Ame (psychologie analytique)

Âme (psychologie analytique)

Article principal : psychologie analytique.

L’âme est un concept propre à la psychanalyse jungienne, mieux nommée psychologie analytique, qui désigne la vie intérieure de l'être. Les termes de système psychique, de psyché ou d'âme sont équivalents dans le cadre de la psychologie jungienne

Sommaire

Le concept d'âme dans l'oeuvre de Jung

Avant propos

Article principal : psychologie analytique.
Représentation graphique du système psychique d'après Carl Gustav Jung
  • "La complexité de la psychanalyse jungienne tient au fait que toutes les instances psychiques sont en étroites relations les unes avec les autres. Décrire isolément un concept donne de lui une vision forcément partielle car ne tenant compte ni des rapports dynamiques avec les autres instances ni de l'ensemble du système psychique. Tout est lié, tout est en mouvement." in La psychanalyse jungienne, Collection Essentialis, ED. Bernet-Danilot, Avril 2002
  • Aujourd'hui le mot psyché est employé par les psychologues contemporains pour éviter les mots âme et esprit qui ont une connotation religieuse. Mais, notamment sous l'influence des auteurs de langue anglaise, le terme "esprit" gagne en popularité dans les écrits scientifiques ou de vulgarisation, y compris pour désigner les processus mentaux non-conscients.

D'ailleurs « Jung a choisi (aussi) les termes psyché et psychique pour parler de l'esprit et de l'activité mentale, car si esprit et mental sont principalement associés à la conscience, psyché et psychique couvrent à la fois la conscience et l'inconscient »[1]

Le cadre général , où s'inscrit ce concept

Ce concept est en relation avec d'autre dans deux sphères spécifiques. L'âme de L'Homme (au sens générique, généralités et invariants de l'âme humaine) et l'âme ( système psychique personnel):

La découverte de l’âme  : L'âme de l'Homme

L'œuvre de Jung donne accès à l’âme humaine. Il a ainsi d'écrit l'animus, part masculine de la psyché des femmes, l'anima, part féminine de la psyché des hommes, et la part d'Ombre de l'âme humaine.

Ces descriptions visent à mieux se connaître et à pouvoir instaurer un dialogue entre soi et ces archétypes tapis en nous. Ce processus d'émergence du Soi, libération de l'âme des archétypes et de la persona, a été nommé par Jung individuation. Il repose sur le dialogue intérieur et l'interprétation des rêves. Le surgissement de synchronicités peut jouer un rôle positif dans ce travail sur soi. Les ouvrages de Jung et ceux de ces continuateurs ont permis de mettre à jour, de nombreux aspects de la vie intérieure. Toute son œuvre tente d'élucider les mystères du chemin d'individuation, qui n'est autre que la voie d'un développement personnel authentique, loin des masques et plus près du cœur. Ce développement personnel là, n'est pas forcément ce que nous aurions rêvé d'être ni forcément de céder à ce que la société aurait bien voulu que nous soyons. C'est à cela qu'invite la psychologie jungienne, à un dialogue véritable.

" Mais il est encore une chose que je voudrais vous dire : ce qu'on appelle exploration de l'inconscient dévoile en fait et en vérité l'antique et intemporelle voie initiatique. (...). Ce n'est pas mon simple "credo", mais l'expérience la plus importante et la plus décisive de toute ma vie : cette porte, une porte latérale toute banale, ouvre sur un étroit sentier, d'abord anodin et facile à embrasser du regard, - étroit et à peine marqué parce que bien peu seulement l'ont suivi - mais qui mène au secret de la métamorphose et du renouveau. " - Carl Gustav Jung, extrait d'une lettre parue dans "Correspondance, tome I, 1906-1940 ", Albin Michel, Paris 1993.

La découverte de notre âme : l'âme ( système psychique personnel)

Mais en plus des textes qui nous apprennent ce que serait l’âme humaine; cette psychologie là, nous invite à découvrir la nôtre. Cette démarche est beaucoup plus courageuse que la simple lecture de textes sur l'âme humaine, se fait pas l'analyse car on se heurte parfois à la part d'ombre (concept) qui est en nous même. On peut alors entrer dans un développement personnel plus sincère.

Mais « Ce n'est pas moi qui me crée moi-même : j'adviens plutôt à moi-même. » ( C.G. Jung, Le symbole de la transsubstantiation dans la messe, in les racines de la conscience, Paris, Buchet Chastel, 1971, p.281.)

Dans ce type de développement personnel, il n'y a pas de maîtrise, de contrôle dans le développement. Il y a au mieux un dialogue intérieur, qui n'est certes pas sans "influences" sur notre développement. Cette position est due au fait que nous ne pouvons pas nous limiter qu'à une obéissance servile et illusoire de notre plan intellectuel, sous peine de nous écarter de nous même en développant un faux self et d'entrer dans la pathologie. Dans la pensé jungienne ce développement personnel est nommé individuation.

