15096-52-3

Cryolithe

Cryolithe
Général
Nom IUPAC hexafluoroaluminate de trisodium
No CAS 15096-52-3
No EINECS 239-148-8
Propriétés chimiques
Formule brute AlF6Na3Na3AlF6 ou 3NaF,AlF3
Masse molaire 209,9412656 gmol-1
Al 12,85 %, F 54,3 %, Na 32,85 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Dangereux pour l`environnement
N
Phrases R : 20/22, 48/23/25, 51/53,
Phrases S : (1/2), 22, 37, 45, 61,
Transport
90
   3077   
SIMDUT[1]
D2B : Matière toxique ayant d'autres effets toxiques
D2B,
SGH[2]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H302, H332, H372, H411,
Cryolithe
CatégorieIV : halogénures
Cryolite.jpg

Fragment de cryolite de la mine d’Ivigtut (Groenland)
Identification
Couleur incolore, blanche, grise,
brun rougeâtre à brun-noir
Système cristallin monoclinique
Fracture irrégulière
Échelle de Mohs 2,5 - 3
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction α=1,3385-1,339 β=1,3389-1,339 γ=1,3396-1,34
Biréfringence Δ=0,0010-0,0011 ; biaxe positif
Trait blanc
Transparence transparent à translucide
Autres propriétés
Densité 2,95 - 3
Solubilité 0,4 g à 20 °C
Caractères distinctifs
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La cryolithe, ou cryolite, est un minéral composé de fluorure double de sodium et d'aluminium, de formule Na3AlF6 également noté 3NaF,AlF3.

La cryolithe est principalement utilisée pour la production d'aluminium et dans l'industrie des céramiques. Elle a été découverte sur la côte ouest du Groenland. C'est un minéral rare ; aussi, pour faire face aux besoins de l'industrie, la cryolithe est produite artificiellement.

Sommaire

Découverte

À la fin du XVIIIe siècle, un cargo de la Compagnie royale du commerce groenlandais ramène du Groenland des échantillons de divers minerais à Copenhague. Le premier échantillon de cryolithe est étudié et décrit par Heinrich Christian Friedrich Schumacher en 1795 (professeur de médecine, botaniste et minéralogiste à l'Académie royale de chirurgie).

Il a été étudié par le brésilo-portugais Jozé Bonifacius de Andrada et le danois Peter Christian Abildgaard. De Andrada rapporta que la cryolithe avait un aspect transparent et brillant et qu'elle avait la propriété de fondre sous l'action d'une flamme comme la glace. Il l'appela cryolithe ce qui signifie « pierre gelée » en grec (κρύος « froid », λίθος « pierre »). Les habitants du Groenland l'appelaient orsukksiksæt. Abildgaard fit une communication à l'Académie danoise des sciences en 1800.

L'analyse chimique de la cryolithe a été faite de manière indépendante par Martin Heinrich Klaproth à Berlin et Louis-Nicolas Vauquelin à Paris.

Après avoir exploré le Groenland, l'allemand Karl Ludwig Giesecke employé par la Compagnie royale du commerce groenlandais, montra en 1820 que la cryolithe n'était que peu présente. Le seul gisement connu se situe dans la baie de Arsuk près de la ville appelée Ivigtut.

L'unique mine de cryolithe est exploitée dans la ville de Ivigtut.

Mine d’Ivigtut en été 1940.

Utilisation

L'aluminium

La cryolithe est principalement utilisée comme fondant dans la production d'aluminium. Elle est mélangée à l'alumine extraite de la bauxite. Le mélange est fondu aux environs de 950 °C et ensuite électrolysé.

Elle a été choisie parce qu'elle dissout les fluorures et les oxydes (dont l'alumine) mais pas l'aluminium, elle conduit le courant électrique et elle fond à 1 000 °C.

Le verre et la céramique

Pour la fabrication des verres, la cryolithe est utilisée comme fondant et opacifiant. De même, elle abaisse la viscosité du verre en fusion, facilitant ainsi la suppression des bulles.

