Alphonse Lequeutre

Alphonse Adelson Hippolyte Lequeutre, né à Paris le 9 mai 1829, mort à Paris en 1891, est un pyrénéiste français.

Sommaire

Biographie

Il est commis principal au ministère de la Marine et des Colonies, quand en 1869 il découvre les Pyrénées au cours d'une cure à Barèges. Arrivé tard donc au pyrénéisme, il s'y illustre rapidement par des courses exceptionnelles. « Il ne connaissait nullement la montagne et ne semblait pas taillé pour la pratiquer : de santé douteuse, le teint pâle comme le lait, le cheveu rare et décoloré, la poitrine angoissée. Vers quarante ans, il eut besoin des eaux et se fit envoyer à l’Hôpital militaire de Barèges… La passion des Pyrénées le prit. Il se mit aux ascensions et se révéla marcheur foudroyant. L’employé obscur allait devenir une célébrité pyrénéiste[1]. »

Pyrénées

En 1864, il monte au pic de la Munia par la crête, depuis le col de la Sède, avec le guide Henri Paget, dit Chapelle.

Il fait des courses avec Henry Russell et Charles Packe. Il adhère à la société Ramond. À Paris, il participe à la création du Club alpin français et fait partie de son comité de direction.

En 1869, il s'adjuge la première du pic de Gerbats avec Chapelle puis le pic d'Allanz, par un itinéraire inédit. En 1870, il atteint seul le Maucapéra.

En 1875, du 26 au 30 août, il fait avec Franz Schrader et les guides Henri Passet et Pierre Pujo un périple autour du mont Perdu. Il visite le premier le canyon du Mascun, en Haut Aragon. Cette même année, il publie son Guide de Barèges et l'année suivante, le Guide de Saint-Sauveur et de Gavarnie. Il collabore également à la rédaction des guides Joanne.

Une antécime du Comoloforno porte son nom. Beraldi l'a placé dans sa Pléiade pyrénéenne.

Causses

La carrière pyrénéenne de Lequeutre s'arrête en 1878 : il va désormais explorer les Causses. Il en est le premier « découvreur » : son successeur, Édouard-Alfred Martel, écrit : « Enfin Lequeutre vint, Lequeutre dont l’article est le premier à grand tirage qui leur soit consacré (5000 exemplaires de l’Annuaire du Club Alpin français en 1879) », Lequeutre « lègue » les Causses à Martel dans ces termes : « Prenez les Causses, mon jeune ami : il y a là une œuvre à accomplir, un service régional à rendre, un nom à conquérir »[2].

En 1886, il publie Le Cagnon du Tarn (cette francisation de l'espagnol cañon ou canyon ne connaîtra pas le succès…)

Notes et références

  1. Henri Beraldi, Cent ans aux Pyrénées
  2. Édouard-Alfred Martel, Les Cévennes et la région des causses. Paris, C. Delagrave, 1890. Les Causses majeurs. Millau, Imp. Artières et Maury, 1936.

Bibliographie

  • Henri Beraldi, Cent ans aux Pyrénées, Paris, 1898-1904, sept volumes in-8°. Réédition par « Les Amis du Livre Pyrénéen », Pau, 1977

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alphonse Lequeutre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guides de montagne de Cauterets — Cauterets est une ville thermale des Hautes Pyrénées, située à 932 m d altitude, au pied du massif du Vignemale. Depuis le XIXe siècle, elle a attiré curistes, touristes et ascensionnistes, suscitant la présence de nombreux porteurs et guides de… …   Wikipédia en Français

  • La Pleiade (pyreneisme) — La Pléiade (pyrénéisme) La Pléiade est le nom donné par Henri Beraldi au groupe des sept pyrénéistes qui parachevèrent la conquête des sommets pyrénéens de 1860 à 1902 : Henry Russell, Alphonse Lequeutre, Paul Edouard Wallon, Franz Schrader …   Wikipédia en Français

  • La Pléiade (pyrénéisme) — La Pléiade est le nom donné par Henri Beraldi au groupe des sept pyrénéistes qui parachevèrent la conquête des sommets pyrénéens de 1860 à 1902 : Henry Russell, Alphonse Lequeutre, Paul Edouard Wallon, Franz Schrader, Maurice Gourdon, Aymar… …   Wikipédia en Français

  • La Pléïade — Pléiade Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dans la mythologie grecque, les Pléiades sont les sept filles du géant Atlas]]. Leur nom a été donné à plusieurs groupes de poètes : Pléiade… …   Wikipédia en Français

  • La pléiade (pyrénéisme) — La Pléiade est le nom donné par Henri Beraldi au groupe des sept pyrénéistes qui parachevèrent la conquête des sommets pyrénéens de 1860 à 1902 : Henry Russell, Alphonse Lequeutre, Paul Edouard Wallon, Franz Schrader, Maurice Gourdon, Aymar… …   Wikipédia en Français

  • Maurice Gourdon — Photographie par Maurice Gourdon, environs de Luchon (Fonds Trutat, B. M. de Toulouse Maurice Gourdon, né en 1847 à Nantes, mort en 1941 à Nantes, est un pyrénéiste français. Biographie …   Wikipédia en Français

  • Pleiade — Pléiade Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Pléiades. Par analogie avec le mythe des sept filles du géant Atlas, le nom de Pléiade a été donné à… …   Wikipédia en Français

  • Pléiade — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pléiade Pléiade tragique, liste fixée dans le Canon alexandrin : Alexandre l Étolien, Philiscos de Corcyre, Sosithée, Homère le Jeune, Éantide,… …   Wikipédia en Français

  • Mallos de Riglos — Para otros usos de este término, véase Mallos (desambiguación). Los Mallos de Riglos son unas formaciones geológicas de tipo mallo situadas en la localidad de Riglos, en la provincia de Huesca (España), unos 45 km al noroeste de Huesca capital,… …   Wikipedia Español

  • Pléiade (pyrénéisme) — Pour les articles homonymes, voir Pléiade. La Pléiade est le nom donné par Henri Beraldi au groupe des sept pyrénéistes qui parachevèrent la conquête des sommets pyrénéens de 1860 à 1902 : Henry Russell, Alphonse Lequeutre, Paul Edouard… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”