Alytes obstetricans

Alyte accoucheur

Comment lire une taxobox
Alyte accoucheur
 Crapaud accoucheur
Crapaud accoucheur
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Famille Alytidae
Genre Alytes
Nom binominal
Alytes obstetricans
(Laurenti, 1768)
Statut de conservation IUCN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Répartition géographique
Alytes obstetricans dis.png
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

L’alyte accoucheur ou crapaud accoucheur est un amphibien (anciennement batracien).

  • Nom scientifique : Alytes obstetricans
  • Étymologie : Alyte vient du grec Alutos qui signifie « enchaîné »
  • Famille : Alytidaes qui sont des ovipares
  • Alimentation : pour 95 % des insectes (moustiques, fourmis, coléoptères), mais aussi des cloportes, limaces, escargots et lombrics.
  • Répartition : Depuis la moitié nord de la péninsule ibérique jusqu'à l'ouest de l'Allemagne.
    • En France, localisé, dans le centre, le Sud-Ouest et sur la côte méditerranéenne. Se rencontre également en Bretagne.
    • Présent en Espagne, il y est cependant assez rare. Jusque en 1980, on n'en connaissait que des restes subfossiles témoignant d'une population plus importante sur l'île de Majorque et détruite par les sécheresses et les prédateurs. Un élevage permet aujourd'hui de préserver l'espèce.
  • Habitat : Il vit dans les vallées des Alpes jusqu’à 1 600 m d’altitude, et montre une grande habilité à grimper dans les talus. Espèce plutôt montagnarde que de plaines.
  • Description :
    • Taille : jusqu’à 5 cm, la femelle est plus grande que le mâle.
    • Couleur : dessus gris, brun ou jaunâtre, dessous grisâtre
    • Peau : verruqueuse
    • Pupilles : verticales
  • Période de reproduction : début mars et tout le printemps
  • Durée de vie : les crapauds accoucheurs peuvent vivre 5 ans, les plus âgés atteignent une vingtaine d’années.
  • Habitude de vie : le crapaud accoucheur aime les zones humides où il peut s’enfouir dans des terres meubles, près des points d’eau et dans des étendues dégagées. Dans la journée, il peut rechercher des endroits ensoleillés : sous les pierres, dans les interstices des dalles, au pied des vieux murs, entre les racines des arbres et sous les bois morts.

Sexualité de l’alyte accoucheur

Dès le mois de mars, les mâles chantent pour attirer les femelles, ils émettent une petite note flutée qui ressemble au chant du hibou petit duc (scops), mais en plus ténu.

L’accouchement se passe, au sec, sur la terre ferme, la nuit ou au crépuscule. La femelle pond un chapelet de 50 à 70 œufs pendant que le mâle lui masse l’abdomen pour l’aider à accoucher, puis il féconde les œufs.

En même temps qu’il les féconde, il colle les œufs à ses pattes arrières jusqu'à éclosion, et tous les soirs, il se rend au point d’eau pour les faire tremper.

Entre le 24e et le 44e jour, les jeunes têtards peu à peu sortent de leur coquille et restent dans l’eau. Plus vigoureux que les têtards des autres batraciens, ils ont un meilleur taux de survie, supérieur à 40 %.

La sexualité particulière de l’alyte avait été, pour la première fois, décrite et expliquée au XVIIIe siècle par le chirurgien Pierre Demours, mais les scientifiques ne le croiront pas. Ce n’est qu’en 1872 que le naturaliste Arthur de l'Isle du Dréneuf accréditera sa thèse.

Référence

  • Laurenti, 1768 : Specimen medicum, exhibens synopsin reptilium emendatam cum experimentis circa venena et antidota reptilium austriacorum Vienna Joan Thomae pp. 1-217 (Texte Original).

Liens externes

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Alyte accoucheur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alytes obstetricans de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alytes obstetricans — Saltar a navegación, búsqueda ? Sapo partero común Estado de conservación …   Wikipedia Español

  • ALYTES OBSTETRICANS — ALYTES OBSTETRICANS, жаба повитуха, амфибия отряда бесхвостых, сем. кругло язычных. Самец наматывает яйцевые шнуры вокруг бедер в виде восьмерки и зарывается в землю; на 11 12 й день возвращается в воду, где из яиц вылупляются головастики. А. о.… …   Большая медицинская энциклопедия

  • Alytes obstetricans — Gemeine Geburtshelferkröte Gemeine Geburtshelferkröte (Alytes obstetricans) Systematik Klasse: Lurche (Amphibia) …   Deutsch Wikipedia

  • Alytes obstetricans — Obstetric Ob*stet ric ([o^]b*st[e^]t r[i^]k), Obstetrical Ob*stet ric*al ([o^]b*st[e^]t r[i^]*kal), a. [L. obstetricius, fr. obstetrix, icis, a midwife, fr. obstare to stand before: cf. F. obst[ e]trique. See {Obstacle}.] 1. Of or pertaining to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Alytes obstetricans — noun European toad whose male carries the fertilized eggs wrapped around its hind legs until they hatch • Syn: ↑obstetrical toad, ↑midwife toad • Hypernyms: ↑frog, ↑toad, ↑toad frog, ↑anuran, ↑batrachian, ↑ …   Useful english dictionary

  • Alytes — Alytes …   Wikipédia en Français

  • Alytes — Saltar a navegación, búsqueda ? Alytes Alytes obstetricans Clasificación científi …   Wikipedia Español

  • Alytes cisternasii — Saltar a navegación, búsqueda ? Alytes Cisternassi Estado de conservación …   Wikipedia Español

  • Alytes maurus — Alytes maurus …   Wikipédia en Français

  • Alytes — Geburtshelferkröten Gemeine Geburtshelferkröte (Alytes obstetricans) Systematik Klasse: Lu …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”