American International Group Incorporated

American International Group

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AIG.
Logo de American International Group

Logo de American International Group
Création 1919
Fondateur(s) Cornelius Vander Starr
Forme juridique Appel public à l'épargne
Action NYSE : AIG
Slogan(s) « The strength to be there.[1] »
Siège social 70 Pine Street, New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité(s) Assurance et services financiers
Produit(s) Assurance non-vie, assurance-vie et retraite, services financiers, gestion d'actifs.
Effectif 116 000 (2008) [2]
Site Web www.aig.com
Capitalisation 144,21 milliards USD (janvier 2008) [3]
Chiffre d'affaires Augmentation 113,194 milliards USD (2006)
Primes d'encaissement brut 1 000 milliards USD (2008)[4]
Résultat net Augmentation 14,048 milliards USD (2006)
Principaux concurrents
Allianz, AXA, ING

American International Group, Inc. (AIG) est un chef de file mondial de l’assurance et des services financiers. Son réseau s’étend à plus de 130 pays. Ses clients sont des particuliers, des institutions et des entreprises. Aux États-Unis, AIG est le plus grand arbitre d’assurance pour les secteurs commercial et industriel. Ce groupe est listé sur le NYSE, ainsi qu’aux bourses de Zurich, de Paris et de Tokyo.

Basé à New York, AIG compte 74 millions de clients dans le monde, en majeure partie américains[4]. La société emploie 116 000 personnes dans 130 pays. AIG, longtemps numéro un mondial par son chiffre d'affaires, est en 2008 troisième après le néerlandais ING et l'allemand Allianz, mais devant le français AXA.

Suite à la crise des subprimes, la firme a été renflouée par la Réserve fédérale des États-Unis (la Fed), et l'Etat américain détient désormais 80% de celle-ci.

En 2009, une partie des activités d'AIG, notamment en Europe, prend le nom de Chartis[5].

Sommaire

Histoire

AIG est fondé en 1919 par Cornelius Vander Starr à Shanghai. La compagnie s’étend ensuite en Asie, en Europe, en Amérique latine et au Moyen-Orient. À la mort du fondateur, Maurice R. Greenberg dirige AIG jusqu’en 2005 mais démissionne à la suite du gonflement des comptes de AIG. Il est remplacé par Martin J. Sullivan qui à son tour, démissionne le 15 juin 2008, suite aux pertes financières et à la chute de la valeur boursière de la société et auquel succède Robert B. Willumstad.

Mise sous tutelle publique

Le 15 septembre 2008, le titre AIG atteint un minimum historique sur fond de rumeurs de faillite imminente de la société, suite aux 18 milliards de dollars américains de pertes subies au cours des trois précédents trimestres, liées à des garanties sur des dérivés de créances immobilières[4]. La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) autorise, le 16 septembre 2008, sa branche newyorkaise à lui accorder un prêt de 85 milliards de dollars américains, à un taux de 8,5% au dessus du Libor[6], pour le sauver d'une faillite assurée. Le prêt-relais garanti porte sur deux ans et prévoit une prise de participation du gouvernement américain à hauteur de 79,9% du capital[4]. En échange, AIG apporte en garantie l'ensemble de ses actifs et de ses filiales[7]. Cet apport devrait lui permettre de poursuivre ses activités en faisant face à ses obligations qui avaient gonflé depuis que les grandes agences de notation avaient dégradé sa note le 14 septembre 2008. Il pourra également vendre certains de ses actifs plus sereinement (notamment ILFC).

En échange du prêt, le gouvernement fédéral américain s'est octroyé le droit d'effectuer des remplacements au sein de la direction d'AIG[8], droit qu'il a exercé dès le 17 septembre en nommant Edward Liddy, responsable du département des assurances de l'État de New York, à la tête d'AIG en lieu et place de Robert B. Willumstad[9]. Le gouvernement fédéral américain détient également un droit de veto sur le versement de dividendes aux actionnaires[7].

