Kingdom Of Heaven

Kingdom of Heaven

Kingdom of Heaven
Réalisation Ridley Scott
Acteurs principaux Orlando Bloom
Eva Green
Jeremy Irons
David Thewlis
Edward Norton
Marton Csokas
Liam Neeson
Ghassan Massoud
Scénario William Monahan
Musique Harry Gregson-Williams
Photographie John Mathieson
Production Ridley Scott
Société de distribution Twentieth Century Fox
Scott Free
Budget 130 000 000 $
Durée 144 min.
Sortie 6 mai 2005
Langue(s) originale(s) anglais / arabe
Pays d’origine Royaume-Uni Royaume-Uni / Espagne Espagne / États-Unis États-Unis / Allemagne Allemagne

Kingdom of Heaven (Royaume des cieux) est un film américain réalisé par Ridley Scott, sorti en 2005. Le titre du film ne fut pas traduit en France.

Sommaire

Synopsis

Au XIIe siècle, en France, une troupe de croisés vient trouver un forgeron nommé Balian. L’homme a récemment perdu sa femme qui s’est suicidée à la suite de la mort de leur enfant à la naissance, et accueille froidement la révélation du chef des croisés qui viennent dans son village, le baron Godefroy d’Ibelin, qui lui avoue être son père. Celui-ci l’enjoint de l’accompagner à Jérusalem où il possède des terres mais Balian élude la proposition.

Il revient cependant sur son refus lorsqu’il doit répondre du meurtre d’un prêtre, qui se trouve être son propre frère, qu'il tue car ce dernier a volé la croix en argent que son épouse avait autour du cou et qu'il lui révèle avoir ordonné de la faire décapiter avant son enterrement car elle est une suicidée. Il rejoint son père qui, suite à un accrochage avec les hommes de l'évêque et du seigneur du village qui venaient réclamer Balian suite au meurtre du prêtre, sera blessé et mourra quelque temps plus tard à Messine, port italien d'où partent les navires pour la Terre Sainte. Godefroy le laissera seul aller en Terre Sainte après l'avoir ordonné chevalier, faire face aux intrigues de la cour du roi de Jérusalem après lui avoir fait jurer de protéger le roi Baudouin IV le Lépreux et surtout le peuple, ce qu’il fera, mais lorsque le roi mourant lui proposa la main de sa sœur (Eva Green), il refusa.

Fiche technique

Distribution

Anachronismes

Décor d'Atlas Studios, à Ouarzazate, utilisé pour Jérusalem dans le film.
  • Le casque rond Chapel date du XIVe siècle.
  • Le casque turc à nasal, gardes joues et protection de la nuque apparaît vers la fin du XIIIe siècle et atteint sa perfection au XVIe siècle dans l'Empire ottoman.
  • Les épées bâtardes (munies d'une poignée assez longue pour s'en servir à la fois à une main et à deux mains) n'existent pas encore au XIIe siècle, elles apparaissent elles aussi vers la fin du XIIIe siècle.
  • Le fléau d'armes n'existait pas encore et n'a jamais été utilisé en dehors des Flandres, de l'Allemagne, de l'Angleterre, de la Hollande et du Nord de la France.
  • Le jouet utilisé par le fils de Sibylle, est la représentation d'un chevalier du début XVe siècle siècle.

Commentaire

Les lignes qui suivent présentent les incohérences du film par rapport à la réalité historique.

Tout en suivant la trame générale des événements (la guerre de 1187 entre Guy de Lusignan et Saladin conclue par la perte de Jérusalem suite au désastre d'Hattin/Tibériade ; tous détails dans les ouvrages de René Grousset : Histoire du Royaume Francs de Jérusalem et L'Épopée des croisades), Ridley Scott prend de très grandes libertés avec la réalité historique :

