Ambarri

Ambarres

Carte des peuples gaulois.

Les Ambarres (latinisé en Ambarri) étaient un peuple celte localisé dans l’est de la Gaule, dans l’actuel département de l’Ain. Ils sont mentionnés dans les Commentaires sur la Guerre des Gaules de Jules César et dans l’Histoire romaine de Tite-Live.

Leur nom signifie « ceux qui habitent des deux côtés de l’Arar »[1], (nom de la Saône, à l’époque antique) et se retrouve dans celui de plusieurs villes : Ambérieu-en-Bugey, Ambérieux-en-Dombes, Ambutrix ou Ambronay. Ils avaient pour principaux voisins les Éduens, dont ils étaient les clients au nord, les Arvernes à l’ouest, les Allobroges au sud et les Séquanes à l’est.

  • César les mentionne lors de l’épisode des Helvètes qui entreprennent de traverser la Gaule pour aller s’installer en Saintonge, chez les Santons. Après avoir traversé le territoire des Séquanes, les Helvètes arrivent chez les Éduens et les Ambarres :
« En même temps les Ambarres, peuple ami des Héduens et de même souche, font savoir à César que leurs campagnes ont été ravagées, et qu’ils ont de la peine à défendre leurs villes des agressions de l’ennemi.
[…] Et à supposer qu’il consentît à oublier l’ancien affront [des Helvètes], leurs nouvelles insultes tentative pour passer de force à travers la province dont on leur refusait l’accès, violences contre les Héduens, les Ambarres, les Allobroges, pouvait-il les oublier ?  »

— Jules César, Commentaires sur la Guerre des Gaules, Livre I, 11 & 14.

« Le sort assigna à Ségovèse les forêts Hercyniennes ; à Bellovèse, les dieux montrèrent un plus beau chemin, celui de l'Italie. Il appela à lui, du milieu de ses surabondantes populations, des Bituriges, des Arvernes, des Éduens, des Ambarres, des Carnutes, des Aulerques ; et, partant avec de nombreuses troupes de gens à pied et à cheval, il arriva chez les Tricastins. Là, devant lui, s'élevaient les Alpes et, ce dont je ne suis pas surpris, il les regardait sans doute comme des barrières insurmontables ; […] ils franchirent les Alpes par des gorges inaccessibles, traversèrent le pays des Taurins et après avoir vaincu les Étrusques, près du fleuve Tessin, ils se fixèrent dans un canton qu'on nommait la terre des Insubres. Ce nom, qui rappelait aux Éduens les Insubres de leur pays, leur parut d'un heureux augure, et ils fondèrent là une ville qu'ils appelèrent Mediolanum. »

— Tite-Live, Histoire romaine, Livre V, 34.

Sources

Wikisource

Note

  1. Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, page 408.
  • Portail du monde celtique Portail du monde celtique
Ce document provient de « Ambarres ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ambarri de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambarri — (a. Geogr.), celtisches Volk im Lugdunensischen Gallien an der Ostseite des Arar, zwischen den Allobrogern u. Äduern (im j. Bresse des Departements Ain) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • AMBARRI — Galliae Celticae populi Caesar. l. 1. Bell. Gall. c. 11. Necessarii et consanguineierant Aeduorum; Quos quidam opinantur Borbonienses esse. Alii, pro parte Bituricenses, allusione vocabuli. Ambarros enim vel Ambactos dicunt Galli, civitatum… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Ambarri — The Ambarri were a Gallic people, whom Julius Caesar ( B. G. i. 11) calls close allies and kinsmen of the Aedui. If the reading Aedui Ambarri in the passage referred to is correct, the Ambarri were Aedui. They are not mentioned among the clientes …   Wikipedia

  • АМБАРРЫ —    • Ambarri,          галльский народ на Араре, к югу от родственных с ними по происхождению эдуев, к западу от аллоброгов. Caes. b. g. 1, 11. 14 …   Реальный словарь классических древностей

  • Gallic Wars — This article is about the military campaign. For Julius Caesar s writings, see Commentarii de Bello Gallico. Gallic War Vercingetorix Throws Down His Arms at the Feet of Ju …   Wikipedia

  • Arverni — For the hazardous lakes, see Avernus. A map of Gaul in the 1st century BC, showing the relative position of the Arverni tribe …   Wikipedia

  • Menapii — Reconstruction of a Menapian dwelling at Destelbergen. The Menapii were a Belgic tribe of northern Gaul in pre Roman and Roman times. Their territory according to Strabo, Caesar and Ptolemy stretched from the mouth of the Rhine in the north, and… …   Wikipedia

  • Morini — For other uses, see Morini (disambiguation). The Morini were a Belgic tribe in the time of the Roman Empire. We know little about their language but one of their cities, Boulogne sur Mer was called Bononia by Zosimus and Bonen in the Middle Ages …   Wikipedia

  • Ambicatus — or Ambicatus is mentioned in the founding legend of Mediolanum (Milan) by Livy, [Livius, Ab Urbe condita 5.34 35.3.] whose source is Timagenes, as a king of the Bituriges, kings of the world as their name suggests, who ruled over the Celts in… …   Wikipedia

  • Sequani — A portion of the map, Gallia, from Butler s 1907 atlas showing the divisions of the diocese of Gaul in the late Roman Empire.[1] According to the key, the map depicts 17 Provinciae Galliae, Provinces of Gaul, of which the 17th, [Provincia] Maxima …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”