Comme dans le cas de l'alumine, c'est grâce à son pouvoir de dissolution des oxydes (SiO2, CaO par exemple) qu'elle abaisse la température de fusion de ces oxydes en formant des eutectiques. Son pouvoir opacifiant est utilisé pour augmenter l'opalescence (couleur de l'opale, pierre semi-précieuse de couleur blanche nacrée à reflet de nacre) de certains verres.

Elle entre dans la composition de certains émaux blancs dans des proportions allant de 5 à 15 % en masse. Elle aide à donner un aspect glacé par l'apport de fluorure.

Cryolithe artificielle

L'unique gisement de cryolithe ne peut fournir les besoins industriels.

Elle est fabriquée par diverses techniques reposant sur le mélange de : acide fluorhydrique (HF), fluorure de sodium (NaF), fluorure d'ammonium, acide fluosilicique, acide fluoborique, hydroxyde d'aluminium, sulfate d'aluminium, aluminate de sodium, soude (NaOH), carbonate de sodium, chlorure de sodium (NaCl), sulfate de sodium.

Dans les applications industrielles, elle se présente le plus souvent sous forme de poudre blanche.

La production mondiale (avec le fluorure d'aluminium AlF3) est de plus de 400 000 tonnes par an.

Bibliographie

Pour la partie historique :

  • Helge Kragh (Institut des sciences exactes, Université Aarhus) in From curiosity to industry, the early history of cryolite soda manufacture, Cahier d'histoire de l'aluminium, n°18 , été 1996.

Références

  1. « Fluorure double d'aluminium et de sodium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  2. Numéro index 009-016-00-2 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)

Commons-logo.svg

  • Portail des minéraux et roches Portail des minéraux et roches
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
Ce document provient de « Cryolithe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 15096-52-3 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dictionary of chemical formulas — This is a list of chemical compounds with chemical formulas and CAS numbers, indexed by formula. This complements alternative listings to be found at list of inorganic compounds, list of organic compounds and inorganic compounds by element. Table …   Wikipedia

  • Словарь химических формул — Здесь приведён список химических веществ с их химическими формулами (обычно брутто) и номером CAS, по алфавиту формулы. Оглавление: A B C Ca Cu D E F G H I K L M N O P R S T U V W X Y Z …   Википедия

  • Cryolite — Cryolite[1] Catégorie III : halogénures[2] …   Wikipédia en Français

  • Cryolithe — Général Nom IUPAC hexafluoroaluminate de trisodium No CAS …   Wikipédia en Français

  • Na3AlF6 — Cryolithe Cryolithe Général Nom IUPAC hexafluoroaluminate de trisodium No CAS …   Wikipédia en Français

  • Нови-Сад — У этого термина существуют и другие значения, см. Нови Сад (значения). Город Нови Сад Нови Сад Флаг Герб …   Википедия

  • A321 — Airbus A320 Familie …   Deutsch Wikipedia

  • РУССКАЯ ПРАВДА — сборник норм древнерус. права. Р. п. осн. источник, свидетельствующий о правовых и социальных отношениях в Др. Руси, в особенности о положении отд. групп зависимого населения (смердов, закупов, холопов). В Р. п. содержатся нормы уголовного и… …   Советская историческая энциклопедия

  • Liste des monuments historiques de Edegem — Cette page regroupe l ensemble des monuments classés de la ville de Edegem dans la province d Anvers en Belgique. Objet Statut du classement? Année de construction/architecte sous commune Adresse Coordonnées Numéro d inventaire Illustration …   Wikipédia en Français

  • Krebsimmuntherapie — ist die Bezeichnung für verschiedene Methoden der Immuntherapie zur Behandlung von Krebserkrankungen. Die klassischen Behandlungsmethoden bei Krebs sind die operative Tumorentfernung (Resektion), die Chemotherapie und die Strahlentherapie. Häufig …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”