Alphonse II d'Aragon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alphonse II et Alphonse Ier.
Alphonse II d'Aragon

Alphonse le Chaste (Huesca, 1157[1] – mort le 25 avril 1196 à Perpignan (Roussillon) fut roi d'Aragon sous le nom d'Alphonse II, et comte de Barcelone, de Provence et de Roussillon sous le nom d'Alphonse Ier.

Sommaire

Prise de pouvoir

Né en 1157 de Raimond Bérenger IV, comte de Barcelone et de Pétronille Ramirez, héritière du royaume d'Aragon, Alphonse II le Chaste voit son père mourir alors qu'il n'a que 5 ans. Pour suivre la volonté du défunt, la succession du royaume est prise en charge par une assemblée de nobles aragonais et catalans (Huesca, octobre 1162). Ce n'est qu'en 1163 que le jeune Alphonse prit réellement le pouvoir. [citation nécessaire]

Famille

Le 18 janvier 1174, à Saragosse (Espagne), il épouse Sancha de Castille. De leur union naîtront

Règne

En 1172, le dernier comte de Roussillon indépendant, Girard II, meurt sans enfants en léguant son comté au roi Alphonse. Ce dernier complète l'entreprise d'unification des comtés catalans entreprise par ses ancêtres.
À partir de cette date, ne subsistent en effet que les comtes d'Empúries, de Pallars et d'Urgell, dont les possessions enclavées dans le domaine royal, sont moins menaçantes pour le pouvoir du souverain.
Alphonse II s'attacha par ailleurs à réunifier son territoire composé d'un royaume, relativement peu peuplé, et d'un comté, beaucoup plus riche, deux composantes indépendantes ayant chacune leurs propres usages, langues et organes de gouvernement.
Son œuvre fiscale (création de nouveaux impôts, tel le bovatge à partir de 1175) et juridique (rédaction du Liber feudorum maior en 1194) suscita notamment le mécontentement d'une grande partie de la noblesse catalane.
Il conclut en 1179 le traité de Cazola qui répartit avec la Castille les terres du Sud à reconquérir sur les Maures.
En 1177 il fonde Puigcerda, qui devient la capitale de la Cerdagne dépossédant du titre de capitale Llivia qui conserve toutefois un intérêt militaire grâce à son château.
Malgré son accession à la couronne royale d'Aragon, Alphonse demeure vassal du roi de France pour le titre de comte de Barcelone.
En 1180, pour bien marquer son indépendance de facto, il interdit lors des Corts de Tarragone de dater les actes des années du règne du roi de France.
Il fait alors fortifier la frontière Nord de ses états dès 1192, améliore le château de Puigcerda (toujours en 1192, qui existait déjà en 1178).
Il fonde le château de Puyvalador en 1192 et celui de Salses la même année.
Dans une même optique, il autorise l'abbé de Cuxa et celui d'Arles à fortifier certaines de leurs possessions.

Fin de règne

Alphonse prit le parti de la croisade (1195) et se prépara en effectuant un voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle, mais mourut à son retour le 25 avril 1196 à Perpignan. Il fut inhumé au monastère cistercien de Poblet.[2]

Il fit don de la seigneurie de Nogaret à Guillaume de Nogaret (fils d'Ermeniard) en 1191, ancêtre du célèbre autre Guillaume de Nogaret, ministre de Philippe IV Le bel et légua de nombreux biens aux Templiers et à l'ordre de l'Hôpital. On cite notamment Pons de Rigaud parmi ses fidéjusseurs.[2]


Précédé par Alphonse Ier Suivi par
Pétronille Ramirez
Aragon Arms.svg
roi d'Aragon
1162-1196
Pierre
le Catholique
Douce II
comte de Provence
(Alphonse Ier)
1167-1196
Alphonse II

Notes et références

  1. "Alfonso II el Casto, hijo de Petronila y Ramón Berenguer IV, nació en Huesca en 1157;". Cfr. Josefina Mateu Ibars, María Dolores Mateu Ibars, Colectánea paleográfica de la Corona de Aragon: Siglo IX-XVIII, Universitat Barcelona, 1980, p. 546. ISBN 84-7528-694-1, ISBN 978-84-7528-694-5.
  2. a et b L'Ordre du Temple dans la basse vallée du Rhône: 1124-1312 : ordres militaires, croisades et sociétés méridionales sur Google Livres, Damien Carraz, 2005, Presses Universitaires de Lyon





Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alphonse II d'Aragon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alphonse II d’Aragon — Alphonse II d Aragon Pour les articles homonymes, voir Alphonse II et Alphonse Ier …   Wikipédia en Français

  • Alphonse IV d’Aragon — Alphonse IV d Aragon Pour les articles homonymes, voir Alphonse IV. Alphonse, dit le Bénin ou le Débonnaire (cat. : Alfons el Benigne, cast. : Alfonso el Benigno) (Naples 2 novembre 1299 Barcelone 1336) fut roi d Aragon sous le nom… …   Wikipédia en Français

  • Alphonse Ier d'Aragon — Pour les articles homonymes, voir Alphonse Ier. Portrait d Alphonse Ier le Batailleur, roi d Aragon, par Francisco Pradilla, 1879 …   Wikipédia en Français

  • Alphonse V d'Aragon — Pour les articles homonymes, voir Alphonse V. Alphonse V d Aragon Portrait d Alphonse attribué à Mino da Fiesole, musée du Louvre …   Wikipédia en Français

  • Alphonse IV d'Aragon — Pour les articles homonymes, voir Alphonse IV. Alphonse, dit le Bénin ou le Débonnaire (cat. : Alfons el Benigne, cast. : Alfonso el Benigno) (Naples 2 novembre 1299 Barcelone 1336) fut roi d Aragon sous le nom d’Alphonse IV, de de… …   Wikipédia en Français

  • Alphonse III d'Aragon — Pour les articles homonymes, voir Alphonse III. Alphonse III dit le Libéral (1265 1291) fut roi d Aragon de 1285 à 1291. Il était fils de Pierre III. Biographie Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète …   Wikipédia en Français

  • Alphonse Frédéric d'Aragon — Alphonse Fréderic ou Alfonso Fadrique d Aragon (mort en 1338). Fils illégitime du roi Frédéric II de Sicile. Lieutenant Général ou Vicaire du Duché d Athènes de 1317 à 1330 il est également tercier d’Eubée et comte de Salona Biographie Alfonso… …   Wikipédia en Français

  • Jean II d'Aragon — Pour les articles homonymes, voir Jean II. Jean II d Aragon Jean II d Aragon Règne 1425 1479 Dynastie …   Wikipédia en Français

  • Ferdinand II d'Aragon — Ferdinand II Ferdinand le Catholique Titre Roi de Castille 1474 …   Wikipédia en Français

  • Jacques II d'Aragon — Pour les articles homonymes, voir Jacques II. Jacques II d Aragon Jacques II le Juste (cat.:Jaume II El Just, cast. : Jaime II), né v. 1267, mort …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”