Joyeuse (Ardeche)

Joyeuse (Ardèche)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joyeuse.
Joyeuse

Au premier plan, la place de la Gare. Au second plan, la route départementale D104 reliant Aubenas à Alès. À l'arrière plan, le château et l'église.
Au premier plan, la place de la Gare. Au second plan, la route départementale D104 reliant Aubenas à Alès. À l'arrière plan, le château et l'église.

Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Joyeuse
(chef-lieu)
Code Insee abr. 07110
Code postal 07260
Maire
Mandat en cours
Bernard Saison
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Beaume Drobie
Démographie
Population 1 595 hab. (2006)
Densité 122 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 49″ Nord
       4° 14′ 19″ Est
/ 44.4802777778, 4.23861111111
Altitudes mini. 120 m — maxi. 323 m
Superficie 13,04 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Joyeuse (occitan Juèsa) est une commune française, située dans le département de l'Ardèche et la région Rhône-Alpes.

Les habitants de Joyeuse sont appelés les Joyeusains et Joyeusaines.

Sommaire

Géographie

Située dans la vallée de la Beaume, à 23 km au sud d'Aubenas, Joyeuse est un chef-lieu de canton de l'Ardèche.

Le climat de Joyeuse est de type méditerranéen avec des été chauds, des automnes pluvieux surtout en octobre, des hivers doux et des printemps agréables avec parfois des mois d'avril pluvieux (voir climat de l'Ardèche méridionale).

Communes limitrophes de Joyeuse (Ardèche)
Ribes Vernon  
  Brosen windrose-fr.svg Rosières, Labeaume
Lablachère   Saint-Alban-Auriolles

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1895 Mr. Pugnère
mars 1983 mars 2008 Jacques Lacour
mars 2008 Bernard Saison[1]
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Histoire

Histoire de Joyeuse : Joyeuse.eu - Culture et Patrimoine.

Préhistoire

Les monuments mégalithiques, dolmens et menhirs, apparaissent à la fin du néolithique avant l'âge du bronze de 2500 à 1500 ans avant notre ère. L'Ardèche est un des département les plus riches en dolmens, en 1882, J.Ollier de Marichard[2] mentionne 160 dolmens sur le canton de Joyeuse (comprends aussi Lablachère, Saint-Alban-Auriolles, Grospierres et Beaulieu). La commune de Joyeuse seule en dénombrant huit. Ils sont sur les Gras calcaires dans la propriété Gleyze. Plusieurs blocs, généralement trois, dressés et couverts d'une table horizontale constituent un dolmen.

Le fond de population est Ligure. Vers le IIIe siècle av. J.-C. des Celtes en provenance du centre du continent européen parviennent dans la région, comme les Volques Arécomiques se répartissant autour de Nîmes. Les Helviens, dont l'appartenance à la culture celtique n'est pas prouvée, occupent le territoire de l'Ardèche méridionale. La religion celtique est dirigée par les druides. Ils vivent de culture, d'élevage, de chasse avec une modeste industrie artisanale surtout dirigée vers la poterie.

Aucun document antique ne vient étayer le mince historique concernant les Helviens : les hypothèses veulent qu'ils accueillent pacifiquement les Romains un siècle avant l'ère chrétienne. On ne sait s'ils prirent part aux guerres des Allobroges et des Arvernes contre les Romains (bataille du confluent).

Antiquité

  • Vestiges du mausolée de Marcus Ialius Bassus Fabius Valerianus, consul de Rome sous l'Empire, au hameau de Laveyrune à Lablachère.

Moyen Âge

On attribua par erreur aux Vandales et à leur chef Chrocus la destruction d'Alba Helvorium au Ve siècle. L'évêque Avolus est mis à mort, son successeur l'évêque Auxionus s'établit au bourg fortifié de Viviers qui donnera au diocèse son nom de Vivarais.

Les Burgondes, les Wisigoths, puis les Francs envahissent le territoire de l'Helvie. Ce fut une sombre époque de tueries, pillages, famines, peste où seuls les évêques de Viviers représentent une force, une administration.

Fondation de Joyeuse

Selon la légende, sa fondation remonterait à l'an 802. L'empereur Charlemagne, revenant d'Espagne, aurait établi son campement tout près de la Beaume. Au cours d'une partie de chasse, il aurait perdu son épée, la Joyeuse. Il promit alors une forte récompense à qui la retrouverait. Après maintes recherches, un de ses soldats la lui rapporta et Charlemagne tint sa promesse en lui déclarant : « Ici sera bâti un domaine, dont tu seras le seigneur et maître, et ta descendance portera le nom de ma glorieuse épée Joyeuse. »[réf. nécessaire]

Du XIe au XIIIe siècle : règne la famille de Luc, puis la Maison d'Anduze, et enfin la famille Châteauneuf-Randon qui prend le nom et les armes de Joyeuse.

