Amaury de La Roche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Roche.

Amaury de La Roche fut grand prieur jusqu'en 1264 puis maître de la maison du Temple de Paris (ordre du Temple) de 1265 à 1271[1].

Sommaire

Biographie

Amaury de La Roche, « issu d'une branche de la famille des comtes de Namur, installée près d'Autun[2] », est grand prieur de la maison du Temple de Paris jusqu'en 1264. Il est commandeur lorsque les Templiers s'installent à Ivry-le-Temple au début du XIIIe siècle. C'est aussi un ami et proche confident du roi Louis IX de France (saint Louis).

De 1265 à 1271 il est maître de la maison du Temple de Paris. En 1265 Amaury de La Roche fait partie avec Humbert de Pairaud (frère chevalier visiteur de France et d'Angleterre) de ceux qui intronisent Jacques de Molay dans l'ordre du Temple (dont il sera le dernier grand maître), à la chapelle de la commanderie de Beaune du duché de Bourgogne.

Entre 1282 et 1291 il est précepteur commandeur de la commanderie de Saint-Étienne-de-Renneville.

Au début du XIVe siècle il est jugé hérétique lors du procès de l'ordre du Temple fait par le roi Philippe IV de France. Il parvient à fuir le bûcher où sont brûlés entre autres Geoffroy de Charney (maître des Templiers de Normandie) et Jacques de Molay (dernier grand maître des Templiers de France).

Amaury de La Roche au cinéma

  • 2001 : I Cavalieri che Fecero l'Impresa de Pupi Avati (film italien)

Sources et références

  • H. de Curzon, La maison du Temple de Paris, p. 281 n. 6
  • Louis de Mas Latrie, Histoire de l'Île de Chypre sous le règne des princes de la Maison de Lusignan, Paris, Imprimerie Impériale, 1852-1861 [lire en ligne]  (OCLC 156109086)
  • Marion Melville, La vie des Templiers, Paris, Gallimard, 1974, pp. 225-231 (OCLC 980796)

Notes et références

  1. Mas Latrie, p. 417.
  2. Alain Demurger, Jacques de Molay - Le crépuscule des templiers, Paris, Payot & Rivages, coll. « Biographie Payot », 2002, 390 p. (ISBN 2-228-89628-4), p. 50 

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amaury de La Roche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Adémar de La Roche — Pour les articles homonymes, voir La Roche. Adémar de La Roche (ou Amaury ou Esmerin) (v952 av1037) seigneur de La Roche, père de Foucauld Ier de La Roche, fondateur de la Maison de La Rochefoucauld …   Wikipédia en Français

  • La Roche — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Ne doit pas être confondu avec Laroche ni Delaroche. Voir aussi : Roche  …   Wikipédia en Français

  • Duc de La Rochefoucauld — Maison de La Rochefoucauld Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld. Armes des La Rochefoucauld : Burelé d argent et d azur, à trois chevrons de gue …   Wikipédia en Français

  • Maison De La Rochefoucauld — Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld. Armes des La Rochefoucauld : Burelé d argent et d azur, à trois chevrons de gue …   Wikipédia en Français

  • Maison de La Rochefoucauld — Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld. Maison de La Rochefoucauld …   Wikipédia en Français

  • Maison de la rochefoucauld — Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld. Armes des La Rochefoucauld : Burelé d argent et d azur, à trois chevrons de gue …   Wikipédia en Français

  • Duc de La Rochefoucauld — de La Rochefoucauld The title of Duke de La Rochefoucauld was a French peerage, one of most famous families of French nobility, whose origins go back to lord Rochefoucauld in Charente (department) of the 10th Century 11th Century (with official… …   Wikipedia

  • Liste des députés de la sénéchaussée du Quercy aux États Généraux de 1789 — Liste des députés des États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée Sommaire 1 I. Généralités dites d élections, ayant fait l objet du Règlement général du 24 janvier 1789 1.1 I. Généralité de Paris 1.1.1 …   Wikipédia en Français

  • Château de La Rochefoucauld — Le château vu du pont sur la Tardoire Période ou style Renaissance Début construction XIVe siècle Fin construction …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Sièges De La Guerre De Cent Ans — (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines de cette guerre 2 Principaux sièges 2.1 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”