Jean Louis François Fauconnet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fauconnet.
Jean Louis François Fauconnet
P vip.svg
Naissance 24 décembre 1750
Revigny-sur-Ornain (Meuse)
Décès 22 octobre 1819 (à 68 ans)
Lille
Origine Drapeau de France France
Arme cavalerie
Grade général de division le 7 janvier 1807
Hommages Nom gravé sous l'Arc de triomphe de l'Étoile (7e colonne)

Jean-Louis-François Fauconnet est un officier français né le 24 décembre 1750 et mort le 22 octobre 1819, général de division, né à Revigny-sur-Ornain (Meuse).

Sommaire

Biographie

Il prit du service dans la compagnie des gendarmes d'Artois, le 29 mars 1766, eut le rang de sous-lieutenant de cavalerie le 18 juin 1770, fut incorporé dans les gendarmes de Monsieur le 1er avril 1776, eut le rang de lieutenant de cavalerie le 29 mars 1781, et, réformé avec le corps le 1er avril 1788, mis à la suite des carabiniers le 15 du même mois, devint lieutenant surnuméraire au 2e régiment de cette arme le 19 avril 1789, lieutenant le 1er avril 1791, capitaine le 15 mai 1792, et chef de brigade du 6e régiment de dragons le 13 prairial an II.

Il servit, de 1792 à l'an II, aux armées de Belgique, de la Moselle, de Rhin-et-Moselle et du Nord. En l'an III, il passa de l'armée du Rhin à celle de Sambre-et-Meuse, et, en l'an VI, à l'armée du Rhin, sous Pichegru, Jourdan et Moreau.

Lors du premier passage du Rhin, faisant partie de la division Baupuy, il marcha sur Welstadt; mais, surpris et vigoureusement chargé par les cuirassiers d'Anspach, il voulut, au milieu de la mêlée, secourir le général Baupuy, déjà blessé de quelques coups de sabre, le ramena en effet et reçut plusieurs blessures qui le mirent hors de combat.

« Si le beau dévouement est louable quand on est victorieux, quels éloges ne mérite-t-il pas dans une circonstance difficile où celui qui s'immole sait bien qu'on parlera peu de lui ! » Spectateur militaire, tome V, p. 200.

II reprit deux jours après, malgré l'état de ses blessures, le commandement de son régiment, et combattit, le 10 du même mois, à la bataille de Renchen, où, par une charge impétueuse faite de front, il porta le désordre dans les rangs des Autrichiens, et les força d'abandonner un grand nombre de morts sur le champ de bataille. À la demande du général Baupuy, et sur le rapport du général Moreau, Fauconnet fut nommé, le 10 juillet 1796, général de brigade. Il fit encore la campagne de l'année suivante.

Le Directoire décida, par arrêté du 23 fructidor an V, que cet officier général cesserait d'être employé. La décision du Directoire reposait sur les relations que le général Fauconnet était accusé d'avoir entretenues avec des émigrés. Il expliqua, dans un mémoire justificatif du mois de nivôse an VI, que ces prétendues relations se bornaient à la rencontre qu'il avait faite à une table d'hôte, à Neustadt, d'un envoyé du prince de Hohenlohe à l'ambassadeur de Prusse à Paris, au retour de sa mission. Le Directoire maintint sa décision, quant à l'activité, mais il lui rendit une demi-justice en l'admettant, le 13 ventôse an VI, au traitement de réforme de son grade.

Lors du Consulat, il demanda à rentrer dans l'armée, il s'appuya des bons témoignages de plusieurs généraux, et de certificats souscrits par des corps entiers qui attestaient la franchise et la loyauté de son caractère et la solidité de ses principes républicains ; Desaix et Moreau joignirent leurs démarches aux siennes, et il fut appelé à l'activité le 7 germinal an VIII. Dans une de ses lettres au ministre, Desaix disait que le général Fauconnet «avait acquis des connaissances parfaites dans l'arme de la cavalerie. » En non-activité de nouveau le 1er vendémiaire an X, le premier Consul l'employa, le 7 frimaire suivant, dans la 7e division militaire.

En l'an XII, le 10 frimaire, il fut nommé membre de la Légion d'honneur, et commandeur le 25 prairial suivant ; il était alors à la tête de la réserve de cavalerie rassemblée à Saint-Omer. Il fit la campagne de l'an XIV à la grande armée, 2e division de grosse cavalerie, et fut élevé au grade de général de division, le 7 janvier 1807, pour être employé dans le service des places. Inspecteur de cavalerie dans la 25e division militaire, le 11 novembre suivant, il reçut le commandement d'armes d'Anvers, le 29 janvier 1808, fut créé baron de l'Empire le 2 juillet 1808, resta à Anvers jusqu'à la fin du blocus, revint en France, et fut mis en demi-solde le 1er juin 1814.

Envoyé à Lille, le 31 décembre 1814, comme commandant d'armes de la place, il organisa, pendant les Cent-Jours, les gardes nationales actives de Dunkerque. Admis à la retraite le 1er août 1819, il mourut à Lille le 22 octobre 1819.

État de service

Décorations, titres, honneurs,...

Source

« Jean Louis François Fauconnet », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Louis François Fauconnet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Louis-Francois Fauconnet — Jean Louis François Fauconnet Pour les articles homonymes, voir Fauconnet. Jean Louis François Fauconnet Origine …   Wikipédia en Français

  • Jean-Louis-François Fauconnet — Pour les articles homonymes, voir Fauconnet. Jean Louis François Fauconnet Origine …   Wikipédia en Français

  • Jean-louis-françois fauconnet — Pour les articles homonymes, voir Fauconnet. Jean Louis François Fauconnet Origine …   Wikipédia en Français

  • Fauconnet — ist der Name von: Jean Louis François Fauconnet (1750–1819), französischer General Paul Fauconnet (1874–1938), französischer Soziologe Thibaut Fauconnet (* 1985), französischer Shorttracker Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Un …   Deutsch Wikipedia

  • Fauconnet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot fauconnet peut désigner : toute une série d’espèces d’oiseaux : voir Fauconnet (oiseau) ; Patronymes Fauconnet est un nom de famille …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Bert — Jean François Bert, né le 14 septembre 1976 est sociologue et historien des sciences sociales. Suite à un doctorat de sociologie (2007) qui lui a permis d expérimenter la validité des notions de « réception », d… …   Wikipédia en Français

  • Les 660 noms gravés sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers figurant sur l'arc de Triomphe — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

  • Liste des officiers figurants sur l'Arc de Triomphe — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

  • Noms graves sous l'Arc de Triomphe de l'Etoile — Noms gravés sous l Arc de Triomphe de l Étoile Voici la liste des 660 personnalités figurant sous l’arc de triomphe de l’Étoile, à Paris. Elles servirent sous la Révolution française et le Premier Empire. Voir aussi la liste des généraux de la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”