Amelie Nothomb

Amélie Nothomb

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nothomb.
Amélie Nothomb
Amélie Nothomb au Salon du Livre de Paris, le 14 mars 2009.
Amélie Nothomb au Salon du Livre de Paris, le 14 mars 2009.

Activité(s) Écrivain
Naissance 13 août 1967 (42 ans)
Japon Kōbe
Langue d'écriture français
Genre(s) Roman
Distinctions Grand Prix du roman de l'Académie française (1999) Prix de Flore (2007)
Grand Prix Jean Giono (2008)

Amélie Nothomb, (née le 13 août 1967 à Kōbe au Japon), est une écrivain belge de langue française.

Sommaire

Biographie

« Issue d'une famille de la petite aristocratie où la politique et la littérature ont toujours fait bon ménage, [elle] a atteint, pratiquement depuis son premier récit Hygiène de l'assassin (1992), un lectorat que n'ont jamais connu ses ancêtres. Sa production oscille entre les textes à contenu plus ouvertement autobiographiques comme Le Sabotage amoureux (1993) ou Stupeur et tremblements (1999) et des récits plus fictionnels tels Mercure (1998) ou Les Combustibles (1994), une pièce de théâtre. Chez cette écrivain, une forme de cruauté se mêle à un romantisme qui plonge dans l'univers actuel. »

— Marc Quaghebeur, Anthologie de la littérature française de Belgique, entre réel et surréel[1]

Les Nothomb font donc partie de l'aristocratie belge et plusieurs de ses ancêtres se sont illustrés dans la vie politique et culturelle (Charles-Ferdinand Nothomb notamment). Fille du baron Patrick Nothomb, ambassadeur de Belgique, elle séjourne ainsi au Japon, en Chine, aux États-Unis (New York), en Asie du Sud Est (Laos, Bangladesh, Birmanie). Elle ne découvre la Belgique qu'à l'âge de 17 ans. Elle y finit ses humanités à l’Institut Marie Immaculée Montjoie à Uccle pour ensuite entamer des études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles.

Amélie Nothomb lors d'une séance de dédicaces

Depuis 1992, elle publie chez Albin Michel un livre par an soit dix-sept romans à ce jour. Avec une régularité notoire : « Tous les ans, à la rentrée, il y a deux événements majeurs : les vendanges et la sortie du Nothomb. Cette année, le raisin est en avance, mais l'Amélie est à l'heure »[2]. Ses écrits sont traduits dans trente-sept langues à travers le monde[3].

Amélie Nothomb suscite la polémique: elle compte de très nombreux fans, mais aussi de violents détracteurs : « C'est que mademoiselle Nothomb n'a pas que des admirateurs, mais aussi quelques détracteurs qui lui reprochent ceci et cela, et notamment sa célébrité. (…) Elle est devenue, par les hasards des interviews, un mythe »[réf. nécessaire]. Mais l'auteur se défend : « Je suis ce que je peux être. Je ne maîtrise pas ce que je suis et encore moins les regards que les autres posent sur moi »[4].

Le Mont Fuji, symbole du Japon, a un rôle prédominant dans Ni d'Ève, ni d'Adam

Amélie Nothomb raconte une partie de son enfance dans ses romans Métaphysique des tubes, Le Sabotage amoureux et Biographie de la faim. Fille du diplomate Patrick Nothomb, cette enfance est rythmée par d'incessants déménagements au gré des affectations paternelles. Notamment à cause de sa gouvernante japonaise Nishio-San qu'elle considérait comme sa seconde mère, elle vit son départ du Japon, « pays de la beauté », pour la Chine, « pays de la laideur », comme un exil et vit les autres déplacements familiaux comme autant de déracinements successifs. Mais aussi comme « un nomadisme culturel qui décuple sa curiosité et renforce sa précocité »[5]. Elle raconte dans Biographie de la faim comment elle a plongé, avec sa sœur Juliette, dans les livres, la potomanie, l'alcool infantile et l'anorexie. Adulte, son diplôme de philologie romane en poche, Amélie Nothomb retourne au Japon pour y travailler comme interprète (elle maîtrise le japonais, du moins oralement) et songe à s'y installer définitivement. Elle entre dans une grande entreprise japonaise, dans laquelle elle restera un an. Après cette expérience, désastreuse à plusieurs égards, qu’elle romance dans Stupeur et tremblements[6], elle rentre en Belgique et envoie le manuscrit de Hygiène de l'assassin à de nombreux éditeurs. Elle publie Hygiène de l'assassin chez Albin Michel, en 1992.

En 2004, elle en était à son 53e manuscrit[réf. nécessaire]. Elle dit écrire près de trois romans par an pour n’en publier qu’un seul : « J'écris 3,7 romans par an, c'est un rythme, je l'ai constaté après coup. Ceci dit, n'allez surtout pas imaginer que tous ces romans sont bons. Il y a une énorme proportion de romans ratés dont il est hors de question que je les publie »[7], « L'immense majorité [de ses manuscrits] restera dans des caisses et n'en sortira pas. Je veillerai à me protéger suffisamment pour cela »[8]. Se disant également « enceinte de ses romans », Amélie Nothomb dit écrire depuis l’âge de dix-sept ans[9].

