America's Cup

Coupe de l'America

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir America et Copa América.
La goélette America

La Coupe de l'America est une régate qui se déroule tous les trois à quatre ans depuis 1958. Entre 1851 et 1937, la tenue des régates fut assez chaotique. C'est la deuxième plus ancienne compétition sportive toujours disputée, après le championnat du monde de Jeu de paume (organisé depuis 1740).

Sommaire

Histoire

La première régate eut lieu le 22 août 1851. C'était un défi lancé par les Britanniques du Royal Yacht Club aux Américains autour de l'île de Wight à l'occasion de l'exposition universelle de Londres. Le vainqueur fut la goélette America, armée par le New York Yacht Club devant quatorze navires britanniques.

À l'arrivée du vainqueur, on aurait répondu à la reine Victoria demandant qui est le second : « Il n'y a pas de second, Majesté. »

La victoire des Américains prête pourtant à controverses. America a aussi manqué une marque du parcours qui n'était pas mentionnée clairement par les instructions de course, mais que tous les autres concurrents avaient virée. Les Américains argumentèrent sur le fait que les instructions de course n'étaient pas claires ; les Britanniques s'inclinèrent. De plus, il y avait bien un second : le petit voilier britannique Aurora, qui arriva 8 minutes après America. Les deux navires n'étaient pas du tout du même gabarit et si l'on avait appliqué la règle du handicap, Aurora aurait été déclaré vainqueur.

Les Américains reçoivent la coupe du vainqueur des mains du comte de Wilton. De retour aux États-Unis, les vainqueurs offrirent le trophée (une aiguière en argent massif) au New York Yacht Club afin de créer une compétition qui soit un duel amical entre clubs : si les duellistes ne se mettent pas d'accord, le club qui défend la coupe impose ses règles. La Coupe de l'America était née, elle ne débute qu'en 1870, après la guerre de Sécession. Elle est restée pendant 132 ans aux mains des Américains (jusqu'en 1983).

L'histoire de la compétition comprend plusieurs périodes :

1870-1920, jauges libres

Le challenger défie le défenseur en indiquant la jauge de son bateau. Afin de gagner, on assiste à une course aux armements par les compétiteurs. Les défis sont lancés par les Britanniques et les Canadiens.

  • 1876 : Les régates se courent en duel, un bateau défenseur contre un bateau challenger.

1930-1937, les « class J »

La crise de 1929 est passée par là : une jauge (éléments permettant de définir les paramètres d'un bateau) est tacitement définie. Parmi ces « class J » figurent :

  • Shamrock V : le premier classe J, dernier défi de Sir Thomas Lipton ;
  • Enterprise : dessiné par Starling Burgess ;
  • Velsheda : dessiné par Charles Nicholson ;
  • Endeavour : auteur d'une des plus belles régates de la Coupe avec Rainbow ;
  • enfin, le mythique Ranger : dernier des classe J, invaincu en course, n'ayant été battu que par Endeavour à l'entrainement.

Cette classe, inspirée par les travaux de Nathanael Herreshoff sur la Jauge universelle, vit l'abandon du gréement aurique à grand-voile et flèche pour un gréement bermudien. La jauge tenait compte des élancements et de la finesse de la coque, créant ainsi des bateaux très harmonieux.

1958-1987, les « 12M JI »

Une nouvelle jauge, la Jauge internationale, est choisie afin de limiter encore les budgets. Ces trente années sont marquées par des évolutions du règlement vers celui que nous connaissons aujourd'hui :

  • 1962 : chaque compétition est séparée par au moins trois années ;
  • 1970 : des régates préliminaires sélectionnent le challenger ;
  • 1983 : les Américains perdent la coupe au profit du bateau australien Australia II barré par John Bertrand ;
  • 1987 : Les régates préliminaires prennent le nom de Coupe Louis Vuitton.

