Ambassade américaine à Paris

Ambassade des États-Unis en France

Pix.gif Ambassade des États-Unis en France Internet-web-browser.svg
États-Unis
États-Unis
France
France
US embassy Paris 6375.JPG L'ambassade américaine, le long de l'avenue Gabriel à Paris.

Lieu Place de la Concorde
Paris
Ambassadeur Charles H. Rivkin
Prise de fonction 3 août 2009
Site internet Consulter

Voir aussi : Ambassade de France aux États-Unis
Ambassadeurs en France‎

La chancellerie de l'Ambassade des États-Unis à Paris fut le premier édifice que le gouvernement américain construisit à l'étranger pour réunir sous un même toit ses différentes activités diplomatiques. Il fut cependant le dernier édifice à être construit sur cette place historique qu'est la Place de la Concorde, au cœur de Paris. Afin d'ériger la Chancellerie, la Commission des Bâtiments du Foreign Service, créée par un décret du Congrès en 1926, fit l'acquisition en 1928 de la propriété se trouvant à l'angle nord-ouest de la place. Peu de temps après, la commission désigna le cabinet d'architecture new-yorkais Delano & Aldrich pour concevoir un bâtiment en harmonie avec le style architectural originellement donné à cette place par l'architecte de Louis XV, Jacques-Ange Gabriel.

Les États-Unis envoyaient déjà des représentants de leur pays en France depuis un siècle et demi lorsque la construction de la Chancellerie fut entreprise en 1931. Parmi ceux-ci on peut noter les grandes figures de Benjamin Franklin, John Adams, Thomas Jefferson, et James Monroe. Ces premiers Ministres plénipotentiaires ou Ambassadeurs, et tous ceux qui les ont suivis, ont occupé bien des résidences différentes. Il ne subsiste rien de la première légation américaine (1777-1785), installée par Benjamin Franklin au 66, rue Raynouard à Passy (16e arrondissement), mais la mémoire en est restée par le nom de la rue Franklin.

La place de la Concorde avec l'hôtel de Crillon, à proximité immédiate de l'ambassade américaine, en plein cœur de la capitale.

Dans son discours lors de la pose de la première pierre en 1932, l'Ambassadeur Walter Evans Edge voulut voir dans cette complémentarité architecturale un exemple de l'harmonie franco-américaine : « Lorsque cet édifice sera terminé, il parachèvera les projets de Jacques-Ange Gabriel, l'architecte de Louis XV, contribuant ainsi à la symétrie et à la perfection du cœur romantique de Paris, la Place de la Concorde. Puisse-t-il aussi [...] contribuer à la perfection et à la symétrie des relations franco-américaines. »

Aujourd'hui, la Chancellerie fait face à l'avenue Gabriel et aux jardins des Champs-Elysées. A côté se trouve le célèbre Hôtel de Crillon. Depuis le bureau de l'Ambassadeur, on peut admirer ce qui est sans doute le plus bel exemple de l'architecture française du XVIIIe siècle, la Place de la Concorde, avec ses statues représentant les grandes villes de France, ses fontaines évoquant la Place Saint-Pierre de Rome, et ses vingt lampadaires dorés.

Sommaire

L'hôtel de Saint-Florentin

La section consulaire (jusqu'au printemps 2007 seulement), la section Public Affairs, la section fiscale (IRS) et le Bureau de la Coopération militaire (ODC) sont localisés au coin de la place de la Concorde au 2 rue Saint-Florentin dans l'hôtel de Saint-Florentin, propriété des États-Unis d'Amérique. Son utilisation par le gouvernement américain date de 1948. Le bâtiment fut tout d'abord loué à la famille Rothschild par l'Administration de la Coopération Economique, et devint en 1949 le siège pour l'Europe du Plan Marshall. Lorsque l'OTAN fut créée en 1949, l'hôtel Talleyrand devint le siège de la première mission américaine auprès de l'OTAN. Le 14 novembre 1950, le Gouvernement américain acheta l'édifice. À l'achèvement du Plan Marshall, le bâtiment continua à abriter divers services de l'Ambassade.

Représentants et ambassadeurs

  • Benjamin Franklin, John Adams, Arthur Lee 1776-1779
  • Benjamin Franklin 1779-1785
  • Thomas Jefferson 1785-1789
  • Gouverneur Morris 1792-1794
  • James Monroe 1794-1796
  • Charles Cotesworth Pinckney 1796-1797
  • Robert R. Livingston 1801-1804
  • Gal. John Armstrong 1804-1810
  • Joel Barlow 1811-1812
  • William Harris Crawford 1813-1815
  • Albert Gallatin 1816-1823
  • James Brown 1824-1829
  • William Cabell Rives 1829-1832
  • Edward Livingston 1833-1835
  • Gal. Lewis Cass 1836-1842
  • William R.King 1844-1846
  • Richard Rush 1847-1849
  • William Cabell Rives 1849-1853
  • John Young Mason 1853-1859
  • Charles James Faulkner 1860-1861
  • William Lewis Dayton 1861-1864
  • John Bigelow 1865-1866
  • Gal. John A.Dix 1866-1869
  • Elihu B.Washburne 1869-1877
  • Gal.Edward Follansbee Noyes 1877-1881
  • Levi Parsons Morton 1881-1885
  • Robert Milligan McLane 1885-1889
  • Whitelaw Reid 1889-1892
  • Thomas Jefferson Coolidge 1892-1893

Ambassadeurs

Notes et références

  1. nommé le 1er juin 2009, il a prêté serment le 3 août 2009 mais n'a pas encore, à la date du 26 septembre 2009, remis ses lettres de créances au Président de la République française.

Liens internes

Commons-logo.svg

Lien externe


  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Ambassade des %C3%89tats-Unis en France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ambassade américaine à Paris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambassade américaine en France — Ambassade des États Unis en France Ambassade des États Unis en France …   Wikipédia en Français

  • Ambassade des Etats-Unis a Paris — Ambassade des États Unis en France Ambassade des États Unis en France …   Wikipédia en Français

  • Ambassade des États-Unis à Paris — Ambassade des États Unis en France Ambassade des États Unis en France …   Wikipédia en Français

  • Ambassade des états-unis à paris — Ambassade des États Unis en France Ambassade des États Unis en France …   Wikipédia en Français

  • La participation américaine à la Grande Guerre — Les États Unis pendant la Première Guerre mondiale La participation des États Unis pendant la Première Guerre mondiale est souvent mal connue et mal comprise en Europe. Lors du vote de la déclaration de guerre officielle, le 6 avril 1917, par le… …   Wikipédia en Français

  • Ambassade des États-Unis en France — Ambassade des États Unis en France …   Wikipédia en Français

  • Américaine — États Unis Pour les articles homonymes, voir États Unis (homonymie) et USA (homonymie). United States of America (en) …   Wikipédia en Français

  • Ambassade de Monaco aux États-Unis — Monaco …   Wikipédia en Français

  • Paris — Die Buchstaben und Zahlen zwischen den Linien | D4 | bezeichnen die Quadrate des Planes. Académie de Médec.D4 Administrat. du gazE1 Ambassade de l AllemagneC3 – d AngleterreC2 – d Autriche HongrieC4 – d EspagneB1 – de RussieC4 Arc de TriompheA1;… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Anti-américaine — Antiaméricanisme L antiaméricanisme (ou anti américanisme ou américanophobie) décrit en général une position systématiquement négative, méfiante ou hostile vis à vis des États Unis. Selon le contexte, il peut s appliquer simplement envers sa… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”