Alpine Berlinette

Alpine A110

Alpine A110
Alpine A110
Constructeur Alpine
Classe Sportive
Moteur et transmission
Architecture moteur 4 en ligne essence - 0,9 L, 1,1 L, 1,2 L et 1,3 L R8 Major/Gordini
- 1,5 L Lotus Europa
- 1,3 L et 1,6 L Renault
Puissance maximale de 55 à 127 ch, en rallye (avec turbo) jusque 250 ch
Transmission Propulsion, boîte 4 rapports. 5 sur les moteurs 1,3 L et les 1600S.
Poids et performances
Poids (à vide) 565 à 790 kg - en général 625 kg
Vitesse maximale de 170 à 215 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosseries Coupé
Dimensions
Longueur 3 850 mm
Largeur 1 520 mm
Hauteur 1 130 mm
Empattement 2 271 mm
Chronologie des modèles (1962 - 1977)
Alpine A108
Alpine A310

L'Alpine A110, aussi appelée Berlinette est une petite voiture de course française développée par Alpine et Jean Rédélé entre 1962 et 1977, qui a remporté de nombreuses courses. L'A110 a utilisé plusieurs moteurs Renault.

Sommaire

Historique

L'Alpine A110 fut introduite en 1961 au salon de Paris comme une évolution de l'A108. Comme d'autres Alpines prévues pour la route, l'A110 utilisait beaucoup de pièces de voitures de grande production Renault. Mais alors que l'A108 était conçue avec des pièces de Dauphine, l'A110 utilisait des pièces de R8. Comme l'A108, l'A110 fut disponible en Berlinette, en coupé sport et en Cabriolet. La principale différence avec l'A108 était l'arrière agrandi pour pouvoir accueillir le nouveau moteur quatre cylindres Renault à 5 paliers, ceci lui donnant un style plus agressif. Comme l'A108, l'A110 utilisait un châssis-poutre en acier avec une carrosserie en fibre de verre-polyester, et un moteur en porte à faux arrière. Ce design fut influencé par la Lotus Elan, Colin Chapman étant une source d'inspiration pour les concepteurs Alpine.

L'A110 était à l'origine disponible avec des moteurs de R8 Major ou de R8 Gordini de 1,1 L. Le moteur de Gordini délivrait 95 ch DIN à 6 500 t/mn.

Alpine A110
Alpine A110 en course

Après avoir gagné plusieurs rallyes en France vers la fin des années 60 avec les moteurs en acier de R8 Gordini, la voiture fut équipée du moteur à bloc aluminium de la Renault 16. Avec deux carburateurs double chambres Weber 45, le nouveau moteur pouvaient délivrer 125 ch DIN à 6 000 t/mn. Ceci a permis à la production 1600S d'atteindre une vitesse supérieure à 210 km/h.

La voiture a construit sa renommée internationale grâce à la compétition pendant les années 1970-1972 dans le nouveau championnat international de constructeurs en rallye. Gagnant plusieurs épreuves en Europe elle fut considérée comme l'une des voitures de rallye les plus performantes de son temps. Parmi ses victoires notables la voiture a gagné le rallye 1971 de Monte Carlo avec le pilote suédois Ove Andersson.

Entre 1971 et 1973, le choc pétrolier et des grèves lancées « du jour au lendemain » mettent à mal financièrement Alpine[1]. En 1973, après le rachat complet d'Alpine par Renault, le championnat international a été remplacé par un nouveau championnat du monde des rallyes pour constructeurs. Renault décida d'y participer avec l'A110 et avec une équipe comprenant les pilotes Bernard Darniche, Jean-Pierre Nicolas et Jean-Luc Thérier et des « guest stars » comme Jean-Claude Andruet. L'A110 gagna la plupart des courses auxquelles l'équipe participait, faisant d'Alpine le premier champion du monde de rallye.

L'A110 a été produite au Brésil sous le nom d'Interlagos, un jeune conducteur appelé Emerson Fittipaldi en a piloté dans plusieurs courses.