« L'individuation n'a d'autre but que de libérer le Soi, d'une part des fausses enveloppes de la persona, et d'autre part de la force suggestive des images inconscientes. » ( Carl Gustav Jung dans Dialectique du Moi et de l'Inconscient (ISBN 2-07-032372-2) ).

Ainsi nous nous "arrachons" des images inconscientes, des fausses enveloppes, des fausses croyances de notre raison sur nous-mêmes etc. Cette prise de conscience ( parfois douloureuse) devenant aussi moteur de l'individuation. Celui qui sait ne sait plus de manière aussi naïve que celui qui ne sait pas. Ainsi dans cette perspective le processus d'individuation fait entrer l'individu dans un cercle vertueux de lui-même. Plus il se connaît, plus il va se connaître, plus il va advenir et agir conformément à ce qu'il est.

Introduction à la littérature sur ce concept

Cinq ouvrages principaux traitent du concept de l'âme en psychologie analytique dont : "Problèmes de l'âme moderne", "L'Âme et la vie", " L'homme et ses symboles" et " Dialectique du moi et de l'inconscient " et "Les Énergies de l'âme".

"Problèmes de l'âme moderne" de C. Jung

L'ouvrage "Problèmes de l'âme moderne" de C. Jung au chapitre I, expose ce qu'est la "structure de l'âme" et dans quel cadre, "il faut" (selon lui) entendre ce concept.

Ainsi ce concept d'âme n'a de sens que par rapport aux autres concepts de la théorie dans le cadre de la psychologie analytique. Le terme de Soi et d'âme ne prennent une valeur conceptuelle pour Jung qu'à partir de l'ouvrage les Métamorphoses de 1912.

"L'Âme et la vie" de C. Jung

Dans un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre, un résumé de l'ouvrage "L'Âme et la vie" de JUNG, nous apprend que :

" Jung établit un lien entre le corps et l’âme. "Il n’existe probablement pas une maladie du corps dans laquelle ne joue aucun facteur psychique, de même que dans nombre de troubles psychogènes interviennent des éléments corporels".

La définition de l’âme prend ses sources dans la philosophie, la théologie, la psychologie. L’âme représente la partie invisible de l’homme. L’âme ou psyché est à l’origine de tous les faits humains : de la civilisation comme de la guerre. "Tout est d’abord psychique et invisible".

Légende: 1 Sensation 2 Pensée 3 Intuition 4 Sentiment 5 Le Moi 6 Souvenirs-Mémoire 7 Contributions subjectives 8 Affects 9 Irruptions 10 Inconscient personnel 11 Inconscient Collectif

Il est important de différencier âme et conscience. La conscience est à rapprocher du Logos (du verbe), de la capacité à dire le réel, tandis que l’âme humaine est « fantaisie créatrice ».La psyché crée chaque jour la réalité . La conscience observe et dit la réalité.

L’âme est mouvante, changeante. Elle s’oppose à la rigidité des doctrines, élaborées par la conscience : "La vie éternellement changeante de l’âme représente comme une réalité plus forte, mais aussi moins confortable que la sécurité rigide d’une doctrine".

Les mythes nourrissent l’âme humaine. La fiction trouve une résonance dans les fondements de l’essence humaine. Les récits fabuleux, tentant de donner un sens à l’origine, sont en premier lieu « des manifestations psychiques représentant l’essence de l’âme ». On observe avec la montée des sciences, la despiritualisation de la nature, apanage des sciences physiques et naturelles avec leur connaissance objective. Le monde semble circonscrit dans des théories scientifiques qui donnent un sens au réel, au visible. Le danger est, d’écarter l’invisible, la part inconsciente, inconnue de tout être humain, d’oublier l’âme.

La psychologie ouvre d’autres portes, une autre perception de l’âme, après les mythes. Elle ressemble à Janus aux deux visages. Elle regarde en avant et en arrière. Elle s’intéresse au passé et au présent pour construire un avenir meilleur. "

La totalité de l'ouvrage L'Âme et la vie

Un différentialisme de complementarité

Jung fait souvent référence à l'âme dans ses ouvrages dont " Dialectique du moi et de l'inconscient ". Lorsque Jung parle de l'âme il s'intéresse plus particulièrement à la vie de l'âme de l'homme ou de la femme mature, qu'il différencie par un trait de caractère spécifique : L'âme des femmes et leurs animus, l'âme des hommes et leurs anima.

Pour Carl Gustav Jung, l'anima est la part féminine de l'homme et l'animus est la part masculine de la femme.