AIG devrait être ensuite progressivement démantelé afin de rembourser le prêt consenti par la Fed, ce qui incitent certains analystes à parler de faillite contrôlée[10].

Au début d'octobre 2008, manquant de liquidités, AIG a demandé à la Fed un montant additionnel de 38 milliards USD pour maintenir ses opérations courantes[11]. L'AIG a rendu public en mars 2009 la liste des bénéficiaires de ces liquidités, qui l'ont permis de rembourser ce qu'elle devait à d'autres firmes [12]. Ceux-ci incluent, pour les groupes états-uniens: Goldman Sachs ($12,9 milliards); Merrill Lynch ($6,8 milliards), Bank of America ($5,2 milliards), Citigroup ($2,3 milliards) et Wachovia ($1,5 milliard). Parmi les groupes étrangers, on compte la Société générale et la Deutsche Bank, qui ont tous deux reçu près de 12 milliards de dollars; la Barclays($8.5 milliards) et la UBS suisse ($5 milliards) [12]. Aux côtés de Fannie Mae, Freddie Mac et Lehman Brothers, l'AIG fait l'objet d'enquêtes par le FBI.

En janvier 2009, la société canadienne Banque de Montréal a acquis les services d'assurances au Canada d'AIG[13].

Le 2 mars 2009, AIG a annoncé une perte de 61,7 milliards USD pour le 4e trimestre 2008 et près de 99,3 milliards USD pour toute l'année 2008, la pire perte historique pour une société américaine en date de mars 2009[14]. Cette nouvelle aurait provoqué une brusque chute de plusieurs indices boursiers américains. Le gouvernement fédéral américain a décidé de prêter 30 milliards USD additionnels pour soutenir les activités d'AIG[15].

Selon The Wall Street Journal, dans un article paru le 15 mars 2009, AIG versera, en 2009, 450 millions USD en bonus à plusieurs cadres britanniques travaillant pour sa filiale AIG Financial Products[16],[17]. The Economist affirme que 165 millions USD ont déjà été versés en date du 17 mars 2009 et que des cadres avaient déjà reçu 55 millions USD en décembre 2008[18]. Le PDG d'AIG a dû s'expliquer à une commission d'enquête américaine[19].

En février 2009, AIG a décidé d'entamer une poursuite judiciaire à l'encontre de l'Internal Revenue Service (IRS) pour une somme de 306 millions USD, ce qui lui vaut la colère de membres du Congrès des États-Unis[20].

Informations

  • Le marché de l’assurance augmente généralement de 5% par an. Le groupe AIG a annoncé un chiffre d’affaire en 2004 de 97,987 milliards de dollars, en évolution de 23,3% par rapport à 2003, avec 79,446 milliards de dollars.
  • Filiales :
    • 21st Century Insurance Group (TW)
    • AIG American General Life Companies
    • AIG Annuity Insurance Company
    • AIG UK Limited
    • AIG Financial Products Corp.
    • AIG Global Investment Group
    • AIG Europe S.A.
    • ILFC

Problèmes judiciaires

Suite à la vente d’un produit d’assurance litigieux, AIG a passé un accord en novembre 2004 avec la SEC et le Département de la Justice américains, AIG devra payer la somme de 126 millions de dollars américains.

En 2004, AIG est impliqué dans un scandale. Une enquête est lancée en 2005 contre la société pour fraude comptable. Les comptes auraient été gonflés. Le 9 février 2006, AIG trouve un accord avec les services de l’attorney général de l’État de New York : AIG paiera 1,6 milliard de dollars américains.

