Amadou Karim Gaye
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaye (homonymie).
Amadou Karim Gaye
Importez l’image de cette personne
Nationalité Drapeau du Sénégal Sénégal
Naissance 8 novembre 1913
Saint-Louis
Décès 2 octobre 2000
Dakar
Profession docteur vétérinaire
Carrière non renseignée
Plus haut poste (Sénégal) Ministre des Affaires étrangères
juin 1968 - juin 1972
Prédécesseur Alioune Badara Mbengue
Successeur Coumba Ndoffène Diouf
Plus haut poste international Secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique
1975-1979
Prédécesseur Hassan Touhami
Successeur Habib Chatti

Le docteur Amadou Karim Gaye (Saint-Louis (Sénégal), 8 novembre 1913 - Dakar, 2 octobre 2000) est un homme politique sénégalais, tour à tour docteur vétérinaire, militaire, et ministre à plusieurs reprises.

Né à Saint-Louis – alors capitale du Sénégal –, il fut à la fois un musulman fervent et se montra tolérant à l'égard du christianisme, seconde confession monothéiste présente au Sénégal.

À sa disparition le 2 octobre 2000, suite à une courte maladie, le cardinal Hyacinthe Thiandoum, l'ancien archevêque de Dakar à qui il était lié par une amitié remontant à 1957, en a témoigné devant ses proches lors de la cérémonie de troisième jour du décès.

Sommaire

Carrière militaire

Il mémorisa le coran à l'âge de 12 ans, puis convainquit son père de l'inscrire à l'école occidentale à une période où il était mal vu dans certains milieux traditionnels fortement imprégnés de culture islamique de fréquenter l'école des colons. Il a été l'un des premiers boursiers à faire des études universitaires en France.

Diplômé[1] de l'École nationale de médecine vétérinaire de Maison-Alfort en France, il passe ces étés en stage chez le docteur Luquet à Rouen. Il était, avec les Léopold Sédar Senghor, Ousmane Socé Diop et autres Birago Diop, de la première génération de bacheliers sénégalais d'avant-guerre qui, pour la plupart, poursuivirent leurs études en France. Il obtient également le diplôme de l’Institut d’élevage et de Médecine vétérinaire exotique.

Le 15 octobre 1938, il est élève officier à l'École des officiers français de cavalerie de Saumur.

Le 15 mars 1939, il est nommé vétérinaire sous-lieutenant de réserve.

D'avril 1939 à septembre 1939 il est affecté dans les troupes françaises du Maroc au Service vétérinaire de la place de Marrakech.

Le 2 septembre 1939, il est nommé chef du service vétérinaire du 6e RTS à Rabat.

Le 14 avril 1940, il est chef du service vétérinaire du territoire de Ouarzazate.

Le 22 juillet 1940, il est nommé chef du Sservice vétérinaire du Tafilalet à Ksar El Souk.

Il est ensuite affecté dans les troupes françaises de l’Afrique occidentale française. Une mutinerie de tirailleurs sénégalais nécessita leur retour des troupes au Sénégal. Il rentra au Sénégal à cette occasion.

De novembre 1940 à novembre 1946, il est placé en position de vétérinaire sous-lieutenant hors cadre. Il est versé dans le corps des vétérinaires-inspecteurs des services de l’élevage et des industries animales de la France d’outre-mer.

Le 1er avril 1946, il est promu vétérinaire lieutenant. Le 1er avril 1956, il est promu vétérinaire capitaine puis vétérinaire commandant pour prendre rang à compter du 1er avril 1962.

Carrière administrative

Il appartient au corps des vétérinaires-inspecteurs des services de l’élevage et des industries animales de la France d’outre-mer.

Il est vétérinaire-inspecteur général honoraire et membre correspondant de l’Académie vétérinaire de France.

Fonctions politiques

De novembre 1946 à mars 1952, il est conseiller général du Sénégal.

De novembre 1947 à mars 1952, il est président de la commission permanente du conseil général du Sénégal.

De janvier à avril 1959, il est ministre de l’Éducation nationale.

D'avril 1959 à mai 1961, il est ministre délégué à la présidence du Conseil, chargé du Plan, du Développement et de l’Économie générale dans le gouvernement du président du Conseil Mamadou Dia.

De mai 1961 à octobre 1962, il est ministre du Plan et de la Coopération technique.

D'octobre à novembre 1962, il est ministre de l’Assistance technique et de la Coopération.

