Joseph Louis Lagrange


Joseph Louis Lagrange

Joseph-Louis Lagrange

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagrange.
Joseph-Louis Lagrange
Joseph Louis Lagrange.jpg
Naissance 25 janvier 1736
Turin (Royaume de Sardaigne)
Décès 10 avril 1813
Paris (France)
Nationalité Italienne, française
Champs Mathématiques, Physique mathématique
Institution École Polytechnique
Célèbre pour Mécanique analytique, Mécanique céleste, analyse mathématiques, Théorie des nombres

Joseph Louis, comte de Lagrange (en italien Giuseppe Lodovico Lagrangia), né à Turin le 25 janvier 1736 et mort à Paris le 10 avril 1813, est un mathématicien et astronome. Né en Italie, mais de famille française par son père, il passa 30 ans dans le Piémont, puis 21 ans à Berlin et le restant de ses jours à Paris.

Sommaire

Sa vie

Nommé très jeune professeur à l’école d’artillerie de Turin en 1755, il y fonde en 1758 l’Académie de Turin qui publie ses premiers travaux. Il est admis à l’Académie de Berlin par Euler, à qui il succède comme président. Transféré à Paris, où il avait fait publier sa Mécanique analytique (1787), peu avant la Révolution française, il doit à son génie d’échapper aux mesures de répression contre les étrangers. Des arrêtés spéciaux du Comité de salut public lui permettent de continuer d’exercer ses fonctions. Devenu associé étranger de l'Académie des sciences en 1772, il est directeur de l'Académie en 1788 et membre de la section de mathématiques en 1795.

Il est nommé sénateur au Sénat conservateur le 4 nivôse an VIII (25 décembre 1799). Avec Monge et Laplace, il fait partie des savants nommés à siéger dans cette assemblée.

Surtout connu pour avoir introduit la méthode analytique en géométrie, il n’en a pas moins étudié toutes les branches des mathématiques et a laissé d’importants travaux tant en géométrie qu’en trigonométrie et en mécanique.

Il est inhumé au Panthéon de Paris.

Son œuvre

Fondateur du calcul des variations avec Euler et de la théorie des formes quadratiques, il démontre le théorème de Wilson sur les nombres premiers et la conjecture de Bachet sur la décomposition d’un entier en quatre carrés. Son nom figure partout en mathématiques. On lui doit le théorème de Lagrange sur la théorie des groupes, un autre sur les fractions continues, l’équation différentielle de Lagrange.

En physique, en précisant le principe de moindre action, avec le calcul des variations vers 1756, il invente la fonction de Lagrange, qui vérifie les équations de Lagrange, puis développe la mécanique analytique, vers 1788. Il entreprend aussi des recherches importantes sur le problème des trois corps en astronomie, un de ses résultats étant la mise en évidence des points de libration (dits points de Lagrange) (1772).

Il élabore le système métrique avec Lavoisier pendant la Révolution. Il est membre fondateur du Bureau des longitudes (1795) avec, entre autres, Pierre-Simon Laplace et Jean-Dominique Cassini (Cassini IV). Il participe à l'enseignement de mathématiques de l’École normale de l'an III avec Joseph Lakanal, de l’École polytechnique (1794) avec Gaspard Monge et Antoine-François Fourcroy, où il enseigne dès 1797. Il est aussi le fondateur de l’Académie de Turin (1758).

Principales publications

  • Réflexions sur la résolution algébrique (1771). Ce mémoire a inspiré Abel et Galois.
  • Mécanique analytique (1787) in Œuvres de Lagrange, édité par Joseph-Alfred Serret, Paris 1867, vol. 11 et 12 (Texte en ligne). Lagrange tente une approche entièrement algébrique de la mécanique, dégageant à partir du principe des travaux virtuels les notions de degré de liberté et d'intégrabilité. Il esquisse également les rapports entre systèmes discrets (nombre fini de masses en mouvement ou en équilibre) et systèmes continus (fluide).
  • Traité des fonctions analytiques. L'auteur définit les fonctions comme des développements de Taylor-Lagrange convergents, ce qui lui permet de définir dérivée et primitive de façon originale, et de relever le problème des déterminations multiples d'une fonction en un point. C'est l'acte de naissance de la théorie des fonctions de la variable complexe, qui sera développée sur cette base par Cauchy, Poisson et Legendre.

Distinctions

  • Grand officier de la Légion d'honneur
  • Comte de l'Empire

Hommages

Bibliographie

  • Lettres inédites de Joseph Louis Lagrange à Leonhard Euler, publiées par Baldassare Boncompagni, 1877
  • Florence Martin-Robine, Histoire du principe de moindre action, Vuibert, Paris, 2006. (ISBN 978-2711771516)

Articles connexes

Commons-logo.svg

  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Joseph-Louis Lagrange ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Louis Lagrange de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph Louis Lagrange — Lagrange redirects here. For other uses, see Lagrange (disambiguation). Joseph Louis Lagrange Joseph Louis (Giuseppe Lodovico), comte de Lagrange …   Wikipedia

  • Joseph-louis lagrange — Pour les articles homonymes, voir Lagrange. Joseph Louis Lagrange …   Wikipédia en Français

  • Joseph Louis Lagrange — Joseph Louis de Lagrange (* 25. Januar 1736 in Turin als Giuseppe Lodovico Lagrangia; † 10. April 1813 in Paris) war ein italienischer Mathematiker und Astronom …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph-Louis Lagrange — Joseph Louis de Lagrange (* 25. Januar 1736 in Turin als Giuseppe Lodovico Lagrangia; † 10. April 1813 in Paris) war ein italienischer Mathematiker und Astronom …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph-Louis Lagrange — Pour les articles homonymes, voir Lagrange. Joseph Louis Lagrange Naissance …   Wikipédia en Français

  • Joseph-Louis de Lagrange — Joseph Louis Lagrange Pour les articles homonymes, voir Lagrange. Joseph Louis Lagrange …   Wikipédia en Français

  • Joseph Louis Comte de Lagrange — Joseph Louis Lagrange Joseph Louis de Lagrange (* 25. Januar 1736 in Turin als Giuseppe Lodovico Lagrangia; † 10. April 1813 in Paris) war ein italienischer Mathematiker und Astronom …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph-Louis de Lagrange — Joseph Louis Lagrange (25 de enero de 1736 10 de abril de 1813) fue un matemático, físico y astrónomo italiano que después vivió en Prusia y Francia. Lagrange trabajó para Federico II de Prusia, en Berlín, dura …   Enciclopedia Universal

  • Joseph-Louis de Lagrange — Para otros usos de este término, véase Lagrange (desambiguación). Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas …   Wikipedia Español

  • Lagrange,Comte Joseph Louis — La·grange (lə grānjʹ, gränjʹ, lä gräɴzhʹ), Comte Joseph Louis. 1736 1813. French mathematician and astronomer. He developed the calculus of variations (1755) and made a number of other contributions to the study of mechanics. * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.