Altoluogo

Hagios Théologos

Localisation d'Ayasoluk (Hagios Theologos) la ville turque d'Éphèse.

Hagios Théologos (en grec byzantin, Ἅγιος Θεολόγος / Hághios Theológos ; en italien, Theologo ou Altoluogo), littéralement Saint-[Jean] le Théologien est le nom que prend la ville d'Éphèse dans les sources byzantines et italiennes médiévales à partir du VIIIe siècle, par métonymie : la ville médiévale se développe en effet autour de la cathédrale Saint-Jean d'Éphèse qui en est l'édifice principal.

Sommaire

Histoire

Bêma de l'église Saint-Jean d'Éphèse et citadelle turque d'Hagios Théologos/Ayasoluk.

Après le raid arabe de 654-655, le centre antique d'Éphèse demeure largement en ruines, et l'administration ecclésiastique et militaire se replie vers la colline fortifiée au nord de la ville où se trouve la grande église martyriale construite par Justinien au-dessus de la tombe de l'évangéliste Jean. L'église devient la nouvelle cathédrale de la métropole en lieu et place de l'église de Marie, détruite, et le centre d'une nouvelle agglomération où se réfugie une grande partie de la population.

Dès le VIIIe siècle, les sources sigillographiques et hagiographiques voient ainsi apparaître le nom d'Hagios Théologos, ou des formes dérivées, en concurrence de celui d'Éphèse, pour désigner la ville : la plus ancienne occurrence est un sceau d'archonte daté entre 750 et 850, qui est dit tou Theologou (« du Théologien »), et qui correspond à un fonctionnaire impérial d'Éphèse. D'autres sceaux, de paraphylax ou de drongaire sont également dits tou Theologou[1]. La Vie de saint Lazare du Mont Galésios, au IXe siècle, l'appelle Theologos, ce qui est aussi le toponyme employé par un document très officiel, celui-là, le traité passé en 1082 avec Venise, lui garantissant l'exemption du kommerkion dans une série de ports impériaux, dont Éphèse[2].

Le nom antique d'Éphèse ne disparaît pas, mais reste en usage essentiellement dans la littérature ou dans certaines administrations, par affectation archaïsante.

Chez les étrangers amenés à visiter Hagios Théologos, qui reste un port et une ville commerciale importante de l'Empire byzantin, le nom subit diverses déformations : les Italiens le simplifient en Theologo ou en Altoluogo (nom qui n'a donc rien à voir avec le sens de « haut lieu » qu'on a pu être tenté de lui donner[3]), et continuent de se référer ainsi à la ville y compris après la conquête turque. Les Turcs quant à eux déforment le nom en Ayasoluk ou Ayasuluk. Tous ces différents noms sont utilisés de façon concurrente jusqu'au XIVe siècle et au-delà.

Notes

  1. Foss [1979], p. 117 ; voir Nesbitt et Oikonomidès [1996].
  2. Foss [1979], p.121.
  3. Foss [1979], p. 121, note 19.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • (en) Clive Foss, Ephesus after Antiquity, Cambridge, 1979 ;
  • (en) John Nesbitt et Nicolas Oikonomides (éd.), Catalogue of the Byzantine Seals at Dumbarton Oaks and in the Fogg Museum of Art, vol. 3, West, Northwest, and Central Asia Minor and the Orient, Washington D. C., 1996 (ISBN 0-88402-250-1).
  • (en) Peter Scherrer (éd.), Ephesus. The New Guide, Selçuk, 2000 (tr. L. Bier et G. M. Luxon) (ISBN 975-807-036-3).
  • Portail du monde byzantin Portail du monde byzantin
Ce document provient de « Hagios Th%C3%A9ologos ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Altoluogo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ephese — Éphèse Situation d Éphèse en Asie dans l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Ephèse — Éphèse Situation d Éphèse en Asie dans l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Éphèse — (grc) Ἔφεσος, (tr) Efes Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Hagios Théologos — Localisation d Ayasoluk (Hagios Theologos) la ville turque d Éphèse. Hagios Théologos (en grec byzantin, Ἅγιος Θεολόγος / Hághios Theológos ; en italien, Theologo ou Altoluogo), littéralement Saint [Jean] le Théologien est le nom que prend… …   Wikipédia en Français

  • Pratica della mercatura — The Florentine merchant Francesco Balducci Pegolotti compiled his Libro di divisamenti di paesi e di misuri di mercatanzie e daltre cose bisognevoli di sapere a mercatanti between 1335 and 1343, probably within the period 1339 to 1340. The work… …   Wikipedia

  • Ayasoluk — 37° 57′ 20″ N 27° 22′ 05″ E / 37.95555556, 27.36805556 …   Wikipédia en Français

  • Ayasuluk — Ayasoluk Localisation d Ayasoluk (Hagios Theologos) la ville turque d Éphèse. Ayasoluk ou Ayasuluk est le dernier avatar d Éphèse, le nom que prend progressivement la ville byzantine après sa capture par les Turcs de l émirat d Aydın …   Wikipédia en Français

  • Aydinites — Émirat d Aydın Le site de la forteresse d’Ayasluğ, et l’église saint Jean à Éphèse en 1732. L’émirat d Aydın ou beylicat des Aydinides[1] est une des principautés frontalières turques fo …   Wikipédia en Français

  • Aydinogulları — Émirat d Aydın Le site de la forteresse d’Ayasluğ, et l’église saint Jean à Éphèse en 1732. L’émirat d Aydın ou beylicat des Aydinides[1] est une des principautés frontalières turques fo …   Wikipédia en Français

  • Aydınides — Émirat d Aydın Le site de la forteresse d’Ayasluğ, et l’église saint Jean à Éphèse en 1732. L’émirat d Aydın ou beylicat des Aydinides[1] est une des principautés frontalières turques fo …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”