Justice et Spiritualité) est un mouvement islamiste marocain créé en 1973 par Abdessalam Yassine, dont le porte parole est Fathallah Arsalan, il n est pas légal… …   Wikipédia en Français

  • Ibn Hajar al-Asqalani — (بن حجر العسقلاني) Naissance 18 février 1372 Décès 2 février 1448[1] (à 79 ans) Nationalité Egyptienne Al Haafi …   Wikipédia en Français

  • Justice et Spiritualité — Al Adl Wal Ihsane Al Adl Wal Ihsane (arabe : العدل و الإحسان, littéralement: Justice et Spiritualité) est un mouvement islamiste marocain créé en 1973 par Abdessalam Yassine, dont le porte parole est Fathallah Arsalan, il n est pas légal… …   Wikipédia en Français

  • Justice et bienfaisance — Al Adl Wal Ihsane Al Adl Wal Ihsane (arabe : العدل و الإحسان, littéralement: Justice et Spiritualité) est un mouvement islamiste marocain créé en 1973 par Abdessalam Yassine, dont le porte parole est Fathallah Arsalan, il n est pas légal… …   Wikipédia en Français

  • Titres et dénominations dans la société musulmane — Dans la société musulmane, et à travers son histoire, des titres et dénominations ont été attribués à certaines personnes qui occupaient des fonctions particulières. Voici une liste non exhaustive de ces titres et dénominations: Sommaire 1 Calife …   Wikipédia en Français

  • Royaume du Ouaddaï — Ruines de Ouara (ancienne capitale) Le royaume du Ouaddaï est un ancien État localisé dans l État actuel du Tchad. Il n existe plus aujourd hui en tant qu entité politique indépendante, mais seulement comme chefferie traditionnelle en relation… …   Wikipédia en Français

  • Discours d'Ajdir — Le discours d Ajdir prononcé le roi Mohammed VI à Ajdir (Khénifra), le 17 octobre 2001 [[{{{3}}}|{{{3}}}]], s inscrit dans le cadre général du processus de démocratisation du Maroc. Il marque ainsi la reconnaissance de la composante… …   Wikipédia en Français

  • La religion au Maroc — Religion au Maroc Selon la Constitution du Maroc, l islam est la religion d État qui garantit à tous le libre exercice des cultes[1]. Le roi du Maroc, qui affirme descendre de Mahomet, possède le titre honorifique d amir al mouminine… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”