Références et notes

  1. « La force d'être présent. »
  2. AIG American International Group, Inc. | Corporate Information | Employees Page
  3. AIG - American International Group, Inc. - Google Finance
  4. a , b , c  et d Gérard Bérubé, « Wall Street retient son souffle », dans Le Devoir, 17 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-09-17)] 
  5. L’assurance dommage d’AIG devient « Chartis » avant son entrée en bourse
  6. « La Fed sauve AIG de la faillite », dans Le Figaro, 17 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-09-17)] 
  7. a  et b « Le Trésor américain sauve l'assureur AIG pour éviter une débâcle financière », dans Le Monde, 17 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-09-17)] 
  8. « La Fed sauve AIG », dans La Presse canadienne, 17 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-09-17)] 
  9. (en) « AIG: le patron remplacé par l'ancien dirigeant d'Allstate, Edward Liddy », dans swissinfo, 17 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-09-17)] 
  10. « AIG : un sauvetage ? plutôt une liquidation en bon ordre ! », dans Boursier.com, 17 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-09-17)] 
  11. (en) « All fall down », dans The Economist, 10 octobre 2008 [texte intégral (page consultée le 2008-10-10)] 
  12. a  et b A.I.G. Lists Firms It Paid With Taxpayer Money, New York Times, publié le 15 mars 2009.
  13. Gérard Bérubé, « BMO achète l'assurance-vie d'AIG au Canada », dans Le Devoir, 14 janvier 2009 [texte intégral (page consultée le 15 janvier 2009)] 
  14. AFP et La Presse canadienne, « Les Bourses font la culbute », dans Le Devoir, 3 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 3 mars 2009)] 
  15. AFP, « AIG reçoit une nouvelle aide de 30 milliards », dans Le Devoir, 3 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 3 mars 2009)] 
  16. AFP, « Les responsables de la chute d'AIG recevront 450 millions en primes », dans Le Devoir, 16 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 16 mars 2009)] 
  17. (en) AFP, « Millions in AIG bonuses fuel political storm », dans Yahoo ! News, 15 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 16 mars 2009)] 
  18. (en) Personnel de rédaction, « Sound and fury over AIG », dans The Economist, 17 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 18 mars 2009)] 
  19. AFP, « Le p.-d.g. d'AIG répond à «l'indignation» du Congrès américain », dans Le Devoir, 19 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 19 mars 2009)] 
  20. (en) Lynnley Browning, « A.I.G. Sues U.S. for Return of $306 Million in Tax Payments », dans The New York Times, 19 mars 2009 [texte intégral (page consultée le 21 mars 2009)] 

Articles connexes

Leni Bars Simon Cusonnait Al Colique

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis

«  »

Ce document provient de « American International Group ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article American International Group Incorporated de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • American International Group — American International Group, Inc. (AIG) Rechtsform Incorporated …   Deutsch Wikipedia

  • American International Building — General information Type Office Location 70 Pine Street, New Yo …   Wikipedia

  • American Overseas School of Rome — Location Rome, Italy Information Type Private School, International School Established 1947 Headmaster …   Wikipedia

  • American University in Cairo — The American University in Cairo الجامعة الأمريكية بالقاهرة Established 1919 Type Private President …   Wikipedia

  • International Marxist Group — See also the International Marxist Group (Germany).The International Marxist Group (IMG) was a Trotskyist political party in Britain between 1964 and 1987. It was the British Section of the reunified Fourth International. It is thought to have… …   Wikipedia

  • International Fortean Organization — The International Fortean Organization (INFO) is a network of Fortean researchers/writers, both amateur and professional, many of whom have developed life long friendships and professional relationships. John Keel, the notable author and… …   Wikipedia

  • American modernism — like modernism in general is a trend of thought that affirms the power of human beings to create, improve, and reshape their environment, with the aid of scientific knowledge, technology and practical experimentation, and is thus in its essence… …   Wikipedia

  • Group psychotherapy — is a form of psychotherapy in which one or more therapists treat a small group of clients together as a group. The term can legitimately refer to any form of psychotherapy when delivered in a group format, including Cognitive behavioural therapy… …   Wikipedia

  • American Beauty (film) — American Beauty Theatrical release poster Directed by Sam Mendes …   Wikipedia

  • American Institute of Aeronautics and Astronautics — Type Professional Organization Founded January 31, 1963 Origins Merger of the American Rocket Society and the Institute of Aerospace Sciences …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”