Du XIVe au XVe siècle, c'est le temps des seigneurs de Joyeuse. Le seigneur Bernard de Joyeuse devient baron, puis le baron Louis II de Joyeuse devient Vicomte. En fait, avant le XVIe siècle, on sait peu de choses sur les seigneurs de Joyeuse, aucun ne se signale par des exploits. Lorsque Randon II de Joyeuse est nommé gouverneur du Dauphiné en 1429, les seigneurs de Joyeuse n'habiteront plus la ville de Joyeuse. Rangés très tôt sous la bannière royale, Joyeuse n'était pas dans la seigneurie de l'évêque de Viviers, mais dépendait du bailliage royal de Villeneuve-de-Berg. Titulaires de hautes charges royales ou ecclésiastiques, ils s'éloignèrent de leur seigneurie.

Temps modernes XVIe-XVIIe siècles

La chapelle du Pouget est reconstruite au début du XVIe siècle et devient jusqu'en 1789 le siège de la Confrérie des Pénitents blancs. Devant elle se trouvait le plus ancien cimetière de Joyeuse dont il restait encore une vieille croix de pierre à la fin du XXe siècle.

Révolution française

La troupe contre-révolutionnaire du comte de Saillans, qui venait de prendre Banne, est battue par la petite armée du général d’Albignac à Joyeuse, le 11 juillet 1792, ce qui mit fin au soulèvement royaliste du Gévaudan[3].

Héraldique

Blason créé pour le projet Blason de Wikipédia.

Palé d'or et d'azur de six pièces, au chef de gueules chargé de trois hydres à sept têtes aussi d'or.

Personnalités liées à la commune

  • Marcus Ialius Bassus Fabius Valerianus, consul de Rome sous l'Empire. Vestiges d'un mausolée à Marcus Ialius Bassus Fabius Valerianus au hameau de Laveyrune à Lablachère.
  • Charlemagne, fondateur de Joyeuse, selon la légende.
  • Le philosophe François Boissel, né à Joyeuse en 1728. Il fut écrivain révolutionnaire, avocat au parlement de Paris, juge de paix et vice-président du Club des Jacobins dont il fut archiviste.
  • Pierre Chabert, né à Joyeuse le 30 septembre 1770. Son père François était boulanger, sa mère Marie Veau ménagère. Il fut laquais, puis boulanger lui-même avant la Révolution. Il s'engagea le 12 septembre 1792 dans un bataillon de volontaires, de passage dans sa ville natale, le 2e bataillon de la Haute-Garonne et fit campagne dans l'armée des Pyrénées-Orientales. Il gravit tous les échelons et finit colonel, puis général et enfin baron sous la Restauration. Chevalier de la Légion d'honneur

Monuments et lieux touristiques

Château de Joyeuse
Collège des Oratoriens
Église de Joyeuse
  • La cité médiévale. La CPPJ propose des visites théâtralisées. Drôle, ludique, instructif, enrichissant, le parcours «classique » est ponctué par l’apparition de personnages historiques ayant marqué les grandes étapes de l’Histoire de la ville de Joyeuse.
  • Le Château de Joyeuse est classé Monument historique. Après avoir été détruit, le château fut rebâti au XVIe siècle dans un style Renaissance sur l’emplacement du vieux château féodal dont la tour d’angle à l’est constituait le donjon. Aujourd’hui, Il est occupé par la mairie.
  • L'église Saint-Pierre est classée Monument historique. Dédiée à Saint-Pierre, elle date du XIe siècle et se situe près du château. Elle fut donnée en 1111 par l’évêque de Viviers aux moines de Cluny avec l’église Notre Dame de Rosières dont elle dépendait. De 1111 à 1617, Saint-Pierre de Joyeuse fut annexée au prieuré de Rosières qui lui-même relevait de celui de Ruoms. Elle fut reconstruite au XVIIe siècle.
  • L’hôtel de Montravel est classé Monument historique. Il fut construit entre le XIIe siècle et le XIVe siècle, et seule la façade date de 1775. La commune en devint propriétaire en 1955 et l’hôtel abrite désormais des logements communaux. Pour la petite histoire, il existerait un souterrain qui depuis aurait été muré alors qu’il communiquait avec les oubliettes du château.

