Jean Ier De France

Jean Ier de France

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Ier.
Jean Ier
Roi de France
John I of France.jpg
Jean Ier le Posthume

Règne
14 novembre 1316 - 19 novembre 1316
Dynastie Capétiens
Titre complet Roi de France et de Navarre
Prédécesseur Louis X
Successeur Philippe V

Autres fonctions
Roi de Navarre
Période
14 novembre 1316 - 19 novembre 1316
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur Louis Ier
Successeur Philippe V

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur2}}}
Successeur {{{successeur2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Naissance 14 novembre 1316
Pavillon royal de France.svg Paris, France
Décès 19 novembre 1316 (à 5 jours)
Pavillon royal de France.svg Paris, France
Père Louis X
Mère Clémence de Hongrie

Blason Royaume de France (1289-1316).svg
Rois de France

Jean Ier de France, dit le Posthume[1], roi de France et roi de Navarre, était fils posthume de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie. Né dans la nuit du 14 au 15 novembre 1316, il ne vécut que cinq jours. Il fut enterré dans la basilique de Saint-Denis. Le comte de Poitiers, alors régent, fut proclamé roi de France sous le nom de Philippe V.

Sommaire

Conséquences de sa mort

La mort prématurée de Jean Ier amena le premier problème de succession de la dynastie capétienne.

Quand Louis X le Hutin, son père, mourut sans fils pour lui succéder, c'était la première fois depuis Hugues Capet que la succession de père en fils des rois de France était interrompue. On décida alors d'attendre que la reine Clémence, qui était enceinte, mette son enfant au monde. Et pour l'heure, le frère du roi, Philippe, fut chargé de la régence du royaume contre son oncle Charles de Valois. La naissance d'un enfant mâle était donc très attendue pour donner à la France son roi.

Le problème de succession demeura quand le bébé, proclamé roi de France sous le nom de Jean Ier, mourut cinq jours après sa naissance. Le successeur logique du trône était sa demi-sœur de cinq ans Jeanne, fille de Louis le Hutin et de Marguerite de Bourgogne. Mais à cause du scandale de l'adultère de sa mère, Jeanne, soupçonnée d'être une enfant illégitime, fut écartée de la succession. Pour soutenir cette décision, les légistes, prenant comme argument que « le royaume de France ne saurait tomber de lance en quenouille » et que « femme ne succède point à la Couronne de France », ont retenu catégoriquement le principe de masculinité. Personne ne songeait à ce moment là d'invoquer la loi salique, qui ne contient d'ailleurs aucun précepte concernant le règlement de la succession royale. Ce n'est seulement que trente ans plus tard que ce code de lois datant des Mérovingiens sera remis au jour dans la bibliothèque de Saint-Denis par le chroniqueur Richard Lescot, et en quelque sorte falsifié pour justifier l'exclusion des femmes à la succession royale[2]. C'est donc son oncle Philippe, régent du moment, qui avec l'assentiment des grands du royaume, prit la succession au trône de France[3].

Une hypothétique survie

Diverses légendes circulèrent sur cet enfant royal. Elles furent notamment reprises par Maurice Druon dans Les Rois maudits et par Gilbert Bordes dans La Peste noire. Tout d'abord, on prétendit que son oncle Philippe V l'avait fait empoisonner. Ensuite, une histoire étrange survenue quelques dizaines d'années plus tard vint lancer la rumeur que le petit roi Jean n'était pas mort. Pendant la captivité de Jean II (1356-1360), un homme du nom de Giannino Baglioni prétendit être Jean Ier et donc l'héritier de la couronne. Il essaya de faire valoir ses droits, mais fait prisonnier en Provence, cet homme mourut en captivité en 1363. Un livre récent fait le point sur cette histoire. C'est Cola di Rienzo qui fit fabriquer les faux censés attester que Giannino Baglioni était Jean Ier le Posthume, puis qui tenta de le placer sur le trône de France afin de renforcer son pouvoir à Rome. Peu après leur rencontre en 1354, Cola di Rienzo fut assassiné, et Giannino attendit deux ans avant de faire état de ses prétentions. Il se rendit à la cour de Hongrie où le roi Louis Ier de Hongrie, neveu de Clémence de Hongrie, le reconnut comme le fils de Louis X et de Clémence. En 1360, Giannino se rendit à Avignon, mais le pape Innocent VI refusa de le recevoir. Après plusieurs tentatives pour se faire reconnaître, il fut arrêté et emprisonné à Naples, où il mourut en 1363.

Sources

  • Eric Le Nabour, Les Rois maudits, l'enquête historique, Perrin, 2005 (ISBN 2-262-02396-4) .
  • (it) Tommaso di Carpegna Falconieri, L'uomo che si credeva re di Francia. Una storia medievale, Roma-Bari, 2005 (ISBN 88-420-7619-8) 
    • (en) Tommaso di Carpegna Falconieri (trad. William McCuaig), The Man Who Believed He was King of France, University of Chicago Press, 2008 (ISBN 9780226145259) 
  • Gilles Lecuppre, L’imposture politique au Moyen Âge. La seconde vie des rois, PUF, Paris, 2005 

Notes et références

  1. Jean Ier de France sur le site FMG
  2. Eliane Viennot, La France, les femmes et le pouvoir, Volume 1, L'invention de la loi salique (Ve-XVIe siècle), 2006
  3. Jean Favier, Colette Beaune, XIVe et XVe siècles : crises et genèses, 1996, p. 17

Commons-logo.svg

« Jean I · roy de France · » (1316) - vue d’artiste (de Jean Dassier (1676-1763)). Buste du roi à droite, la tête ceinte d’une couronne fleurdelisée.
Bibliothèque nationale de France.
Précédé par Jean Ier Suivi par
Louis X
Blason pays fr FranceAncien.svg roi de France Transparent.gif
1316-1316
Philippe V
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Jean Ier de France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Ier De France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean ier de france — Pour les articles homonymes, voir Jean Ier. Jean Ier …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier de France — Pour les articles homonymes, voir Jean Ier. Jean Ier Jean Ier le Posthume …   Wikipédia en Français

  • Jean II De France — Pour les articles homonymes, voir Jean II. Jean II …   Wikipédia en Français

  • Jean ii de france — Pour les articles homonymes, voir Jean II. Jean II …   Wikipédia en Français

  • Jean III de France — Jean d Orléans (1874 1940) Pour les articles homonymes, voir Jean d Orléans. Jean d Orléans « duc de Guise » Jean d Orléans, « duc de Guise » Dynastie …   Wikipédia en Français

  • Jean II de France — Pour les articles homonymes, voir Jean II. Jean II Anonyme vers 1350, Portrait de Jean II le Bon, musée du Louvre …   Wikipédia en Français

  • Jean Tristan de France — Pour les articles homonymes, voir Jean de France et Jean de Nevers. Jean Tristan de France …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier le Posthume — Jean Ier de France Pour les articles homonymes, voir Jean Ier. Jean Ier …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier le posthume — Jean Ier de France Pour les articles homonymes, voir Jean Ier. Jean Ier …   Wikipédia en Français

  • Jean Ier De Berry — Pour les articles homonymes, voir Jean de France et Berry (homonymie). Jean Ier de Berry …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”