Jean Gaudens Claude Pégot

Jean Pégot

Jean Gaudens Pégot est un militaire français (1774 à Saint-Gaudens - 1er avril 1819)

Engagé volontaire dans le 3e régiment de la Haute-Garonne en 1792, à l'âge de 17 ans, il est l'un des deux seuls généraux d'Empire strictement saint-gaudinois, avec son frère Guillaume Alexandre Thomas Pégot : en effet, ils sont tous les deux nés et morts à Saint-Gaudens.

Il est le second fils de Bertrand Pégot, Député du tiers état au titre du Comminges et du Nébouzan à l'Assemblée Constituante. Il combattit dans les Alpes, participa à la prise de Nice, ainsi qu'à la fin du siège de Toulon, avant d'aller lutter contre le général espagnol La Union (Campagne de 1794-7795 aux Pyrénées-Orientales).

Lassé de ne pas être utilisé dans les combats de la campagne d'Italie, il demanda à être mis en disponibilité et ne réintégra l'armée que le 10 juin 1799 ; il fut blessé au pied sous Fossano et pris dans la reddition de Coni (Cuneo) ; il sera échangé onze mois plus tard.

On retrouve Pégot à Saint Domingue, époque à laquelle il est nommé chef de bataillon à la suite de sa belle défense du fort de Jantot ; puis il s'illustra lors de la reddition du Cap Français, en décembre 1803 ; en effet, il défendit victorieusement le fort de Breda, si bien que les troupes ennemies furent obligées de le contourner pour avancer; Pégot ne se rendit qu'après la reddition aux Anglais du général Rochambeau ; pour son fait d'armes, il reçut un sabre d'honneur. Il fut fait Chevalier de l'Empire le 25 février 1809.

Pégot combattit à Walcheren au Pays-Bas en 1809, en Espagne (novembre 1809-juin 1810), prit le commandement du 84e régiment d'infanterie de ligne, à Bergame, en 1811 ; c'est en cette qualité qu'il fit la campagne de Russie : il s'illustra lors de la bataille de la Moskowa, son régiment contre-attaquant victorieusement contre la cavalerie Russe et sauvant ainsi le Prince Eugène. Il reçut alors la distinction de Commandeur de la Légion d'honneur.

Nommé général de brigade le 31 décembre 1813 (« Il y a longtemps que je dois des étrennes à Pégot » dira alors Napoléon), il fut atteint de 3 balles alors qu'il combattait, en Italie, aux avant-postes de la ligne de bataille.

En 1815, il combattit à Waterloo ; il était à l'extrême limite, à droite, du champ de bataille, à l'endroit où les troupes prussiennes attaquèrent, vers 7 heures du soir. Il raccompagna l'armée sur la Loire.

Il fut alors mis en demi-solde.

Il mourut des suites de ses blessures à Saint-Gaudens, le 1er avril 1819, à l'âge de 44 ans.

En 1877, à Saint-Gaudens, fut édifiée la Caserne Jean Pégot, abritant le 83e R.I.

Celle-ci fut détruite à la fin des années 1990, et il ne demeure aujourd'hui qu'un parking et qu'une rue Jean Pégot.

État de service

Titres, distinctions, honneurs

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Jean P%C3%A9got ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Gaudens Claude Pégot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guillaume Alexandre Thomas Pegot — Guillaume Alexandre Thomas Pégot Pour les articles homonymes, voir Bertrand Pégot et Jean Gaudens Claude Pégot. Guillaume Alexandre Thomas Pégot …   Wikipédia en Français

  • Guillaume Alexandre Thomas Pégot — Pour les articles homonymes, voir Bertrand Pégot et Jean Gaudens Claude Pégot. Guillaume Alexandre Thomas Pégot Naissance …   Wikipédia en Français

  • Bertrand Pégot — Bertrand Pégot, né le 14 mai 1750, mort le 20 décembre 1827 à Saint Gaudens (Haute Garonne) était un homme politique français. Biographie Pégot appartenait à une famille de négociants. Son père, Gaudens Pégot, était marchand à …   Wikipédia en Français

  • Général d'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général de la Révolution française — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Général d’Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Généraux de l'Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Généraux du Premier Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Généraux De La Révolution Et Du Premier Empire — Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le 21 janvier 1793 celui de général de… …   Wikipédia en Français

  • Liste des generaux de la Revolution et du Premier Empire — Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire Vous trouvez ci dessous la Liste des généraux de la Révolution et du Premier Empire. Plus de 1500 généraux servirent sous Napoléon. Note : Le grade de lieutenant général devient le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”