Ambassade de France en Haïti
Pix.gif Ambassade de France en Haïti
France
France
Haïti
Haïti
AmbassadedeFranceenHaïti.jpg La Maison Laroche, détruite le 12 janvier 2010

Lieu 51, rue Capois
Port-au-Prince
Coordonnées 18° 32′ 21″ N 72° 20′ 06″ W / 18.539136, -72.33488618° 32′ 21″ Nord
       72° 20′ 06″ Ouest
/ 18.539136, -72.334886
  
Ambassadeur Didier Le Bret
Nomination 29 septembre 2009
Site internet Consulter

Géolocalisation sur la carte : Haïti

(Voir situation sur carte : Haïti)
Ambassade de France en Haïti

Voir aussi : Ambassade d'Haïti en France
Ambassadeurs français

L'ambassade de France en Haïti est la représentation diplomatique de la République française en Haïti. Elle est située à Port-au-Prince, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2009, Didier Le Bret.

Sommaire

L'ambassade

L'ambassade est située au 51, rue Capois, dans une emprise donnant sur le Champ de Mars de Port-au-Prince. Elle est la dernière représentation diplomatique encore installée dans le quartier historique de la capitale haïtienne. Elle accueille une section consulaire.

Histoire

L'Ambassade de France est installée depuis 1960 sur un terrain donnant sur le Champ de Mars de la capitale. Son siège a longtemps été la Maison Laroche, construite sous le mandat du Président Cincinnatus Leconte (1911-1912).

La Maison Laroche, du nom du Ministre du Commerce qui la fit construire en 1911-1912, avait servi brièvement de palais national, après l'explosion de celui-ci, en 1912. Quatre présidents haïtiens s'y succédèrent de 1914 à 1919. Puis, jusqu'en 1934, sous l'occupation américaine, elle abrita le quartier général du corps des Marines des États-Unis. En 1936, elle devint le cercle des officiers des forces armées d'Haïti, avant d'accueillir pour quelques années, une première fois, la Légation de France. Celle-ci avait déménagé plusieurs fois, entre la villa Gosseline, la rue Bonne Foi (à l'emplacement de l'actuel Rectorat de l'Université d'Haïti) et Turgeau. Avec le début de la Seconde Guerre mondiale, la légation, abandonnée, fut confiée à la garde du Ministre de France en République dominicaine.

En 1942, le bâtiment est occupé par l'Ambassade des États-Unis, tandis que la Légation française se replie vers le quartier de Turgeau. Le 1er octobre 1960, alors que les États-Unis inaugurent leur nouvelle ambassade sur le front de mer, l'ambassadeur de France, M. Le Genissel, réintègre la Maison Laroche.

La France a acheté ce bâtiment et ses dépendances en 1968, pour la somme de 107 000 dollars américains. Depuis lors, deux constructions nouvelles ont été érigées sur ce campus - l’une, en 1973, pour accueillir le Service (alors « Mission ») de coopération et d’action culturelle (SCAC) ; l’autre, en 2008, pour héberger le Service des visas.

La Maison Laroche a été très fortement endommagée par le tremblement de terre du 12 janvier  2010, qui a frappé avec une violence toute particulière la vieille ville de Port-au-Prince. Elle a été rasée en octobre 2010 ; dans l'intervalle, les services de l'ambassade de France se sont installés dans des bâtiments provisoires, sur la même emprise.

La procédure de reconstruction de l'ambassade de France, au même endroit, a commencé en 2010, avec le lancement d'un appel à manifestation d'intérêt auprès des cabinets d'architecture et des bureaux d'études candidats à la maîtrise d'œuvre de ce projet. Le programme vainqueur a été rendu public à le 13 mai 2011 par le ministre des Affaires étrangères et européennes Alain Juppé : il sera réalisé par le cabinet français Explorations Architecture, associé au bureau d'études britannique Buro Happold. La livraison des trois bâtiments construit à base de bois, de verre et de métal, répondant aux normes parasismique, anticyclonique, bioclimatique et étant compatible avec l’utilisation de techniques constructives rapides, interviendra début 2013.

La Résidence de France

La Résidence de France à Port-au-Prince était installée entre 1946 et le 12 janvier  2010 au Manoir des Lauriers. Ce vaste bâtiment avait été construit vers 1927 pour un homme d’affaires américain, M. Edgar Elliott, sur le terrain de l'ancienne "Habitation" (plantation) Bourdon. Le Président Elie Lescot s'en était ensuite porté acquéreur en novembre 1941. Après en avoir été locataire pendant cinq ans, la France a acheté le Manoir des Lauriers le 27 juin 1951, pour 100 000 dollars américains.

