Ambrosius Perling

Ambrosius Perling est un maître écrivain actif à Amsterdam, né vers 1657-1658 et mort en 1718.

Sommaire

Biographie

Son père, Marcelis Perling, était originaire d'Utrecht, tenait une école à Amsterdam avec sa femme Anna de Bree, et fut très probablement le premier maître d'écriture d'Ambrosius. Ambrosius eut six frères et sœurs, et un de ses beaux-frères, graveur sur cuivre et graveur en lettres, fut peut-être son premier maître en gravure.

Né à Utrecht vers 1657-1658, Ambrosius fut d'abord maître d'école (c'est le métier déclaré dans sa déclaration de citoyenneté à Amsterdam, faite en 1683). Il se maria en 1681 avec Maria Eyssen, du même âge que lui, fille d'un marchand de soie. A Amsterdam également, il s'établit comme maître d'école, sur le Keizersgracht, mais y fut également maître écrivain (schrijf-meester). Ambrosius décéda en 1718 à Amsterdam, sa femme un an plus tard. Ils ont eu neuf enfants, tous baptisés entre 1682 et 1692, dont deux au moins sont morts en bas âge.

Après sa mort, ses livres d'exemples furent encore diffusés à Amsterdam pendant un dizaine d'années par des libraires ou des graveurs, comme en témoignent des annonces passés dans le Amsterdamsche Courant. Les planches de ses ouvrages furent successivement rachetées par des imprimeurs ou des libraires longtemps encore, puisqu'on pouvait toujours se procurer quelques livres vers 1815 ! On observe que plusieurs maîtres écrivains plus jeunes que lui se sont inspirés de ces travaux, tels Jan Pas, Gerred de Broen ou Jan Baers. Son influence se ressentit jusqu'en Angleterre, comme chez John Ayres, Charles Snell, George Shelley, John Clark, George Bickham ou Joseph Champion, et jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, et Perling peut être considéré comme un des premiers promoteurs de l'écriture dite anglaise. Il fut d'ailleurs le seul maître écrivain de la fin du XVIIe siècle qui soit cité à l'égal de ses prédécesseurs les plus célèbres, tels Jan van den Velde, Maria Strick ou David Roelands.

Œuvres

Page de titre de l' Exemplaer-boeck de 1679.

Perling a publié trois livres d'exemples, dont il a gravé les planches, ainsi qu'un alphabet et un livre de nombres, peut-être publiés avant les exemples car ils ne furent pas gravés par lui. Tous furent publiés à ses frais. Il grava aussi le livre d'exemples de son collègue François de Bruyne.

  • Groote en kleene voorbeelden van Latynse, Italiaanse, Romeynse Naam en Getal-Letteren... Large and small examples of latin, italian, and roman name and number letters very necessary... - Amsterdam : grav. W. de Broen, ca. 1660. (Leipzig : Deutsches Buch- und Schriftmuseum). On connaît une émission éditée par N. Visscher (non localisé).
  • Exemplaar-boek inhoudende verscheyde nodige Gechriften... door Ambrosius Perlingh... - Amsterdam : 1679. (Amsterdam UL). Plusieurs émissions connues. Croiset 2005 p. 48, Cat. Warmelink n° 520.
  • Schat Kamer van verscheyde Geschriften met groote noerstigheyt geeinventeert, geschreven en gesnden door Ambrosius Perling... - Amsterdam : 1685. (Amsterdam UL). Là encore, plusieurs émissions sont connues. Croiset 2005 p. 49.

Bibliographie

  • Anthony R. A. Croiset van Uchelen. The writing-master Ambrosius Perling: in the twilight of a great tradition. In Quaerendo 26/3 (1996), p. 167-197.
  • Anthony R. A. Croiset van Uchelen. Vive la plume : schrijfmeesters en pennekunst in de Republiek. [Catalogue d’exposition, Universiteitsbibliotheek Amsterdam, 2005], Amsterdam : Uitgeverij De Buitenkant, Universiteitsbibliotheek Amsterdam : 2005. 4°, 64 p.
  • Auction-sale of the important collection of old & newer books mainly on the development of the art of printing, of the late H. A. Warmelink notary public in Amsterdam, as well as of a few important additions in the same field. Catalogue de vente, 26-27 avril 1960, Amsterdam, Menno Hertzberger. 8°, 132 p.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ambrosius Perling de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • "Maître écrivain" — Un maître écrivain est un professionnel qui, sous l Ancien Régime, faisait son métier de bien écrire. Aux XVIe et XVIIe siècles, les maîtres écrivains se sont regroupés dans des corporations (en France) ou des guildes (dans les Pays Bas… …   Wikipédia en Français

  • Maître écrivain — Planche Art d’écrire de l’Encyclopédie, t. 2. Un maître écrivain est un professionnel qui, sous l Ancien Régime, faisait son métier de bien écrire. Aux XVIe et XVIIe siècles, les maîtres écrivains se sont regroupés dans des corporations (en …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”