  • On ne pendait pas les Templiers :
    1. parce qu'ils étaient nobles et auraient été décapités
    2. parce que l'Ordre était souverain et réglait ses problèmes en interne (toutes les armées, y compris, sauf quelques exceptions comme la France, celles d'aujourd'hui, ont un système judiciaire totalement à part du reste de la société).
  • Le seigneur pillard Renaud de Châtillon fut bien l'une des causes de la guerre. Il n'était pas Templier, son personnage a été fusionné avec Gérard de Ridefort, Grand Maître des Templiers qui joua un rôle dans le désastre non par avidité mais par sottise : c'est lui qui accomplit la charge suicidaire que le film attribue à Renaud.
  • Guy de Lusignan a tenté d'éviter la guerre : Renaud, qui ne peut se passer de ses activités de brigandage, ne peut se résoudre à attendre la fin de la trêve conclue entre le royaume et Saladin, s'empare d'une importante caravane, pille ses marchandises et fait prisonnier ses membres[15]. Saladin, dans un premier temps, respecte la trêve et envoie une ambassade à Guy de Lusignan pour demander réparation ; Guy accepte et ordonne à Renaud de Châtillon de restituer les biens et les prisonniers. Renaud refuse de céder et, fait nouveau dans le royaume de Jérusalem, le roi est incapable de faire respecter ses ordres. Devant la gravité de l'attaque, Saladin, ne peut perdre la face vis à vis du monde islamique et envahit la Galilée en juin 1187.
  • Ce n'est pas Godefroy d’Ibelin qui découvrit la lèpre de Baudouin IV, mais le chroniqueur Guillaume de Tyr alors que le jeune roi jouait avec les enfants d'autres nobles.
  • La sœur de Saladin ne fut pas tuée mais capturée par Renaud de Châtillon lors d'une de ses razzias.
  • Le seigneur intelligent et fidèle ministre du roi Baudouin le Lépreux, appelé Tibérias (Jeremy Irons dans le film) doit être identifié avec le comte Raymond III de Tripoli, qui parvint à s'esquiver durant la bataille et sauva son fief. (Ridley Scott a modifié son nom pour éviter aux spectateurs la confusion entre Reynald - nom anglais de Renaud - et Raymond).
  • Sybille, que le film présente comme une héroïne quasi comparable à Jeanne d'Arc, ne joua pas un grand rôle. De même, elle épousa Guy de Lusignan en secondes noces vers l'âge de vingt et un ans et non de quinze comme il est précisé dans le film. De son premier mariage elle eut un fils, Baudouin V de Jérusalem, qui selon toutes vraisemblances, était également porteur de la lèpre. Il mourut très jeune à l'âge de huit ans, mais cependant il fut intronisé à la mort de son oncle et régna sous la tutelle du comte de Tripoli durant un an. C'est à sa mort seulement que Sybille, sa mère, fut sacrée reine après une lutte successorale l'opposant à sa demi-sœur Isabelle, née d'un second lit (Isabelle qui d'ailleurs sera reine de Jérusalem par la suite avec son époux, Conrad de Montferrat, sous le nom d'Isabelle de Montferrat).
  • Le méprisable « évêque » du film (en fait, le patriarche latin de Jérusalem) était bien aussi indigne que le montre le film.
  • Balian d'Ibelin (qui ne ne naquit pas en France et ne fut jamais ni forgeron ni bâtard) resta effectivement à Jérusalem mais à cause de son grand âge (dans le film, il est jeune), sa famille n'avait pas pour fief un bout de désert mais l'opulente ville de Beyrouth. Lui-même était le seigneur de Rama (Ramallah, aujourd'hui), l'une des trois plus importantes forteresses du sud du royaume de Jérusalem. De plus, il épousa la propre belle-mère de Sybille, Marie Comnène, ex-reine de Jérusalem (et mère d'Isabelle) et descendante des empereurs byzantins.
  • Il mobilisa pour la défense de Jérusalem tout ce qu'il put trouver d'hommes valides car en partant en campagne le roi n'avait laissé que 4 chevaliers dans la ville. L'épisode de l'adoubement général est donc authentique, cependant il n'aurait concerné qu'une centaine de bourgeois et non "tous les hommes capables de porter une épée" comme il est dit dans le film.
  • Ridley Scott évite de mentionner dans son film que Saladin était en fait un Kurde.
  • Contrairement à ce qui est dit dans le film, l'accès aux pèlerins chrétiens à Jérusalem était interdit avant la première croisade. Les Arabes, qui pourtant assuraient ce libre accès auparavant, avaient été renversés par les Turcs, moins tolérants.
  • Si Saladin ne prit pas Jérusalem d'assaut, c'est parce qu'on était en octobre et que ses troupes, 40 000 hommes au maximum plutôt que les 200 000 du film (les chroniqueurs anciens augmentent toujours très fortement les effectifs mais avec 40.000 hommes Saladin l'emportait fortement sur les 15.000 de l'armée franque ; jamais le Royaume n'avait aligné autant de combattants - Godefroy de Bouillon était resté en 1099 avec 800 chevaliers - et pour les réunir Guy de Lusignan l'avait littéralement vidé de tout son potentiel militaire), le quittaient massivement pour aller passer l'hiver chez eux avec le butin amassé.
  • Ridley Scott oublie de mentionner que les habitants de Jérusalem furent libérés au prix d'une rançon déterminée par la classe, l'âge ou le sexe de chaque individu.
  • Le passage durant lequel Saladin ramasse une croix et la repose sur l'autel après la prise de Jérusalem est une liberté prise par Ridley Scott et a été fortement contesté par l'Église Catholique.
  • La suite des événements fut beaucoup plus complexe que ce qu'on voit dans le film (Balian d'Ibelin resta maître de Beyrouth et sa lignée joua un rôle très important jusqu'en 1244 au moins) : le roi d'Angleterre que Balian croise en quittant Jérusalem est Richard Cœur de Lion, mais il n'arriva sur place (avec Philippe-Auguste) que plusieurs années après car
    1. il fallait quand même le temps que la nouvelle arrive en Europe, puis celui de trouver de l'argent, de réunir une armée et de la transporter ;
    2. en cours de route, Richard conquit Chypre sur les Byzantins ;
    3. à l'arrivée il dut assiéger longuement Acre avec Philippe-Auguste et Guy de Lusignan libéré par Saladin avant de pouvoir s'enfoncer modestement dans l'intérieur des terres.
  • La prise de Jérusalem par les croisés a eu lieu en juillet 1099 et celle des Ayyoubides (Saladin) en octobre 1187 (la première croisade commence en 1096). Jérusalem a donc été 88 ans aux mains des croisés (Richard Ier d’Angleterre, lors de la troisième croisade, signe un traité stipulant que les pèlerins chrétiens puissent circuler librement dans la ville). Or, au début du film, il est indiqué que Voilà près de cent ans que les armées chrétiennes d’Occident ont pris Jérusalem et de plus que l’époque se déroule à partir de l'an 1184 (1187 - 1184 = 3, donc 88 - 3 = 85... et 85 ans commence à être loin de 100). L'erreur et répétée et même accentuée par un seigneur dans le film (version director's cut) : - Quelles nouvelles de Jérusalem ? - Jérusalem ? - Comme toujours, Monseigneur, en péril. - Nous y résistons aux Sarrasins depuis plus de cent ans.