Le Manoir des Lauriers a été totalement détruit par le tremblement de terre du 12 janvier  2010. La Résidence de France s'est provisoirement installée, depuis le 1er juillet 2010, dans la Résidence "Les Orangers", située dans le quartier des Hauts de Turgeau, toujours dans le centre historique de Port-au-Prince.

Le lycée français Alexandre Dumas de Port-au-Prince est installé depuis 1978 sur le terrain du Manoir des Lauriers, d'une surface de plus de 8 hectares.

Ambassadeurs de France en Haïti

De A Ambassadeur
1943 1945 Marc Milon de Peillon[1]
1945 1950 Maurice Chayet[2]
1950 1952 Ludovic Chancel[3]
1952 1956 Roger de Bercegol de Lile
1956 1960 Lucien Félix
1960 1967 Charles Le Genissel
1967 1972 Philippe Koenig
1972 1974 Bernard Dorin
1974 1980 Louis Deblé[4]
1980 1981 Jean Peyronnet
1981 1983 Marcel Barthélemy
1983 1986 François-Claude Michel
1986 1988 Michel de la Fournière
1988 1992 Jean-Raphaël Dufour
1992 1995 Philippe Selz[5]
1995 1999 Patrick Roussel
1999 2003 Yves Gaudeul
2003 2005 Thierry Burkard
2005 2009 Christian Connan
2009 auj. Didier Le Bret

Relations diplomatiques

La France a reconnu la République d'Haïti par l'ordonnance du 17 avril 1825, par laquelle Charles X renonçait à ses droits de souveraineté sur Saint-Domingue en échange, notamment, du versement d’une indemnité de 150 millions aux anciens colons, payable en cinq termes égaux (dette dite "de l'indépendance" finalement réduite en février 1838 à 90 millions payables en trente ans).

Le premier Chargé d'affaires français dans la capitale haïtienne fut Maler, qui prit son poste à Port-au-Prince le 6 novembre 1825, en compagnie de deux agents consulaires. Molien le remplace en 1828 avec le titre de consul général. C'est le baron Louis-André Pichon qui lui succéda en 1828, puis Levasseur.

La légation de France en Haïti est devenue ambassade de plein droit en 1950.

Consulats

Outre le service consulaire de l'ambassade de France à Port-au-Prince, deux consuls honoraires exerçant respectivement à :

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. Délégué du Gouvernement provisoire.
  2. Envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire.
  3. Premier ambassadeur.
  4. Qui deviendra viguier d'Andorre de 1984 à 1989
  5. Chargé d'affaire a.i. de 1992 à 1994 puis ambassadeur.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ambassade de France en Haïti de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambassade de France — Représentations diplomatiques de la France Représentations françaises dans le monde La France est représentée dans le monde grâce à ses ambassades. Elle dispose du deuxième réseau d ambassades et de consulats au monde après les États Unis …   Wikipédia en Français

  • Ambassade de France au Panama — France …   Wikipédia en Français

  • Ambassade de France à Cuba — France …   Wikipédia en Français

  • Louis XIV De France — « Louis XIV » redirige ici. Pour les autres significations, voir Louis XIV (homon …   Wikipédia en Français

  • Louis XIV de France — « Louis XIV » redirige ici. Pour les autres significations, voir Louis XIV (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Louis xiv de france — « Louis XIV » redirige ici. Pour les autres significations, voir Louis XIV (homon …   Wikipédia en Français

  • Visa d'entree et de sejour en France — Visa d entrée et de séjour en France Introduction Droit des étrangers (France) …   Wikipédia en Français

  • Visa d'entrée et de séjour en France — Introduction Droit des étrangers (France) …   Wikipédia en Français

  • Visa d'entrée et de séjour en france — Introduction Droit des étrangers (France) …   Wikipédia en Français

  • Coup d'État de 2004 à Haïti — Le Coup d État de 2004 à Haïti fut une rébellion haïtienne organisée contre le Président Jean Bertrand Aristide et qui s est terminée par un coup d État le 29 février 2004 et le départ précipité d Aristide par les États Unis et l installation d… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”