1988

Les Néo-Zélandais défient les Américains dans l'esprit des règles originelles. Ils construisent un immense monocoque qui perd une première fois contre le catamaran du défenseur. Mais au défi de 1995, l'équipage néo-zélandais remporte la coupe et récidive en 2000. Le défi néo-zélandais est dirigé par Peter Blake sur le plan d'eau d'Auckland. Le bateau néo-zélandais est barré par Dean Barker et Russell Coutts. Ce dernier sera ensuite recruté, avec une partie de l'équipage de l'équipe néo-zélandaise, par les Suisses d'Alinghi qui sont les premiers à ramener la Coupe en Europe en 2003 et la conservent en 2007. La compétition se déroule alors sur le plan d'eau de Valence, en Espagne, les contraintes du règlement (Deed of gift) excluant l'organisation sur le Lac Léman.

Depuis 1992

Depuis 1992, une nouvelle jauge (les « class america »), est définie. Elle permet de construire des bateaux plus rapides, plus spectaculaires. En plus de contraintes de dimensions, cette jauge inclut des contraintes structurelles et de fabrication permettant de limiter le coût des bateaux en évitant d'y intégrer les dernières technologies.

  • 2003 et 2007 : victoire du bateau suisse Alinghi. La coupe revient en Europe et, pour la quatrième édition consécutive, le trophée échappe aux Américains.

Palmarès

L'aiguière convoitée
Année Defender Challenger Score Site
1851 Aurora, Angleterre Angleterre America, États-Unis États-Unis 0-1 Cowes, Île de Wight, Royaume-Uni
1870 Magic, États-Unis États-Unis Cambria, Angleterre Angleterre 1-0 Newport, États-Unis
1871 Columbia, États-Unis États-Unis Livonia, Angleterre Angleterre 4-1 Newport, États-Unis
1876 Madeline, États-Unis États-Unis Countess of Dufferin, Canada Canada 2-0 Newport, États-Unis
1881 Mischief, États-Unis États-Unis Atalanta, Canada Canada 4-1 Newport, États-Unis
1885 Puritan, États-Unis États-Unis Genesta, Angleterre Angleterre 2-0 Newport, États-Unis
1886 Mayflower, États-Unis États-Unis Galatea, Écosse Écosse 2-0 Newport, États-Unis
1887 Volunteer, États-Unis États-Unis Thistle, Écosse Écosse 2-0 Newport, États-Unis
1893 Vigilant, États-Unis États-Unis Valkyrie II, Angleterre Angleterre 3-0 Newport, États-Unis
1895 Defender, États-Unis États-Unis Valkyrie III, Angleterre Angleterre 3-0 Newport, États-Unis
1899 Columbia, États-Unis États-Unis Shamrock, St Patrick's saltire.svg Irlande 3-0 Newport, États-Unis
1901 Columbia, États-Unis États-Unis Shamrock II, St Patrick's saltire.svg Irlande 3-0 Newport, États-Unis
1903 Reliance, États-Unis États-Unis Shamrock III, St Patrick's saltire.svg Irlande 3-0 Newport, États-Unis
1920 Resolute, États-Unis États-Unis Shamrock IV, St Patrick's saltire.svg Irlande 3-2 Newport, États-Unis
1930 Enterprise, États-Unis États-Unis Shamrock V, Irlande du nord Irlande du Nord 4-0 Newport, États-Unis
1934 Rainbow, États-Unis États-Unis Endeavour, Angleterre Angleterre 4-2 Newport, États-Unis
1937 Ranger, États-Unis États-Unis Endeavour II, Angleterre Angleterre 4-0 Newport, États-Unis
1958 Columbia, États-Unis États-Unis Sceptre, Angleterre Angleterre 3-1 Newport, États-Unis
1962 Weatherly, États-Unis États-Unis Gretel, Australie Australie 4-1 Newport, États-Unis
1964 Constellation, États-Unis États-Unis Sovereign, Angleterre Angleterre 3-1 Newport, États-Unis
1967 Intrepid, États-Unis États-Unis Dame Pattie, Australie Australie 4-0 Newport, États-Unis
1970 Intrepid, États-Unis États-Unis Gretel II, Australie Australie 4-1 Newport, États-Unis
1974 Courageous, États-Unis États-Unis Southern Cross, Australie Australie 4-0 Newport, États-Unis
1977 Courageous, États-Unis États-Unis Australia, Australie Australie 4-0 Newport, États-Unis
1980 Freedom, États-Unis États-Unis Australia, Australie Australie 4-1 Newport, États-Unis
1983 Liberty, États-Unis États-Unis Australia II, Australie Australie 3-4 Newport, États-Unis
1987 Kookaburra III, Australie Australie Stars and Stripes, États-Unis États-Unis 0-4 Fremantle, Australie
1988 Stars and Stripes, États-Unis États-Unis KZ1, Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 2-0 San Diego, États-Unis
1992 , États-Unis États-Unis Il Moro di Venezia, Italie Italie 4-1 San Diego, États-Unis
1995 Young America, États-Unis États-Unis Black Magic, Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 0-5 San Diego, États-Unis
2000 Team New Zealand, Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Prada, Italie Italie 5-0 Auckland, Nouvelle-Zélande
2003 Team New Zealand, Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Alinghi, Suisse Suisse 0-5 Auckland, Nouvelle-Zélande
2007 Alinghi, Suisse Suisse Team New Zealand, Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 5-2 Valence, Espagne
2010 Alinghi, Suisse Suisse BMW Oracle Racing, États-Unis États-Unis Ras el Khaïmah, Émirats arabes unis