Le film a été tourné en partie dans les Studios Atlas, à Ouarzazate (Maroc), où les décors de la ville de Jérusalem fortifiée sont encore visibles.
Les scènes censées se passer à Messine (Sicile) ont été tournées sur les remparts d'Essaouira (Maroc).

À la mort de Baudouin IV, la musique est celle de l'opéra spécialement conçu pour le film Hannibal, par Ridley Scott, Vide cor meum (littéralement : « Vois mon cœur »). De même, l'épique musique que l'on entend avant la bataille, durant l'adoubement général et le discours de Balian est issue du film Le 13e guerrier, et composée par Jerry Goldsmith. La musique de la scène où Balian se fait attaquer par les chevaliers envoyés par Guy de Lusignan est tirée du film The Crow, intitulée "The Crow Descends" composée par Graeme Revell.

Compléments

Articles connexes

Liens externes

(fr+en) Kingdom of Heaven sur l’Internet Movie Database

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail des croisades Portail des croisades
Ce document provient de « Kingdom of Heaven ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kingdom Of Heaven de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kingdom of Heaven — Données clés Réalisation Ridley Scott Scénario William Monahan Acteurs principaux Orlando Bloom Eva Green Jeremy Irons Liam Neeson Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Kingdom of heaven — Réalisation Ridley Scott Acteurs principaux Orlando Bloom Eva Green Jeremy Irons David Thewlis Edward Norton Marton Csokas Liam Neeson Ghassan Massoud Scénario William Monahan Musique …   Wikipédia en Français

  • Kingdom of Heaven — Título El reino de los cielos (España) Cruzada (Hispanoamérica) Ficha técnica Dirección Ridley Scott Producción …   Wikipedia Español

  • Kingdom of Heaven — may refer to: *Kingdom of God * Kingdom of Heaven , a 2005 film …   Wikipedia

  • Kingdom of Heaven —    Film historique de Ridley Scott, avec Orlando Bloom, Eva Green, Jeremy Irons, Ghassan Massoud.   Pays: Grande Bretagne   Date de sortie: 2005   Technique: couleurs   Durée: 2 h 25    Résumé    Une reconstitution réussie de l épopée des… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Kingdom of Heaven — Filmdaten Deutscher Titel: Königreich der Himmel Originaltitel: Kingdom of Heaven Produktionsland: USA, Spanien, Großbritannien, Deutschland Erscheinungsjahr: 2005 Länge: 138 / 185 Minuten …   Deutsch Wikipedia

  • Kingdom of Heaven — noun a) A concept of heaven as a hierarchical dominion with God at the top and a court of saints, archangels and angels. b) The place where God rules and reigns. Syn: Kingdom of God, Reign of God …   Wiktionary

  • Kingdom of Heaven — place where God rules, spiritual kingdom of God; sovereignty of God …   English contemporary dictionary

  • kingdom of heaven —    This term is used in the Gospel of Matthew and seemingly reflects the Jewish custom of not speaking directly about God or the Kingdom of God …   Glossary of theological terms

  • kingdom of heaven —  Царствие небесное …   Вестминстерский словарь теологических терминов

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”