Amine Bey

Lamine Bey

Lamine Bey
محمد الأمين باي
26e bey de Tunis
Lamine Bey.jpg

Règne
15 mai 1943 - 25 juillet 1957
Dynastie Husseinites
Titre complet Possesseur de la Régence de Tunis
Hymne royal Salut beylical
Prédécesseur Moncef Bey
Successeur Habib Bourguiba (président de la République tunisienne)
Héritier Sidi Mohamed Azzedine Bey (1943-1953)
Sidi Essadok Bey (1953-1955)
Sidi Hassine Bey (1955-1957)
Premier(s) ministre(s) M'hamed Chenik
Slaheddine Baccouche
Mustapha Kaak
M'hamed Chenik
Slaheddine Baccouche
Mohamed Salah Mzali (intérim)
Tahar Ben Ammar
Habib Bourguiba

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Période
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur1}}}
Successeur {{{successeur1}}}

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur2}}}
Successeur {{{successeur2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Nom de naissance Mohamed el-Amine ben el-Habib el-Husseini
Naissance 4 septembre 1881
Pre-1999 Flag of Tunisia.svg Carthage (Tunisie)
Décès 30 septembre 1962 (à 81 ans)
Pre-1999 Flag of Tunisia.svg Tunis (Tunisie)
Père Habib Bey
Mère Fatima El Ismaïlia
Consort(s) Djeneïna Beya
Descendance Lalla Aïcha
Lalla Khadija
Sidi Chedly Bey
Lalla Soufia
Sidi M'hamed Bey
Sidi Mohamed Salah Eddine Bey
Lalla Zakia
Lalla Zeneïkha
Lalla Fatima
Lalla Kabboura
Lalla Lillia
Lalla Hédia

Het grote Rijkswapen van Tunesie als Koninkrijk.jpg Armoiries Tunisie 1956.gif
Monarques de Tunisie

Lamine Bey, nom francisé de Mohamed el-Amine Bey (محمد الأمين باي), né le 4 septembre 1881 à Carthage et décédé le 30 septembre 1962 à Tunis, est le dernier bey de Tunis.

Sommaire

Dernier bey

Il est le dernier représentant de la dynastie des Husseinites qui règne sur la Tunisie depuis 1705 et fils de Habib Bey. Investi prince héritier le 25 juin 1942, il succède le 15 mai 1943 à son cousin Moncef Bey, destitué la veille à la suite de la libération de la Tunisie par les Forces françaises libres.

Le mouvement nationaliste peut dès lors compter sur son soutien modéré mais évident lors de la rupture avec le pouvoir colonial et le déclenchement de la résistance nationale qui s'en suit. Lamine Bey refuse de se désolidariser du gouvernement de M'hamed Chenik, dont les membres sont arrêtés sur ordre du résident général de France dans la nuit du 25 au 26 mars 1952, et refuse de coopérer avec le cabinet de Slaheddine Baccouche, celui-ci étant choisi par la résidence. Pressé de ratifier les réformes imposées par le résident général, il prend, le 1er août, l'initiative de convoquer un conseil de 40 personnalités représentatives de la population tunisienne et leur soumet les projets de réformes. Prenant acte du rejet des projets, il cède pourtant à l'ultimatum du résident général et signe les décrets relatifs aux réformes municipales et caïdales (20 décembre). Les nationalistes dénoncent cette défaillance et rompe les ponts avec le souverain réduit à jouer le rôle d'auxiliaire de la colonisation. Les ressentiments nés de cette rupture ne peuvent que rappeler son statut de souverain illégitime du fait de sa succession à Moncef Bey (destitué pour ses attitudes nationalistes). Et pourtant, les instances du Néo-Destour prennent la décision d'occulter cette défection pour l'impliquer dans les négociations avec le gouvernement français. Il s'agit avant tout de s'accommoder de cette formalité pour ne pas susciter au partenaire français des complications statutaires.

