Joseph Marie De Pernety

Joseph Marie de Pernety

Joseph Marie de Pernety
P vip.svg
Origine France France
Hommage nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile

Joseph Marie de Pernety, né à Lyon (Rhône) le 19 mai 1766, est un général d’Empire français.

Sommaire

Ancien Régime

Il entre comme aspirant d'artillerie à l'École de Metz le 1er juin 1781 ; le 1er juin 1782, il était élève à la même École.

Nommé, le 1er septembre 1783, lieutenant à la suite du régiment de La Fère (artillerie), il passe titulaire dans le régiment de Grenoble, et lieutenant en premier au même corps le 17 juin 1788.

Guerres de la Révolution

Capitaine en second au 4e régiment d'artillerie à pied le 1er avril 1791, il fait la campagne de 1792 à l'armée d'Italie, et fut promu le 1er février de cette année au commandement d'une compagnie dans son régiment. Cet officier se distingua par sa bravoure et ses talents à la défense du Belvéder et à la prise de Saorgio le 18 floréal an II.

Pernety prend une part glorieuse aux affaires de Bassano, Arcole et Rivoli ; à cette dernière affaire, il a un cheval tué sous lui et est promu chef de bataillon sur le champ de bataille. Confirmé dans ce grade, quoique restant surnuméraire, il passe, en l'an VII, au 8e régiment d'artillerie à pied. Il fait partie de la division de Brest qui part, le 30 fructidor, pour l'expédition d'Irlande, en commande l'artillerie, sous les ordres du général Hardy, et tombe au pouvoir des Anglais à la suite du glorieux combat du vaisseau le Hoche.

Rentré en France trois mois après, il commande l'artillerie de la division Vatrin, fait passer les premières pièces de canon au mont Saint-Bernard les 28 et 30 floréal an VIII, et relève avec le lieutenant Marion et 4 canonniers, sous le feu du fort de Bard, un caisson qui obstruait la descente. Pernety assiste aux batailles de Casteggio et de Marengo ; à la suite de cette bataille, il reçoit des Autrichiens, en qualité de commissaire, l'artillerie d'Alexandrie.

Fait colonel du 1er régiment d'artillerie à pied en vendémiaire an XI, il commande l'artillerie qui entra en Helvétie sous les ordres du général Ney, et y sert sans interruption jusqu'à la fin de l'an XII.

Empire

Nommé membre de la Légion d'honneur le 19 frimaire de cette année, officier de l'Ordre le 25 prairial, Pernety, élevé au grade de général de brigade le 12 pluviôse an XIII, fait à la Grande Armée les campagnes de l'an XIV à 1807. Il se trouve aux batailles d'Ulm, d'Austerlitz et d'Iéna, et dirige les travaux du siège de Breslau avec beaucoup de talent et d'activité.

Lorsque le général Vandamme convertit le siège de la ville de Neiss en blocus en avril 1807, à cause de la nécessité où l'on avait été de diriger sur Dantzig toute l'artillerie disponible en Silésie, Pernety parvient par son zèle à rassembler et à former à Schweidnitz un petit parc de 20 pièces avec lequel les travaux de ce siège peuvent être repris.

Commandant de la Légion d'honneur le 3 mai, et général de division le 11 juillet suivant, il reçoit du roi de Bavière la croix de commandeur de l'ordre royal et militaire de Maximilien.

En 1809, il commande l'artillerie du 4e corps à l'armée d'Allemagne sous les ordres du maréchal Masséna, et fait jeter sur le Danube les ponts de bateaux nécessaires pour s'emparer de l'île de Lobau. Après la bataille d'Essling, il prend la direction de l'artillerie dans l'île, qu'il fait entourer de batteries formidables et dispose des pouls de sortie. À la bataille de Wagram, le maréchal Masséna complimente publiquement le général Pernety, qui est créé baron d'Empire et grand officier de la Légion d'honneur le 21 juillet de la même année. En 1810, après la paix, il remplit la mission de tracer les limites entre l'Autriche et la Bavière, et reçoit, à cette occasion, la grande croix de l'ordre de Maximilien de Bavière. Le général Pernety passe ensuite à la grande armée de Russie.

Le 5 septembre 1812, il prend la tête de la division Compans avec 30 pièces de canon et longea un bois en tournant la position de l'ennemi. Il a l'honneur de commencer la bataille de la Moskowa et de contribuer à la prise des redoutes russes par un feu habilement dirigé.

Le 25 du même mois, ce général prend le commandement de l'artillerie des réserves de cavalerie, et la ramène presque entière jusqu'au delà de la Bérésina ; mais bientôt hommes et chevaux tombèrent victimes d'un froid excessif.

Le 11 mars 1813, Pernety a le commandement en second de l'artillerie de la Grande Armée, rend les plus importants services aux batailles de Lützen et Bautzen, et reçoit le 3 mai, la grand-croix de l'ordre de la Réunion. Les batailles de Dresde, Leipzig et Hanau lui firent acquérir de nouveaux titres de gloire.

Restauration

Louis XVIII le nomme chevalier de Saint-Louis le 27 juin 1814, et inspecteur général d'artillerie à Grenoble et à Valence.

Appelé en 1815, comme chef de la division d'artillerie au ministère de la guerre, il opère avec succès la réorganisation de cette arme, et obtient sa retraite le 1er août suivant.

Le 12 février 1817, le roi le crée vicomte, et membre du comité de la guerre le 9 avril ; l'année suivante, il le fait inspecteur général d'artillerie, président du Comité central d'artillerie comme le plus ancien lieutenant-général, et conseiller d'État attaché au Comité de la guerre.

En 1821, il reçoit le grand cordon de la Légion d'honneur et est mis en retraite le 1er décembre 1824.

Son nom est inscrit sur l'arc de triomphe de l'Étoile, côté Sud.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources

« Joseph Marie de Pernety », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

Notes et références


  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Joseph Marie de Pernety ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Marie De Pernety de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph Marie de Pernety — Origine  France Arme Artillerie Hommages nom gravé sous l Arc de triomphe de l Étoile …   Wikipédia en Français

  • Joseph marie de pernety — Origine  France Hommage nom gravé s …   Wikipédia en Français

  • Pernety (métro de Paris) — Pernety …   Wikipédia en Français

  • Pernety (metro de Paris) — Pernety (métro de Paris) Pernety …   Wikipédia en Français

  • Pernety (métro de paris) — Pernety …   Wikipédia en Français

  • Pernety (métro parisien) — Pernety (métro de Paris) Pernety …   Wikipédia en Français

  • Pernety (Métro Paris) — Pernety Tarifzone 1 …   Deutsch Wikipedia

  • Marie-Sophie Germain — Sophie Germain Pour les articles homonymes, voir Germain (homonymie). Sophie Germain Marie Sophie Germain (Paris, 1er avril …   Wikipédia en Français

  • Armorial des barons militaires de l'Empire (F-Z) — Article principal : Armorial des barons de l Empire. Cet article présente et décrit les armoiries des barons militaires sous le Premier Empire de F à Z. Armorial des barons militaires de l Empire (A B) Armorial des barons militaires de l… …   Wikipédia en Français

  • Les 660 noms gravés sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”