Amalarius

Amalaire

Le codex Dacheriana (805) de la cathédrale de Cologne témoigne de la réforme liturgique carolingienne dont Amalaire est un acteur.

Amalaire de Metz ou Amalarius (775 dans la région de Metz - † 850 probablement à Metz) est connu pour sa participation liturgique à la Renaissance carolingienne.

Sommaire

Un liturgiste de la Renaissance carolingienne

Éduqué à Tours, il devient, entre 796 et 804, l'élève d'Alcuin, l'un des principaux amis et conseillers de Charlemagne.

Il est écolâtre à la cour d’Aix-la-Chapelle, et devient évêque de Trèves entre 809 à 813. En 813, avec l’abbé Petrus de Nonamtula il est en ambassadeur de Charlemagne auprès du roi Michel Ier Rhangabé à Constantinople. Il écrit une relation amusée de ce voyage dans les Versus marini.

831 le voit à Rome, afin d’obtenir du pape Grégoire IV un antiphonaire romain.

Amalaire est connu pour ses écrits liturgiques et surtout pour son Liber officialis ou De ecclesiasticis officiis en trois livres (820 ou 823), dans lequel il propose une interprétation allégorique de la liturgie. Il joue un rôle important dans la réforme religieuse entamée sous Pépin le Bref, composant notamment un antiphonaire pour l'église de Metz, le Liber de ordine antiphonarii, rédigé vers 832.

Il est nommé à l’archevêché de Lyon en 835, après la destitution d’Agobard de Lyon par le synode de Diedenhofen (qui avalise en fait le désir de Louis le Pieux contre un ecclésiastique qui avait pris position contre lui et en faveur de Lothaire Ier). Il participe au synode de Quierzy (septembre 838), où il s'oppose à Florus et à Agobard de Lyon ; le synode condamne certains de ses avis liturgiques et restitue le titre de primat des Gaules à Agobard.

La liste historique des cardinaux mentionne que le pape Serge II, vers 844, élève Fortunatus Amalarius[1] au rang de cardinal.

Bibliographie

La Patrologie Latine recense de lui (sous le nom de Symphosius Amalarius) son De ecclesiasticis officiis (« des offices religieux »), Eclogae de officio missae (« églogues sur l'office divin »), Epistolae (« lettres »), Forma institutionis canonicorum (« forme des institutions canoniques »), Liber de ordine antiphonarii (« livre de l'ordre des antiphonaires »). Elle recense aussi d’Amalarius Fortunatus Trevirensis des Eglogae (« églogues »), Epistola de caeremoniis baptismi (« lettre sur la cérémonie du baptême ») et des Versus marini.

Notes et références

  1. Le catholic forum considère Amalarius, Amalarius Fortunatus et Amalarius Symphosius comme une seule et même personne même si la Patrologie Latine recense séparément les œuvre des deux derniers.

Liens externes

Ce document provient de « Amalaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amalarius de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amalarius — von Metz (* um 775 im Umkreis von Metz; † um 850 wahrscheinlich in Metz, nach anderen Quellen 814) war ein Liturgiker und von 809 bis zu seinem Tod Erzbischof von Trier. Weitere Namensformen: Amalar; Amalheri; Amelarius; Amalerius; Amalharius;… …   Deutsch Wikipedia

  • Amalarĭus — Amalarĭus, s. Chrodegang …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Amalarius of Metz — • A liturgical writer, b. at Metz, in the last quarter of the eighth century; d. about 850 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Amalarius of Metz     Amalarius of Metz      …   Catholic encyclopedia

  • Amalarius von Metz — (* um 775 im Umkreis von Metz, † um 850 wahrscheinlich in Metz) war ein Liturgiker und Erzbischof von Trier. Weitere Namensformen: Amalar; Amalheri; Amelarius; Amalerius; Amalharius; Hamelarius Inhaltsverzeichnis 1 Kirchengeschichtliche… …   Deutsch Wikipedia

  • Amalarius of Metz — (Amalarius Symphosius) was a liturgist. He wrote extensively on the Mass and was involved in the great Medieval debates regarding predestination. While the exact date of his death is not known, it is believed that he died around 850.External… …   Wikipedia

  • Amalarius, S. (1) — 1S. Amalarius, Aëp. Der hl. Amalarius, Erzbischof von Lyon, studierte unter Alcuin und trat im 9. Jahrhundert in den geistlichen Stand. Er war Priester der Kirche von Metz, als er zum Abte von Harnbak, einem Benedictinerkloster, erwählt wurde.… …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • AMALARIUS Fortunatus — I. AMALARIUS Fortunatus Discipulus Alcuini, sub Ludovico Pio, a quo ad Gregor. IV. missus est, A. C. 830. Spondan. in Epitome A. C. 831. n. 2. Steph. Durandus, l. 3. de Ritibus Eccl. c. 17. Bellarm. de Script. Eccl. Fuit diaconus Metensis,… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Amalarius of Trier — Amalhar or Amalarius Fortunatus (c.775 ndash; c.850) was the third Archbishop of Trier from 809 until 814. Amalhar was a pupil of Alcuin of York. In 809, Charlemagne appointed him to the see of Trier and in 813 he was sent as the chief Frankish… …   Wikipedia

  • Amalarius Fortunatus (2) — 2Amalarius Fortunatus, Aëp. (10. Juni). Amalarius Fortunatus, Erzbischof von Trier, starb im J. 832 im Rufe der Heiligkeit und wird von Einigen unter die »Seligen« gerechnet. Sein Leib soll zu Metz begraben seyn …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Amalar (Amalarius) of Metz — (c. 775, northern France – c. 850, Metz?)    He provided a direct account of ninth century plainchant practice and performance, comparing Frankish and Roman sources and discussing antiphonal singing. His largest and bestknown work is the Liber… …   Historical dictionary of sacred music

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”