L'A110 a également été produite au Mexique de 1965 à 1974 par Nacional diesel (DINA -qui a également produit des véhicules Renault) sous le nom de Dinalpin.

De 1967 à 1969, l'A110 Alpine a été également produite en Bulgarie sous le nom de Bulgaralpine, par une coopérative formée entre SPC Metalhim et ETO Bulet, dont la collaboration a également eu comme conséquence la création de Bulgarrenault.

En 1974 la Lancia Stratos, la première voiture conçue dès le départ spécifiquement pour le rallye, était opérationnelle et homologuée. A l'époque, il était évident que l'A110 avait atteint la fin de son développement. Les tentatives d'utilisation d'injecteur de carburant n'ont apporté aucune augmentation de performance. Sur quelques voitures une valve principale de DOHC 16 a été adaptée au moteur mais au détriment de sa fiabilité. La modification du châssis, avec par exemple l'utilisation d'une double suspension arrière d'A310 (également homologuée pour l'A110 1600SC), n'a pas augmenté les performances et fut boudée par les clients, car assagissant trop la voiture. Sur la scène internationale la Stratos s'est avéré être « l'arme fatale », rendant l'A110, aussi bien que beaucoup d'autres voitures de rallye, dépassée.

Moteurs

L'A110 a été équipée de divers moteurs. Voici une liste des moteurs utilisés sur des voitures de production :

Nom Année Modèle Description Type Cylindrée Puissance
A110 1100 "70" 1964-1969 1000 VA R8 Major type 688 1 108 cm³ 66 ch SAE
A110 1100 "100" 1965-1968 1100 VB R8 Gordini type 804 1 108 cm³ 95 ch SAE
A110 1300 S 1965-1971 1300 VB R8 Gordini modifié type 804 1 296 cm³ 120 ch SAE
A110 1300 G 1967-1971 1300 VA R8 Gordini 1300 d'origine type 812 1 255 cm³ 105 ch SAE
A110 1500 1967-1968 Lotus Europa block R16 modifié 1 470 cm³ 82 ch SAE
A110 1600 1969-1970 1600 VA R16 TS d'origine 1 565 cm³ 92 hp SAE
A110 1300 V85 1969-1976 1300 VC R12 TS 1 289 cm³ 81 ch SAE (68 ch DIN)
A110 1600S 1970-1973 1600 VB R16 TS modifié 1 565 cm³ 138 ch SAE (125 ch DIN)
A110 1600S 1973-1975 1600 VC, SC R17 TS 1 605 cm³ 140 ch SAE (126 ch DIN)
A110 1600S SI 1974-1975 1600 VD R17 TS avec injection d'essence 1 605 cm³ 140 ch SAE (127 ch DIN)
A110 1600S SX 1976-1978 R16 TX d'origine type 843 1 647 cm³ 93 ch DIN

Production

Berlinettes construites en France

Alpine A110 (vue arrière)
  • 956 cm³ "1000" de 1963 à 1965 (A110-950)
  • 1 108 cm³ "80" and "85" de 1962 à 1966 (A110-1100)
  • 1 108 cm³ "1100", "Standard" & "70" de 1964 à '69 (A110-1100)
  • 1 108 cm³ "100" de 1965 à 1967 (A110-1100)
  • 1 296 cm³ "1300", "1300 SUPER" & "1300 S" de 1966-71 (1300 VB)
  • 1 255 cm³ "1300" and "1300 G" de 1967 à 1971 (1300 VA)
  • 1 470 cm³ "1500" de 1967 à 1968 (A110-1500)
  • 1 565 cm³ "1600" de 1969 à 1970 (1600 VA)
  • 1 565 cm³ "1600 S" de 1969 à 1973 (1600 VB)
  • 1 289 cm³ "85" and "1300" de 1970 à 1976 (1300 VC)
  • 1 605 cm³ "1600 S" de 1973 à 1974 (1600 VC)
  • 1 605 cm³ "1600 SC" et "1600 SI" de 1974 à 1975 (1600 VD)
  • 1 647 cm³ "1600 SX" de 1976 à 1977 (1600 VH)

En 1974 la suspension arrière de la 1600 (train arrière à demi-arbres oscillants) a été remplacée par les triangles superposés de l'A310 ; le nombre d'écrous de roue a changé de 3 pour les voitures originales à 4. Les poignées de portes ont été remplacées par des boutons-poussoir et un panneau arrière démontable a fourni un accès plus facile au compartiment moteur/boite de vitesse sur toutes les voitures construites à partir de cette date.

