Ambassade De France Au Japon

Ambassade de France au Japon

L'ambassade de France au Japon est actuellement située dans le quartier de Minami-Azabu (麻布?), Minato-ku, près de la gare de Hiroo (広尾?), au sud du centre de Tōkyō, où se trouvent de nombreuses ambassades (Allemagne, Australie, Autriche, Chine, Corée du Sud, Finlande, Grèce, Iran, Norvège, Russie, Suisse, et Taïwan).

Sommaire

Ancienne ambassade à Iidamachi

Les premières relations diplomatiques entre les deux pays ont été établies en 1858 par la signature à Edo d’un traité de paix, d’amitié et de commerce par Jean-Baptiste Louis Gros, baron et chargé d’affaires[1]. Au début du XXe siècle, la délégation était sise dans le quartier d'Iidamachi, aujourd'hui Iidabashi (en). Déjà trop exigüe, elle fut de plus endommagée puis détruite par les tremblements de terre et leurs répliques qui secouèrent la capitale japonaise en 1922 et 1923[2].

Ambassade à Azabu

Une propriété du quartier huppé de Minami-Azabu[3] comprenant un parc de 24 000 m2 et des bâtiments fut vendue en 1930 à la France par le marquis Tokugawa afin d'en faire sa nouvelle délégation en terre nippone. Les constructions furent détruites lors des bombardements alliés de la fin de la Seconde Guerre mondiale. C'est lors des années 1950 que Desmarets et Belmont créèrent les bâtiments actuels en imposant un style moderne s’éloignant de l’architecture néoclassique qui était la norme à l’époque.

Le 29 octobre 2007, la France signe, avec un consortium privé franco-japonais (comprenant les compagnies Mitsui & Co, Nomura Real Estate Development, Takenaka Corporation et Aéroports de Paris Ingénierie), un accord prévoyant la cession d’une partie de son terrain en échange de la construction et de l’usage, par le consortium, d’un nouveau bâtiment qui redeviendra possession de la France après 50 ans[4]. Le consortium en échange reconstruit la chancellerie française et assume les coûts d’entretien pendant quinze ans. Cet accord constitue le premier contrat de partenariat public-privé conclu à l’étranger pour la France[4].

Représentants de la France au Japon

Avant 1945

Liste non exhaustive[5] :

  • Baron Jean-Baptiste Louis Gros, ambassadeur envoyé au Japon par Napoléon III : 1858
  • Baron Charles Gustave Martin de Chassiron, ambassadeur envoyé par la France pour nouer des relations diplomatiques et commerciales avec le Japon : 1858 à 1859
  • Gustave du Chesne de Bellecour, premier consul général de France au Japon : 1859 à 1863
  • Léon Roches, consul général et chargé d’affaires : 1863 à 1867
  • Maxime Outrey, consul général et chargé d’affaires : 1868 à 1871
  • Paul Louis de Turenne : 1871 à 1872
  • Joseph Adam Sienkiewicz, ministre de la France : 1890 à 1892
  • Jules Harmand, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire : 1894 à 1905
  • Auguste Gérard : 1907 à 1913
  • Eugène Regnault : 1914 à 1918
  • Roger Maugras, chargé de l’intérim dans l'attente du nouvel ambassadeur : 1918 à 1919
  • Edmond Bapst : 1919 à 1921
  • Paul Claudel : 1921 à 1927
  • Robert de Billy : 1927 à ?
  • Fernand Pila : 1935 à 1936
  • Charles Arsène-Henry : 1937 à 1941

Après 1945

Listes des Chefs de la mission française de liaison auprès du commandant supérieur allié en Extrême-Orient (jusqu'au 5 mai 1952), puis des Ambassadeurs :

Notes et références

  1. Charles Gustave Martin de Chassiron, Notes sur le Japon, la Chine et l'Inde : 1858-1859-1860 en ligne sur Wikisource
  2. Bref historique sur Le site de l’Ambassade et de la Résidence. Consulté le 18 décembre 2008
  3. Erioll world.svg vue satellite du quartier d'Azabu.
  4. a  et b La France s’offre une ambassade à Tokyo sans débourser un euro dans Le Monde du 31 octobre 2007.
  5. Jean-Marie Thiébaud, La présence française au Japon, du XVIe siècle à nos jours, Éditions L'Harmattan, coll. « Recherches asiatiques », 2008, 477 p. (ISBN 978-2-296-05142-3) [présentation en ligne] 
  6. a , b , c , d , e , f , g , h , i , j , k , l , m , n , o , p , q , r  et s Annuaire diplomatique et consulaire de la république française 2003, vol. C, Imprimerie nationale, Paris, 2003, 1950 p., p. 61-62 
  7. Décret du 9 janvier 2006 portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès du Japon - M. Le Lidec (Gildas) sur Journal officiel, 9 janvier 2006. Consulté le 20 décembre 2008
  8. Décret du 23 novembre 2007 portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès du Japon - M. Faure (Philippe) sur Journal officiel, 23 novembre 2007. Consulté le 20 décembre 2008

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes

Bibliographie

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail du Japon Portail du Japon
Ce document provient de « Ambassade de France au Japon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ambassade De France Au Japon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambassade de france au japon — L ambassade de France au Japon est actuellement située dans le quartier de Minami Azabu (麻布, Azabu?), Minato ku, près de la gare de Hiroo (広尾 …   Wikipédia en Français

  • Ambassade de France au Japon — France …   Wikipédia en Français

  • Ambassade de France — Représentations diplomatiques de la France Représentations françaises dans le monde La France est représentée dans le monde grâce à ses ambassades. Elle dispose du deuxième réseau d ambassades et de consulats au monde après les États Unis …   Wikipédia en Français

  • Emploi au Japon — L emploi au Japon est marqué par un faible taux de chômage et l augmentation ces dernières années de l emploi précaire. Sommaire 1 Contexte 1.1 Faible taux de chômage 1.2 Augmentation de l’emploi « non régulier » …   Wikipédia en Français

  • Ambassade française — Représentations diplomatiques de la France Représentations françaises dans le monde La France est représentée dans le monde grâce à ses ambassades. Elle dispose du deuxième réseau d ambassades et de consulats au monde après les États Unis …   Wikipédia en Français

  • Ambassade — L ambassade de l Indonésie à Canberra, en Australie. Une ambassade est une représentation diplomatique d un État auprès d un autre. Par extension, le terme est utilisé pour désigner le lieu où sont établis les locaux de cette activité. C est… …   Wikipédia en Français

  • Centrale nucléaire de Tomari — Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Batteries au lithium — Accumulateur lithium Accumulateur lithium Caractéristiques Énergie/Poids 100 200[1] Wh/kg Énergie/Volume 200 400 …   Wikipédia en Français

  • Centrale Nucléaire De Tomari — La Centrale nucléaire de Tomari (泊発電所 Tomari hatsudensho ) est exploitée par la compagnie d électricité de Hokkaido ou HEPCO. Elle est située à Tomari Mura dans la sous préfecture Shiribeshi de Hokkaido, l île septentrionale du Japon et elle …   Wikipédia en Français

  • Centrale nucleaire de Tomari — Centrale nucléaire de Tomari Centrale nucléaire de Tomari La Centrale nucléaire de Tomari (泊発電所 Tomari hatsudensho ) est exploitée par la compagnie d électricité de Hokkaido ou HEPCO. Elle est située à Tomari Mura dans la sous préfecture… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”