Le 31 juillet 1954, Lamine Bey reçoit le président du Conseil Pierre Mendès France au palais de Carthage. La déclaration de ce dernier, accordant unilatéralement l'autonomie interne au pays, annonce une remise en cause des équilibres fondateurs du pouvoir tunisien. Car l'autonomie interne consacre la lutte engagée par le peuple tunisien, sous la direction du Néo-Destour, et redimensionne le rôle de la dynastie beylicale. La proclamation de l'indépendance et la nomination d'Habib Bourguiba, patron du Néo-Destour, comme Premier ministre, le 14 avril 1956, annonce l'avènement d'un nouveau régime.

Souverain éphémère

Lamine Bey reste réduit à la ratification des décrets préparés par le gouvernement. Celui du 31 mai stipule dans son article 3 que « tous les privilèges, exonérations ou immunités de quelque nature que ce soit, reconnus actuellement aux membres de la famille beylicale, sont abolis », ce qui préfigure la fin de la monarchie. La garde royale du palais de Carthage est remplacée par des soldats loyaux à Bourguiba, les lignes téléphoniques coupées et la famille royale placée en résidence surveillée le 15 juillet 1957. La proclamation de la république, le 25 juillet, par l'Assemblée nationale constituante abolit définitivement le règne des Husseinites. Lamine Bey, son héritier présomptif, ses trois fils et son gendre sont assignés à résidence dans un palais de La Manouba. Dès le lendemain, les biens de la famille régnante sont confisqués en vertu de la loi votée le 27 juillet. Il demeure assigné à résidence jusqu'à la mort de son épouse en octobre 1960. Il s'installe ensuite dans un deux-pièces tunisois de la rue Fénelon.

Vie privée

Marié à la princesse Djeneïna Beya en 1902, il a douze enfants dont les trois princes :

Lamine Bey est enterré aux côtés de son épouse au cimetière Sidi Abdelaziz de La Marsa contrairement à la majorité des souverains qui sont enterrés au mausolée du Tourbet El Bey situé dans la médina de Tunis.

Lien externe

  • Portail de la Tunisie Portail de la Tunisie
Ce document provient de « Lamine Bey ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amine Bey de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lamine Bey — محمد الأمين باي Titre 26e bey de Tunis …   Wikipédia en Français

  • Moncef Bey — محمد المنصف باي الحسيني Titre 25e bey de Tunis …   Wikipédia en Français

  • Habib Bey — محمد الحبيب باي Titre 23e bey de Tunis …   Wikipédia en Français

  • Lamine Bey — Lamine Bey, französisch Mohamed el Amine Bey (* 4. September 1881 in Karthago (Tunesien); † 30. September 1962 in Tunis) war der letzte Bey von Tunis. Lamine Bey war der letzte Vertreter der husainidischen Dynastie, die seit Ende des 18.… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste d'ordres civils et militaires — La liste d ordres civils et militaires récapitule les différents ordres en fonction des pays. Les ordres ci dessous sont classés par pays et par date de fondation. En gras sont indiqués les ordres nationaux les plus importants dans l ordre de… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Tunisie/Index — Accueil   Portail   Suivi …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles concernant la Tunisie — Projet:Tunisie/Index Accueil   Café des Délices   Évaluation   …   Wikipédia en Français

  • Saison 2009-2010 de la Jeunesse sportive de Kabylie — Article principal : Jeunesse sportive de Kabylie. Jeunesse sportive de Kabylie Saison 2009 2010 Généralités …   Wikipédia en Français

  • Souks de Tunis — Allée des souks Souk du cuivre Les souks de Tunis sont un ensemb …   Wikipédia en Français

  • Histoire Des Juifs En Tunisie — L histoire des Juifs en Tunisie remonte à l Antiquité. Leur présence sur le territoire de l actuelle Tunisie est en effet avérée à partir du IIe siècle, au moins, même si, selon certaines hypothèses, leur arrivée y serait bien plus ancienne …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”