Entre 2000 et 2002, elle écrit sept textes pour la chanteuse française Robert. Elle romance la vie de la chanteuse dans Robert des noms propres, paru en 2002.

Bibliographie

Littérature

Par catégories
Bandeau litterature.png

Histoire littéraire

Antiquité - Moyen Âge
XVIe s. - XVIIe s. -
XVIIIe s. - XIXe s. -
XXe s. - XXIe s.
Courants littéraires

Genres & formes littéraires

Conte
Nouvelle - Roman -
Poésie - Théâtre

Auteurs

Écrivains - Livres

Portail littérature

Romans et théâtre

Contes et nouvelles

  • « Légende peut-être un peu chinoise », conte, in collectif Le Sable et l’ardoise, Longue Vue, 1993
  • « Électre », nouvelle de 14 pages, in collectif Des plumes au courant, Stock, 1996
  • « L'Existence de Dieu », dans La Revue Générale (vol. 3), 1996
  • « Le Mystère par excellence », nouvelle de 39 pages, opuscule Le Grand livre du mois, septembre 1999
  • « Brillant comme une casserole », recueil de 3 contes illustrés par Kikie Crèvecœur, La Pierre d'Alun, 1999
    • « Légende peut-être un peu chinoise », conte de 7 pages
    • « Le Hollandais ferroviaire », conte de 5 pages
    • « De meilleure qualité », conte de 3 pages
  • « Aspirine », nouvelle de 2 pages, in collectif Aspirine, Albin Michel, 2001
  • « Sans nom », nouvelle de 64 pages, opuscule couplé à Elle no 2900, 30 juillet 2001
  • « L’Entrée du Christ à Bruxelles », nouvelle de 46 pages, opuscule couplé à Elle no 3053, 05/07/2004
  • « Les Champignons de Paris », nouvelle en 9 épisodes parue dans Charlie Hebdo du 4 juillet au 29 août 2007

Théâtre

  • Le sabotage amoureux, Théâtre Daniel-Sorano, Vincennes [12],2003-2005 .
    Avec Pauline Foschia, Jeanne Gougeau, Laurence Vielle
    Adaptation & Mise en scène: Brigitte Bailleux, Laurence Vielle
     
  • Cosmétique de l'ennemi, La Compagnie des Sept Lieux, Suisse[13], 2003-2008 .
    Avec John Durand et Olivier Renault
    Adaptation et mise en scène: Emmanuel Samatani et Jean-Daniel Uldry
     
  • Les combustibles, Théâtre Daniel-Sorano, Vincennes [14], mars-avril 2008 .
    Avec Michel Boy, Julie Turin, Grégory Gerrebo
    Mise en scène: Stéphane Cottin
     
  • Méthaphysique des tubes, [15],2007-2009 .
    Avec Cécile Schletzer et Claire Rieussec
    Mise en scène: Claire Rieussec
     
  • Hygiène de l'assassin, Théâtre de Namur & Théâtre le Public, Bruxelles[16], septembre-octobre 2008 .
    Avec Daniel Hanssens, Nathalie Cornet, Valérie Marchand et Vincent Lécuyer
    Mise en scène: Pierre Santini
     
  • Biographie de la Faim, Théâtre de la Place des Martyrs, Bruxelles[17], avril-mai 2009 .
    Avec Nathalie Cornet, Michel Hinderyckx, Jessica Gazon, Stéphanie Blanchoud…
    Adaptation et mise en scène: Christine Delmotte
     

Adaptations cinématographiques

Bibliographie critique

  • Desmurs Aleksandra, préfacé par Amélie Nothomb, Le Roman Hygiène de l'assassin - Oeuvre manifestaire d'Amélie Nothomb, Editions Praelego, Paris, 2009
  • Kobialka Margaux, La Création d’Amélie Nothomb à travers la psychanalyse, Le Manuscrit, Paris, 2004
  • Laureline Amanieux, Amélie Nothomb l’éternelle affamée, Albin Michel, Paris, 2005, (ISBN 2226155929)
  • Laureline Amanieux, Entretien audio avec Amélie Nothomb, éditions Autrement dit, Belgique, 2007, téléchargeable sur le web.
  • Laureline Amanieux, Le récit siamois, personnage et identité dans l'oeuvre d'Amélie Nothomb, Albin Michel, Paris, 2009
  • Michel David, Amélie Nothomb, le symptôme graphomane, Éditions L'Harmattan, coll. « L’œuvre et la Psyché », Paris, 2006 (ISBN 2296004806)
  • Michel Zumkir, Amélie Nothomb de A à Z, portrait d’un monstre littéraire, Le Grand Miroir, coll. « Une vie », Bruxelles, 2007 (ISBN 978-2-87415-798-1)
  • Alain Dantinne, Hygiène de l'intestin, Labor, Bruxelles, 2000
  • (en) Susan Bainbrigge, Jeanette Den Toonder, Amélie Nothomb, Authorship, Identity and Narrative Practice Peter Lang, New York, 2003, acte de colloque international.

