John Balliol


John Balliol

Jean d'Écosse

Jean d'Ecosse et son épouse

Jean d'Écosse ou Jean de Balliol (Éc: Iain Bailiol; An: John Balliol) (1248-1315) est de facto roi d'Écosse de 1292 à 1296. Il est le fils de Derborgail de Galloway et de Jean de Balliol.

Après la mort d'Alexandre III d'Écosse, un grand nombre de compétiteurs, dont Jean Baliol et Robert VI Bruce, 5e lord d'Annandale, se disputant la couronne, on s'en remet à Édouard Ier d'Angleterre, qui décide en faveur de Balliol, comme étant le plus proche parent, par les femmes, du dernier roi d'Écosse (1286). Surnommé Toom Tabard (« vêtement vide », c'est-à-dire « marionnette ») pour sa servilité à l'égard du roi d'Angleterre aux volontés desquelles il est d'abord l'instrument docile, mais s'étant ensuite brouillé avec ce prince et s'étant allié avec la France, il voit envahir ses états, est battu, pris à Dunbar, et forcé d'abdiquer (1296).

Édouard, suite à un accord entre le roi Philippe le Bel et le pape Boniface VIII, est contraint de lui laisser la liberté. John quitte l´Angleterre pour un lieu inconnu, mais certainement pas la Normandie ni la France comme d´aucuns le voudraient. La date 1305 avancée pour son décès n´est basée sur aucun fait concret. Une étude récente (Essay-Belle-Balliol) nous dévoile d´une manière convaincante une autre histoire des Balliol. Elle fait débarquer John sur les terres des comtes de Boulogne d´où il disparaît, probablement avec la complicité de certains Grands Lignages Flamands et/ou des Chevaliers Templiers. Le reste de sa vie, il le passe incognito. Peut être dans une abbaye ou dans un château situé plus que probablement dans le sud ou à l´est de la Belgique. Qu´il ait passé le reste de ses jours sur les terres de ses ancêtres, en Flandres, dont la situation politique internationale est depuis toujours extrêmement instable, est également une option irréaliste. Son fils est Édouard Balliol, roi d'Écosse contre David Bruce de 1331 jusqu'à son abdication en 1356.

Voir aussi

Précédé par Jean d'Écosse Suivi par
Marguerite Ire
Chardon écossais.svg
Souverains écossais
Interregnum;
Robert

Voir aussi l´Essai (en Anglais) sur la Dynastie des Belle-Balliol sous http://essay-belle-balliol.skynetblogs.be

Source

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Michael Brown The Wars of Scotland 1214~1371 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2004) (ISBN 0748612386) (en).


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail de l’Écosse Portail de l’Écosse
Ce document provient de « Jean d%27%C3%89cosse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article John Balliol de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • John Balliol — mit seiner Ehefrau Isabella de Warenne John Balliol (* um 1240 oder 1249/50; † zwischen 4. März 1313 und 4. Januar 1314 in der Picardie) war schottischer König vom 17. November 1292 bis 1296. Er war der Sohn von John de Balliol und Dervorguilla… …   Deutsch Wikipedia

  • John Balliol — For the king s father, see John I de Balliol. John King John, his crown and sceptre symbolically broken as depicted in the 1562 Forman Armorial, produced for Mary, Queen of Scots …   Wikipedia

  • John Comyn, Earl of Buchan — (died 1308) was a Scottish nobleman and an important opponent of King Robert I of Scotland in the civil war that paralleled the War of Scottish Independence. He should not be confused with the better known John III Comyn, Lord of Badenoch, who… …   Wikipedia

  • John III Comyn — John III Comyn, Señor de Badenoch Saltar a navegación, búsqueda John III Comyn, Señor de Badenoch Fallecimiento 10 de febrero de 1306 Greyfriars Church, Dumfries …   Wikipedia Español

  • John III Comyn, Señor de Badenoch — Fallecimiento 10 de febrero de 1306 Greyfriars Church, Dumfries Causa& …   Wikipedia Español

  • John III Comyn, Lord of Badenoch — or John the Red , also known simply as the Red Comyn, (died 10 February 1306), was a Scottish nobleman who was Lord of Badenoch. His father, another John Comyn, known as the Black Comyn, was one of the Competitors for the Crown of Scotland,… …   Wikipedia

  • John III. Comyn, Lord of Badenoch — († 10. Februar 1306 in Dumfries, Schottland), auch der der Rote Comyn (auf englisch, Red Comyn ) genannt, war ein schottischer Adliger und Guardian of Scotland während des Zweiten Interregnums. Leben John III. Comyn ( der Rote ) war der Sohn von… …   Deutsch Wikipedia

  • John de Balliol — John, 5. Baron de Balliol († um 1268) war ein schottischer Hochadliger normannischer Abstammung. 1233 heiratete er die einflussreiche Dervorguilla von Galloway und war Vater des zukünftigen Königs John Balliol.[1] Mit Unterstützung des Bischofs… …   Deutsch Wikipedia

  • Balliol — (pronounced /ˈbeɪlɪəl/) may refer to:* The Balliol family, Lords of Baliol, and their fief* their ancestral seat in Northern France, known usually as Bailleul* Balliol College, Oxford* King John of Scotland, often known as John Balliol* John, 5th …   Wikipedia

  • Balliol — kann sich beziehen auf Edward Balliol (* 1283; † 1364), von 1332 bis 1336 vorübergehend König von Schottland John Balliol (* um 1240 oder 1249/50; † zwischen 1313 und 1314), 1292 bis 1296 König von Schottland und Sohn von Edward Balliol John de… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.