Les Musées

  • Le Musée de la châtaigneraie permet la découverte de la culture de l'arbre le plus important économiquement du département. Il présente une collection d'outils anciens, d'objets usuels et de mobilier. En complément, il propose le sentier du châtaignier.
  • L'Espace historique et légendaire, espace muséographique, créé, géré et animé par la CPPJ, consacré à la mise en valeur de son patrimoine historique. L’histoire de Joyeuse est dense, pétrie d’évènements et de l’ascension vertigineuse de quelques-uns des hommes qu’elle a portés. Composé de quatre salles thématiques, l’espace permet de découvrir dans un premier temps l’histoire du Pays Joyeusain de la Préhistoire à la Révolution Française.
  • La Maison de la caricature et du dessin d'humour est un temple de l'humour, créé, géré et animé par la CPPJ ; ce musée d'un genre nouveau est, de fait, un espace d'exposition unique en France qui retrace l'histoire de la caricature des origines à nos jours. La caricature et le dessin d’humour est un art. De grands noms de la profession s’exposent à Joyeuse, cité au nom prédestiné pour accueillir ce type de structure muséographique.

Économie

Évènements

  • Dernier week-end d'octobre : Salon Gourmand et Artisanal de Joyeuse, organisé dans le cadre des castagnades d'automne. Les artisans, artistes, producteurs du terroir... présentent leurs productions dans les anciennes boutiques de la cité médiévale. C’est l’occasion de créer une synergie entre les acteurs économiques et culturels de l’Ardèche Méridionale dans une ambiance festive inter-génération, où la châtaigne est mise à l’honneur.

Jumelages

Comité du jumelage de Joyeuse.

Liens externes

Notes et références

  1. Préfecture de l'Ardèche fichier au format PDF daté du 1er juillet 2008
  2. Ollier de Marichard. Jules: Monuments Mégalithiques de l'Ardèche - Privas- 1882 -imprimerie typographique du Roure
  3. Albert Ceccarelli, La Révolution à l’Isle sur la Sorgue et en Vaucluse, Éditions Scriba, 1989, 2-86736-018-8, p 33
  4. Le monument aux morts


  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail de l’Ardèche Portail de l’Ardèche
  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
Ce document provient de « Joyeuse (Ard%C3%A8che) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joyeuse (Ardeche) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joyeuse (Ardèche) — Joyeuse …   Deutsch Wikipedia

  • Joyeuse (Ardèche) — Pour les articles homonymes, voir Joyeuse. 44° 28′ 49″ N 4° 14′ 19″ E …   Wikipédia en Français

  • Joyeuse (Ardèche) — Joyeuse Juèsa …   Wikipedia Español

  • Joyeuse, Ardèche — French commune nomcommune=Joyeuse région=Rhône Alpes département=Ardèche arrondissement=Largentière canton=Joyeuse insee=07110 cp=07260 maire=Jacques Lacour mandat= intercomm=Pays Beaume Drobie longitude=4.23861 latitude=44.48027 alt moy=180 m… …   Wikipedia

  • Collège des Oratoriens de Joyeuse (Ardèche) — LeCollège des Oratoriens de Joyeuse L histoire de la paroisse de Joyeuse et des Curés de Joyeuse se confond avec celle de Rosières jusqu à la fondation de la maison de l Oratoire en 1620. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Joyeuse (commune) — Joyeuse (Ardèche) Pour les articles homonymes, voir Joyeuse. Joyeuse Au premier plan, la place de la …   Wikipédia en Français

  • Joyeuse — steht für: Joyeuse (Ardèche) ist eine französische Gemeinde im Département Ardèche Kanton Joyeuse, ein Kanton im französischen Département Ardèche Joyeuse (Adour), Fluss in Frankreich, Nebenfluss des Adour, auch als Aran bekannt Joyeuse (Bidouze) …   Deutsch Wikipedia

  • Joyeuse (disambiguation) — Joyeuse is the name of Charlemagne s sword.Joyeuse can also refer to:*Joyeuse River, a river in France *Joyeuse, Ardèche, a town in the French department of Ardèche …   Wikipedia

  • Joyeuse (epee) — Joyeuse (épée) Pour les articles homonymes, voir Joyeuse. Joyeuse est le nom porté par l épée de Charlemagne. De l ancien français Joiel: joyeux/joyaux , fém. Joiele: joyeuse , issu du francique Gawi: joie . L épée fait partie des regalias du… …   Wikipédia en Français

  • Ardèche (département) —  Pour l’article homonyme, voir Ardèche (rivière).  Ardèche …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”