Prix et distinctions

Notes et références

  1. Marc QUAGHEBEUR, Anthologie de la littérature française de Belgique, Entre réel et surréel, Éditions Racine, Bruxelles, 2006, p. 367
  2. Simon Marty, « Le dernier Nothomb, un sadomaso de premier cru »", in Marianne, Le Journal de la Culture, du 08 au 14 septembre 2003, p. 76
  3. Olivier Stevens, « L’acide de la dame en noir », La Libre Match, dossier en couverture, du 1er au 7 septembre 2005, pp. 96-101
  4. Joëlle SMETS, « Un mythe, bien malgré elle », Le Soir Magazine no 3714, En couverture, 27 août 2003, pp. 14-17
  5. Marianne Payot, « La boulimie d’Amélie », Le Vif L’Express, Rubrique « Culture », 3 septembre 2004, p. 84
  6. Elle raconte comme en effet elle entame une lente descente professionnelle en se retrouvant notamment cantonnée à « nettoyeuse de chiottes »
  7. Anne Masset, « Amélie Nothomb », monomaniaque de l’écrit, La Libre Belgique, Rubrique « Questions à domicile », 4 août 1994, p. 2
  8. Geneviève SIMON, « L’autogéographie d’Amélie », La Libre Belgique, Rubrique « Culture », 26 septembre 2004, p. 49
  9. Interview d’Amélie Nothomb sur Fluctuat.net.
  10. a , b , c , d  et e Œuvre autobiographique, ou pseudo-autobiographique car les libertés prises par rapport à la vie réelle de l’auteur ne sont pas bien connues
  11. a  et b Roman dans lequel l’auteur est un personnage, sans que le rôle joué n’ait de rapport avec sa vie réelle
  12. Le sabotage amoureux. Consulté le 23/09/2009
  13. Cosmétique de l'ennemi d'Amélie Nothomb. Consulté le 23/09/2009
  14. Les combustibles » d'Amélie Nothomb sur les planches. Consulté le 23/09/2009
  15. Nothomb revisitée par Claire Rieussec, Ouest-France. Consulté le 23/09/2009
  16. Catherine Makereel, « L'hygiène de l'assassin », Le Soir, Bruxelles. Consulté le 23/09/2009
  17. Michèle friche, « Biographie de la Faim », Le Soir, Bruxelles. Consulté le 23/09/2009
  18. Liste des lauréats du Prix René Fallet
  19. Liste des lauréats du Prix Littéraire de la Vocation

Voir aussi

Article connexe

Liens externes


  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
Ce document provient de « Am%C3%A9lie Nothomb ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amelie Nothomb de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amélie Nothomb — Saltar a navegación, búsqueda Amélie Nothomb. Amélie Nothomb[1] (Kobe, Japón; 13 de agosto de 1967) …   Wikipedia Español

  • Amélie Nothomb — Amélie Nothomb. Amélie Nothomb (* 13. August 1967 in Kōbe, Japan) ist eine belgische Schriftstellerin. Inhaltsverzeichnis 1 Leben …   Deutsch Wikipedia

  • Amélie Nothomb — (nacida el 13 de agosto de 1967 en Kobe, Japón) es una escritora belga en lengua francesa. Debido a la profesión de su padre, embajador de Bélgica, vivió en China, los Estados Unidos, Laos, Birmania y Bangladesh. Desde …   Enciclopedia Universal

  • Amélie Nothomb — Pour les articles homonymes, voir Nothomb. Amélie Nothomb …   Wikipédia en Français

  • Amelie Nothomb — Datei:Amélie Nothomb 14 mars 2009.jpg Amélie Nothomb. Amélie Nothomb (* 13. August 1967 in Kōbe, Japan) ist eine belgische Schriftstellerin. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Auszeichnungen (Auswahl) 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Amélie Nothomb — Infobox Writer name = Amélie Nothomb imagesize = 150px pseudonym = birthname = birthdate = birth date and age|1967|8|13 birthplace = Kobe, Japan deathdate = deathplace = occupation = writer nationality = Belgian notableworks = Stupeur et… …   Wikipedia

  • Péplum (roman Amélie Nothomb) — Péplum (Nothomb) Pour les articles homonymes, voir Péplum (homonymie). Péplum Auteur Amélie Nothomb Genre Roman Éditeur Albin Michel Date de parution 1996 …   Wikipédia en Français

  • Nothomb — may refer to: Amélie Nothomb Jean Baptiste Nothomb Charles Ferdinand Nothomb Pierre Nothomb This page or section lists people with the surname Nothomb. If an inter …   Wikipedia

  • Amelie — Amélie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Nothomb — ist der Nachname folgender Personen: Alphonse Nothomb (1817–1898), belgischer Politiker Amélie Nothomb (* 1967), belgische Schriftstellerin Charles Ferdinand Nothomb (* 1936), belgischer Politiker Jean Baptiste Nothomb (1805–1881), belgischer… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”