Berlinettes construites dans d'autres pays

Entre 1962 et 1966, Willys-Overland construisit au Brésil environ mille cinq cents Berlinettes A108 de 845 cm³ et 998 cm³ et Berlinettes A110 de 956 cm³ et 1 108 cm³. Des composants badgés « Interlagos » pour environ deux cents A110s 1 108 cm³ ont été fournis par Dieppe pour l'assemblage en Bulgarie entre 1968 et 1970 sous le nom de Bulgaralpine. La Dinalpin a été produite sous licence au Mexique où environ trois cent Berlinettes A110 de 956 cm³ ont été produites entre 1964 et 1967 avec ensuite et jusqu'en 1972 environ deux cents variantes de 1 108 cm³.

Berlinettes construites en Espagne

La source la plus prolifique de Berlinettes hors de France fut l'Espagne où des A110 Berlinettes 1 108 cm³, 1 289 cm³ et 1 397 cm³ étaient construites sous licence. Les lois espagnoles font que ces voitures furent seulement produites avec des moteurs de faible puissance.

Les voitures 1 108 cm³ produites en Espagne étaient plus lourdes que les 1 108 cm³ françaises « 70 » de la même époque. Cette différence de poids est en général attribuée aux pare-chocs plus épais pour faire face aux conditions de routes locales. Cependant, la « A110-1300 » espagnole est officiellement plus légère de 5 kg que les « 85 » de fabrication française équivalente.

  • 1 108 cm³ « A110-1100 » de 1967 à 1970
  • 1 289 cm³ « A110-1300 » de 1971 à 1976
  • 1 397 cm³ « A110-1400 » de 1977 à 1978

La production de la Berlinette A110 ayant cessé en France en juillet 1977, c'est une A110-1400 construite en Espagne qui a l'honneur d'être la dernière de la production Berlinette A110.

Notes et références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’automobile Portail de l’automobile
Ce document provient de « Alpine A110 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alpine Berlinette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alpine A110 — Berlinette Alpine A110 « Tour de France ». Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Alpine (entreprise) — Logo de Alpine Création 1955 Disparition 1995 …   Wikipédia en Français

  • Alpine A108 — Berlinette Alpine A108 « Tour de France ». Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Alpine (car) — Alpine is also the name of car models produced by Sunbeam and Chrysler. Infobox Company company name = Alpine company company type = Public foundation = 1955 by Jean Rédélé location = flagicon|FRA Dieppe, France industry = Automotive products =… …   Wikipedia

  • Alpine-Renault A110 1800 — Alpine A110 Alpine A110 Constructeur Alpine Classe Sportive Moteur et transmission Architecture moteur 4 e …   Wikipédia en Français

  • Alpine A106 — Coach Alpine A106. Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Alpine A310 — Constructeur Renault …   Wikipédia en Français

  • Berlinette — Renault Alpine A110 Hersteller: Alpine Produktionszeitraum: 1961–1977 Klasse: Sport …   Deutsch Wikipedia

  • Alpine A110 — Renault Alpine A110 Hersteller: Alpine Produktionszeitraum: 1961–1977 Klasse: Sport …   Deutsch Wikipedia

  • Alpine A110 — Infobox Automobile name = Alpine A110 manufacturer = Alpine parent company = Renault production = 1961 1973 class = Sports car body style = 2 door coupé engine = 1.1 L, 1.2 L, and 1.3 L R8 Major/Gordini I4 1.5 L Lotus Europa I4 1.3 L and 1.6 L… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”