    • « L'anima est féminine ; elle est uniquement une formation de la psyché masculine et elle est une figure qui compense le conscient masculin. Chez la femme, à l'inverse, l'élément de compensation revêt un caractère masculin, et c'est pourquoi je l'ai appelé l'animus. Si, déjà, décrire ce qu'il faut entendre par anima ne constitue pas précisément une tâche aisée, il est certain que les difficultés augmentent quand il s'agit de décrire la psychologie de l'animus. »
    • « Le fait qu'un homme attribue naïvement à son Moi les réactions de son anima, sans même être effleuré par l'idée qu'il est impossible pour quiconque de s'identifier valablement à un complexe autonome, ce fait qui est un malentendu se retrouve dans la psychologie féminine dans une mesure, si faire se peut, plus grande encore. »
    • « Pour décrire en bref ce qui fait la différence entre l'homme et la femme à ce point de vue, donc ce qui caractérise l'animus en face de l'anima, disons : alors que l'anima est la source d'humeurs et de caprices, l'animus, lui, est la source d'opinions ; et de même que les sautes d'humeur de l'homme procèdent d'arrière-plans obscurs, les opinions acerbes et magistrales de la femme reposent tout autant sur des préjugés inconscients et des a priori. »

in C.G. Jung " Dialectique du moi et de l'inconscient ", Idées / Gallimard, 1973 p 179 et 181.

Les textes de la psychologie analytique permettent une " découverte de l’âme" c'est-à-dire une approche générale, mais aussi nous invite à une " découverte de notre âme".

Références

  1. Frieda Fordham, Introduction à la psychologie de Jung, Petite Bibliothèque Payot, 1979

Bibliographie

  • C.G. Jung "Problemes de l'âme moderne" (Broché), Éditeur : Buchet Chastel, Langue : Français, (ISBN 978-2-70201-382-3).
  • C.G. Jung "Les Énergies de l'âme", Albin Michel (ISBN 2-226-10492-5),
  • C.G. Jung "L'Âme et la vie", LGF - Livre de Poche, 1995 (ISBN 2-253-06434-3)
  • C.G. Jung " L'homme et ses symboles", Robert Laffont, 1964 p 31.
  • C.G. Jung " Dialectique du moi et de l'inconscient ", Idées / Gallimard, 1973


  • Portail de la psychologie Portail de la psychologie
Ce document provient de « %C3%82me (psychologie analytique) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ame (psychologie analytique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Âme (psychologie analytique) — Article principal : psychologie analytique. L’âme est un concept propre à la psychanalyse jungienne, mieux nommée psychologie analytique, qui désigne la vie intérieure de l être. Les termes de système psychique, de psyché ou d âme sont… …   Wikipédia en Français

  • Psychologie analytique — Allégorie alchimique extraite de l Alchimie de Nicolas Flamel, par le Chevalier Denys Molinier ( …   Wikipédia en Français

  • Âme en psychologie analytique — Pour les articles homonymes, voir Âme (homonymie). L’âme est un concept propre à la psychologie analytique et qui désigne la vie intérieure de l être. Les termes de système psychique, de psyché ou d âme sont équivalents dans le cadre de la… …   Wikipédia en Français

  • Archétype (psychologie analytique) — Pour les articles homonymes, voir Archétype. L archétype est une forme a priori de toute expérience humaine, inscrite dans la structure du cerveau et conditionnant tout schéma …   Wikipédia en Français

  • Individuation (psychologie analytique) — Article principal : psychologie analytique. « le mandala exprime le centre. Il est l expression de tous les cheminements ; il est sente qui mène vers le milieux, vers l individuation  »[1]. L …   Wikipédia en Français

  • Reve (psychologie analytique) — Rêve (psychologie analytique) Article principal : psychologie analytique. Le rêve est pour Jung, comme il l est pour Freud, «la voie royale» menant à l inconscient. Etudier ses rêves devient ainsi une préconisation de la psychanalyse… …   Wikipédia en Français

  • Rêve (psychologie analytique) — Article principal : psychologie analytique. Le rêve est pour Jung, comme il l est pour Freud, «la voie royale» menant à l inconscient. Etudier ses rêves devient ainsi une préconisation de la psychanalyse jungienne, mieux nommée psychologie… …   Wikipédia en Français

  • Inconscient (psychologie analytique) — Pour les articles homonymes, voir Inconscient (homonymie). Article principal : psychologie analytique. En psychologie analytique, l inconscient hérite de son acception en psychanalyse freudienne quand il concerne l inconscient personnel, et… …   Wikipédia en Français

  • Ombre (psychologie analytique) — Pour les articles homonymes, voir ombre. Article principal : psychologie analytique. L Ombre est un phénomène psychique. C est l un des principaux archétypes décrits par Carl Gustav Jung dans le cadre de sa psychologie analytique. Consistant …   Wikipédia en Français

  • Education (psychologie analytique) — Article principal : psychologie analytique. Dans le cadre de la psychologie analytique, l éducation commence par celle de l éducateur, en particuliers au travers d un apprentissage de soi, une connaissance de soi. Le présupposé étant que si… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”