Le règlement

Ces éléments sont ceux de la coupe en 2003. Le défenseur imposant ses règles, elles évolueront pour la coupe de 2007 qui est organisée par Valence en Espagne car la Suisse, détenteur du trophée, n'a pas d'accès à la mer.

Les bateaux

Depuis 1992, les bateaux sont de jauge « class america ». Une jauge est un ensemble de caractéristiques générales définissant une classe de bateaux mais assurant une homogénéité de performance entre ces bateaux. L'utilisation de bateaux de même jauge évite le calcul de rating (le handicap) et permet ainsi d'avoir une course où le premier arrivé est le gagnant. Les class america font environ 25 mètres de longueur et 4 mètres de tirant d'eau.

Déroulement de la compétition

La compétition se déroule en 2 phases :

  • La sélection commence par des régates préliminaires du challenger et du défenseur :
    • Coupe Louis-Vuitton pour le challenger ;
    • Citizen Cup pour le défenseur (quand il y a plusieurs prétendants) ;
  • La Coupe de l'America.

La Coupe Louis-Vuitton (il n'y a pas eu de « Citizen Cup » en 2003) se déroule ainsi :

  • Une poule éliminatoire (les « rounds robins ») où chaque régate gagnée rapporte des points. Ce classement permet de sélectionner huit bateaux pour les quarts de finale en 2 poules, une avec les 4 premiers « double chance », une avec les 4 derniers « single chance » ;
  • Les quart de finale se déroulent au meilleur de 7 manches. Les deux premiers « double chance » sont qualifiés pour les demi-finales. Les deux derniers de ce groupe rencontrent en repêchage les deux premiers de « single chance ». Le vainqueur du quart de finale de repêchage disputera la demi-finale de repêchage ;
  • Les demi-finales se déroulent au meilleur de 7 manches. Le vainqueur est qualifié pour la finale. Le vaincu dispute la demi-finale de repêchage qualificative pour la finale ;
  • La finale se déroule au meilleur de neuf manches, le vainqueur est qualifié pour la Coupe de l'America.

L'organisation des éliminatoires devrait fortement évoluer pour la prochaine coupe.

La Coupe de l'America se déroule au meilleur de neuf manches, c'est-à-dire que le premier qui gagne cinq régates a gagné.

Les régates

Toutes les régates se déroulent en duels (ou match racing) ce qui permet pour des bateaux aux performances similaires d'apprécier la qualité de l'équipage : ce n'est pas obligatoirement le bateau le plus rapide qui gagne. Ceci a aussi l'avantage de rendre plus simple le suivi d'une régate. Ceci ne devrait pas changer pour la prochaine coupe.