Du 12 novembre au 19 décembre 1962, il occupe les fonctions de ministre du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales.

Du 19 décembre 1962 au 18 mars 1965, il est ministre de l’Économie rurale.

Du 18 mars 1965 au 6 juin 1968, il est ministre des Forces armées.

Du 6 juin 1968 au 15 juin 1972, il occupe les fonctions de ministre des Affaires étrangères. Il conserve son poste en février 1970 dans le gouvernement de Abdou Diouf. Il a pour directeur de cabinet Babacar Ba.

Du juin 1972 au novembre 1975, il est président du Conseil économique et social.

Fonction dans les organisations internationales

En novembre 1975, iIl accède au poste de secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) avec résidence à Djeddah. Il remplace à ce poste l'égyptien Hassan Touhami. En janvier 1980, le tunisien Habib Chatti lui succède.

Fonction dans le secteur privé

De décembre 1980 à mai 1984, il présidera le conseil d'administration de la Banque internationale pour l'Afrique occidentale (BIAO).

Autres activités

Il fut aussi premier président de la Fédération sénégalaise des sports équestres, le général Jean Alfred Diallo en était le second président.

Distinctions

Le Dr Amadou Karim Gaye est titulaire de plusieurs décorations nationales et étrangères.

Famille

Il est le père du général Babacar Gaye, de l'artiste-peintre Anta Germaine Gaye et grand-père du réalisateur Thibault de Longeville.

Notes

  1. Recherches sur le mode d'action des ferments anaphylactiques. Déviation du complément, Vigot-Frères, 1938, 76 p. (thèse de doctorat vétérinaire)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Africa Year Book and Who's Who, 1976-1977, Londres, p. 1169
  • (en) The International Who' Who, 1984-85, Europa Publications, 1984, p. 481 (ISBN 0-905118-97-9)

Liens externes

Précédé par Amadou Karim Gaye Suivi par
Alioune Badara Mbengue
Ministre des Affaires étrangères
Juin 1968 – Juin 1972
Coumba Ndoffène Diouf (homme politique)
Précédé par Amadou Karim Gaye Suivi par
Amadou Cissé Dia
Ministre des Forces Armées
Mars 1965 – Juin 1968
Léopold Sédar Senghor

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amadou Karim Gaye de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amadou Karim Gaye — (3.v.r.) bei einem Arbeitsbesuch in Bonn (1960) Amadou Karim Gaye (* 8. November 1913 in Saint Louis, Senegal; † 2. Oktober 2000) war ein …   Deutsch Wikipedia

  • Dr Amadou Karim Gaye — Amadou Karim Gaye Pour les articles homonymes, voir Gaye (homonymie). Amadou Karim Gaye Nat …   Wikipédia en Français

  • Gaye — ist im englischen Sprachraum ein männlicher und weiblicher Vorname[1], außerdem ein türkischer weiblicher Vorname arabischer Herkunft mit der Bedeutung „Der Wunsch“, „das Ziel“[2][3] sowie ein westafrikanischer, u. a. gambischer Familienname.[4]… …   Deutsch Wikipedia

  • Gaye (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gaye peut désigner : Toponymes Gaye, une commune française de la Marne Patronymes Amadou Karim Gaye, un homme politique sénégalais Babacar Gaye, un… …   Wikipédia en Français

  • Babacar Gaye — Pour les articles homonymes, voir Gaye (homonymie). Babacar Gaye …   Wikipédia en Français

  • Général Babacar Gaye — Babacar Gaye Pour les articles homonymes, voir Gaye (homonymie). Babacar Gaye Naissance …   Wikipédia en Français

  • Anta Germaine Gaye — Pour les articles homonymes, voir Gaye (homonymie). Anta Germaine Gaye Anta Germaine Gaye Naissance 1953 Nationalité sénégalaise …   Wikipédia en Français

  • Babacar Gaye — (born 31 January, 1951 in Saint Louis, Senegal) is a Senegalese Army General who since 2005 serves as Force Commander for the United Nations Mission in the Democratic Republic of the Congo.EducationBabacar Gaye studied at the military academy… …   Wikipedia

  • Coumba Ndoffène Diouf (homme politique) — Pour les articles homonymes, voir Diouf. Coumba Ndoffène Diouf Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Ndar — Saint Louis (Sénégal) Pour les articles homonymes, voir Saint Louis. Saint Louis Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”