Jean de Ravenne
Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Divers personnages ont porté le nom de Jean de Ravenne :

  • plusieurs archevêques de Ravenne :
    • Jean « Angelopte » (430 - ?), qui doit son surnom (grec) au fait qu'il aurait vu un ange de ses propres yeux, obtint dans les années 440 de l'impératrice Galla Placidia l’élevation de Ravenne en diocèse métropolitain avec juridiction sur quatorze villes. Ce prélat reçut la consécration directement de l’évêque de Rome.
    • Jean II (? - 12 janvier 477)
    • Jean III (20 juillet 477 - 5 juin 494)
    • Jean IV (? - 11 janvier 593) qui fut l'un des correspondants du pape Grégoire Ier. Il fut canonisé comme saint Jean (fête le 12 janvier)
    • Jean V (606 - ?)
    • Jean VI (613 - ?)
    • Jean VII (723 - 748 ?)
    • Jean VIII (777 - 784)
    • Jean IX (795 - 806)
    • Jean X (vers 850 - 878)
    • Jean XI (898 - 904)
    • Jean XII de Tossignano (905 - 910, avant de devenir pape sous le nom de Jean X)
    • Jean X de Besate (983 - 998) qui, avec l'archevêque de Mayence Willigis couronna roi de Germanie le fils d'Otton II (seulement âgé de trois ans) à Aix-la-Chapelle à la Noël de l'an 983.
    • Jean dei Migliorati (15 septembre 1400 - 16 octobre 1410 ) ;
  • un jeune homme natif de Ravenne né vers 1347, qui en 1364 devint le secrétaire de Pétrarque. En 1367 il entreprit de parcourir le monde pour tenter de se faire un nom, mais revint sans le sou chez son maître. Impatient de tenter de nouveau le destin, il quitta derechef son travail en 1368, définitivement cette fois car il n'est plus mentionné dans la correspondance de Pétrarque, à moins qu'il ne soit le vagabond (vago quidam) qui en 1373 félicite le poète de son arrivée à Rome ;
  • un des fils de Conversanus (ou Conversinus, voire Convertinus), mentionné une première fois (17 novembre 1368) comme professeur titulaire de rhétorique à l’Université de Florence, où il avait jusque-là exercé la charge d'avoué auprès des tribunaux. Il entra vers 1370 au service de la maison de Carrare, détentrice du duché de Padoue, et y demeura jusqu’en 1404, bien qu'au cours de cette période il ne résidât pas à Padoue même. De 1375 à 1379 il enseignait la grammaire à Belluno, mais fut remercié à cause du niveau trop élevé de ses cours, « inadapté à l'éducation de jeunes garçons ». Le 22 mars 1382, il était nommé professeur titulaire de rhétorique à l’université de Padoue. Au cours des cinq années de rivalité entre les Carrare et les Visconti (1387-1392), il s'expatria à Udine. Puis de 1395 à 1404 il fut notaire de François de Carrare, et il est mentionné pour la dernière fois en 1406, alors qu'il réside à Venise. Son histoire de la famille de Carrare, « a tasteless production in barbarous Latin » selon l'Encyclopædia Britannica, ne plaide pas en faveur de la qualité de ses cours ; mais en son temps c'était un pédagogue apprécié, qui compta au nombre de ses élèves Vittorino da Feltre et Guarino de Vérone ;
  • Jean de Malpaghini, né vers 1356, qui fut très jeune un des élèves de Pétrarque, en 1374. Le 19 septembre 1397 il devint professeur de rhétorique et d’éloquence à l’université de Florence. Le 9 juin 1412, lorsque les cours, interrompus entre 1405 et 1411 à cause de l’épidémie de peste, reprirent, on renouvela son contrat pour cinq ans, mais il mourut (en mai 1417) avant l'échéance. Bien qu'on n'ait aucun écrit de Malpaghini, il joua un rôle important dans l'enseignement du latin. Le Pogge fut d'ailleurs l'un de ses élèves.

Sources externes

  • Antoine Jean V. Le Roux de Lincy, Essai historique et littéraire sur l'abbaye de Fécamp, Rouen, Édouard, 1840, p. 15-16 
  • E. Theodor Klette, Beiträge zur Geschichte und Litteratur der italienischen Gelehrtenrenaissance, vol. I, J. Abel, 1888 
  • Georg Voigt, Die Wiederbelebung des klassischen Altertums oder das erste Jahrhundert des Humanismus, Berlin, G. Reimer, 1859 (réimpr. 2e éd. 1881-82 ; 3e éd. 1893), 2 vol., XII+ 595 et VIII + 547 p. 

(en) « Jean de Ravenne », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne]


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean de Ravenne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RAVENNE — La ville de Ravenne, située actuellement en terre ferme à 12 km de l’Adriatique, mais fondée dans une zone lagunaire, doit sa fortune à cette localisation, analogue, toutes proportions gardées, au site de Venise. Centre indigène puis romain, la… …   Encyclopédie Universelle

  • Jean (usurpateur) — Jean Usurpateur romain Un solidus en or à l effigie de Jean. Règne 27 août …   Wikipédia en Français

  • Jean XIII — Pape de l’Église catholique Nom de naissance Jean de Crescenzi Naissance vers 938, Rome Élection au pontificat 1er octobre 965 …   Wikipédia en Français

  • Jean-Philippe Delavault — est un metteur en scène français. Biographie Né en 1961, Jean Philippe Delavault est diplômé de l’Inseec (Institut des sciences économiques et commerciales). Élève du Conservatoire national d’art dramatique de Bordeaux, il étudie également la… …   Wikipédia en Français

  • Jean II Mercurius — Jean II (pape) Pour les articles homonymes, voir Jean II. Jean II (Mercurius), né à Rome vers 470, pape du 2 janvier 533 au 8 mai 535. Portant un nom païen, il inaugura l usage pour les papes de prendre un nouveau nom à leur avènement. On ne… …   Wikipédia en Français

  • Jean ii (pape) — Pour les articles homonymes, voir Jean II. Jean II (Mercurius), né à Rome vers 470, pape du 2 janvier 533 au 8 mai 535. Portant un nom païen, il inaugura l usage pour les papes de prendre un nouveau nom à leur avènement. On ne connaît pas la date …   Wikipédia en Français

  • Jean III Catelinus — Jean III (pape) Pour les articles homonymes, voir Jean III. Jean III Jean III était un Romain nommé Catelinus ; il mourut le 13 juillet 574. Il appartenait à une famille distinguée, étant le fils d un certain Anastase qui portait l …   Wikipédia en Français

  • Jean iii (pape) — Pour les articles homonymes, voir Jean III. Jean III Jean III était un Romain nommé Catelinus ; il mourut le 13 juillet 574. Il appartenait à une famille distinguée, étant le fils d un certain Anastase qui portait l …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier (pape) — Jean Ier est né vers 470 en Toscane[1] et mort à Rome le 18 mai 526. Succédant à Hormisdas, il fut Pape du 15 août 523 au 18 mai 526. Il mourut en prison et, considéré comme martyr par les catholiques, a été canonisé. Il est fêté le 18 mai, jour… …   Wikipédia en Français

  • Jean ier (pape) — Saint Jean Ier, né en Toscane, à Populonia, ou à Sienne, ou encore dans le chateau de Serena (une petite forteresse bâtie par Serena, femme de Stilicon, et détruite dans le Moyen Âge et aujourd’hui totalement disparue), près du village de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”