La régate est faite en tournant autour de deux bouées, la ligne de départ et d'arrivée étant perpendiculaires à l'axe de ces bouées. Ceci ne devrait pas changer pour la prochaine coupe sauf que la distance entre ces bouées sera fonction de la force du vent.

Évolutions du règlement

Un Class America

Afin de rendre la coupe encore plus attrayante, des adaptations sont à l'étude :

  • Des compétitions devaient être organisées afin de préparer la Coupe de l'America ;
  • La durée de la compétition devrait être resserrée (3 mois entre la première régate préliminaire et la dernière régate de la Coupe de l'America) ;
  • Une régate devrait durer 1h30 (pour cela la distance entre les bouées sera dépendante de la force du vent) ;
  • La prochaine coupe devrait voir une évolution très nette vers une compétion entre clubs plutôt qu'entre nations, ainsi qu'une plus grande indépendance du comité d'organisation vis-à-vis du défenseur et donc une plus grande neutralité de celui-ci envers tous les concurrents.

Interdiction de changer d'employeur

Les juristes de l'équipe suisse ont ajouté une nouvelle règle à effet rétroactif interdisant à tout marin ayant travaillé pendant six mois avec une équipe engagée dans la Coupe de changer d’employeur. Par le licenciement brutal de Russell Coutts par Ernesto Bertarelli, le patron du Team Alinghi, le plus grand régatier du monde était ainsi condamné à rester à terre en 2007.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du sport Portail du sport
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime

Ce document provient de « Coupe de l%27America ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article America's Cup de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • America's Cup —   [ə merɪkəz kʌp], Segeln: bedeutendster Wettbewerb des Hochseesegelns um einen 1851 von Königin Viktoria von Großbritannien gestifteten Pokal, der zunächst »100 Guineas Cup« genannt wurde; von der amerikanischen Jacht »America« im gleichen Jahr… …   Universal-Lexikon

  • America's Cup — coupe remise en 1851 par la reine Victoria au voilier américain America qui avait remporté une course autour de l île de Wight. Depuis, le New York Yacht Club organise tous les 4 ans une épreuve de voile récompensée par cette coupe …   Encyclopédie Universelle

  • America's Cup — America s Cup, the a sailing competition in which teams from the US, Australia, and other nations compete …   Dictionary of contemporary English

  • America's Cup — Infobox sports league logo=America s Cup.jpg caption=The America’s Cup Trophy sport=Sailing founded=1851 teams=13 (2009?) country= International ESP (2009 Host) champion=flagicon|Switzerland Alinghi website=http://www.americascup.comThe America’s …   Wikipedia

  • America's Cup — Logo des America’s Cup USA 87, die Yacht der Mannschaft BMW Oracle Racing …   Deutsch Wikipedia

  • America’s Cup — Logo des America’s Cup U …   Deutsch Wikipedia

  • America's Cup — 1. an international yachting trophy, originally offered as the Hundred Guinea Cup in 1851, but renamed for the yacht America, winner of it that year. 2. the yacht race itself, the oldest and most prestigious event in international sailing, now… …   Universalium

  • America's Cup — /əmɛrɪkəz ˈkʌp/ (say uhmerikuhz kup) noun 1. a perpetual international challenge competition for 12 metre yachts. 2. the trophy awarded for winning this competition. {named after the schooner America, which won the trophy (originally called the… …   Australian English dictionary

  • America's Cup — Trophy Tro phy, n.; pl. {Trophies}. [F. troph[ e]e (cf. It. & Sp. trofeo), L. tropaeum, trophaeum, Gr. ?, strictly, a monument of the enemy s defeat, fr.? a turn, especially, a turning about of the enemy, a putting to flight or routing him, fr. ? …   The Collaborative International Dictionary of English

  • America's Cup — 1. an international yachting trophy, originally offered as the Hundred Guinea Cup in 1851, but renamed for the yacht America, winner of it that year. 2. the yacht race itself, the oldest and most prestigious event in international sailing, now… …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”