Alpaslan Türkeş

Alparslan Türkeş

Alparslan Türkeş (20 novembre 1917 - 4 avril 1997) est le nom de guerre du fondateur du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP) en Turquie (Parti de l'action nationaliste) et des partis qui ont précédé celui-ci, dont les idéologies sont un nationalisme pan-turc.


Sommaire

Biographie

Son vrai nom est Ali Arslan[1]: il naît à Nicosie à Chypre le 20 novembre 1917, d'une famille originaire d'un village près de Kayseri en Turquie. Par la suite, il adopte le pseudonyme d'Alparslan Türkeş. Alp Arslan était un empereur Seldjoukide au XIe siècle, les Seldjoukides étant considérés d'une manière très contestable par l'idéologie nationaliste turque, comme les ancêtres en ligne droite des Turcs actuels. Quant au nom Türkeş, on peut le considérer comme destiné à mettre en avant son appartenance turque.

Il est surnommé par les nationalistes turcs le "Başbuğ", c'est-à-dire le meneur en français ("Başbuğ Alparslan Türkeş"). C'est un ancien mot turc utilisé aujourd'hui exclusivement pour désigner Türkeş.

Ses débuts

Intégrant le Parti Nationaliste Républicain des Campagnes (CKMP) dans les années 1960, il en devient en 1965 le président. En 1969, le CKMP devient le Milliyetçi Hareket Partisi (Parti du Mouvement Nationaliste) et adopte comme symbole un drapeau rouge avec trois croissants de lune, un ancien drapeau turc utilisé sous l'Empire ottoman.

Il devient adjoint du Premier ministre en 1975, en faisant partie du gouvernement de coalition. Türkeş brule de devenir le principal dirigeant turc mais les généraux le devancent le 12 septembre 1980 et le général Kenan Evren devient président. Il est condamné à la peine de mort et son parti est interdit. Il est finalement acquitté après être resté en prison quatre ans et demi. En 1987, son interdiction de participer à la vie politique est levée, il entre au MÇP (Parti Travailliste Nationaliste) et en est élu président. Il revient au parlement en 1991 grâce à une coalition avec le Refah Partisi (Parti religieux islamique).

En 1992, grâce à un changement de la loi, le MÇP reprend le nom de Milliyetçi Hareket Partisi. Il aide cette même année les Loups Gris à s'infiltrer dans la politique azerbaïdjanaise en soutenant Aboulfaz Eltchibeï, qui sera élu président[2]. Ce sera le début de l'implantation des Loups Gris dans la politique des ex-républiques soviétiques d'Asie Centrale. En 1995, il perd sa place au parlement.

Lui et les groupes nationalistes qu'il a dirigés ont pu acquérir beaucoup de pouvoir grâce à l'aide qu'ils pouvaient fournir dans la lutte contre les communistes et les rebelles Kurdes en Turquie.

Idéologies et Influences

Parmi les modèles de Türkeş on peut noter l'écrivain d'extrême droite Nihal Atsiz, de la première moitié du XXe siècle, écrivant sur la vie des Turcs des steppes d'Asie Centrale il y a plusieurs siècles[3].

C'est une idéologie qui vise donc à glorifier le peuple turc, existant et resté pur depuis des siècles, niant les mélanges incontestables qu'a provoqué l'Empire ottoman. Comme son mentor Nihal Atsiz, Alpaslan Türkeş voit les Turcs comme un peuple directement issu des Huns.

Ses idées sur le plan économique, présentées dans le programme des « 9 lumières », prônent le développement des campagnes, le développement technique, le développement du pays. Les campagnes turques peu développées ont toujours été la base d'un soutien important pour les idées d'Alparslan Türkeş.

Sa mort

Il est mort d'une crise cardiaque le 4 avril 1997. Son enterrement a été retransmis en direct à la télévision turque avec la présence de nombreuses personnalités turques et une cérémonie d'État a été organisée pour l'occasion.

Notes et références

  1. [1]
  2. Martin A. Lee,« Les liaisons dangereuses de la police turque », Le Monde diplomatique, mars 1997 [lire en ligne (page consultée le 25 mai 2008)]
  3. (tr) Nihal Atsiz sur un site nationaliste de Loups Gris. Consulté le 25 mai 2008

Articles connexes

Lien externe


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Alparslan T%C3%BCrke%C5%9F ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alpaslan Türkeş de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alpaslan Türkes — Alparslan Türkeş (* 1917 in Nikosia, Zypern; † 4. April 1997 in Ankara) war ein rechtsextremer türkischer Politiker. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Ideologie 2.1 Ideologisches Selbstverständnis …   Deutsch Wikipedia

  • Turkes, Alpaslan — ▪ 1998       Cypriot born Turkish army officer and politician who was a leader of the military overthrow of the Turkish government in 1960; he later formed the right wing Nationalist Action Party and served as deputy prime minister (b. Nov. 25,… …   Universalium

  • Alparslan Turkes — Alparslan Türkeş Alparslan Türkeş (20 novembre 1917 4 avril 1997) est le nom de guerre du fondateur du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP) en Turquie (Parti de l action nationaliste) et des partis qui ont précédé celui ci, dont… …   Wikipédia en Français

  • Alparslan Turkeş — Alparslan Türkeş Alparslan Türkeş (20 novembre 1917 4 avril 1997) est le nom de guerre du fondateur du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP) en Turquie (Parti de l action nationaliste) et des partis qui ont précédé celui ci, dont… …   Wikipédia en Français

  • Alparslan Türkes — Alparslan Türkeş Alparslan Türkeş (20 novembre 1917 4 avril 1997) est le nom de guerre du fondateur du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP) en Turquie (Parti de l action nationaliste) et des partis qui ont précédé celui ci, dont… …   Wikipédia en Français

  • Alparslan Türkeş — (20 novembre 1917 – 4 avril 1997) est un homme politique turc et fondateur du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP) en Turquie (Parti d action nationaliste) et des partis qui ont précédé celui ci, dont les… …   Wikipédia en Français

  • Hüseyin Feyzullah — Alparslan Türkeş Alparslan Türkeş (20 novembre 1917 4 avril 1997) est le nom de guerre du fondateur du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP) en Turquie (Parti de l action nationaliste) et des partis qui ont précédé celui ci, dont… …   Wikipédia en Français

  • Loups gris — Cet article concerne le groupe armé turc. Pour l animal, voir Loup gris commun. Les Loups gris (Bozkurtlar en turc) est le nom donné aux militants des « Foyers idéalistes » (Ülkü Ocakları en turc), mouvement dont la doctrine principale… …   Wikipédia en Français

  • TURQUIE — La Turquie (779 452 kilomètres carrés) résulte du repli, sur la péninsule anatolienne et une partie de la Thrace, des populations formant la nationalité turque après la dislocation de l’Empire ottoman lors de la Première Guerre mondiale. Ces pays …   Encyclopédie Universelle

  • turkey — /terr kee/, n., pl. turkeys, (esp. collectively) turkey. 1. a large, gallinaceous bird of the family Meleagrididae, esp. Meleagris gallopavo, of America, that typically has green, reddish brown, and yellowish brown plumage of a metallic luster… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”