Almer

Almire de Gréez

Catholicisme
Religions sœurs (branches)
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme
Spécificités
Église catholique romaine · Histoire de l'Église catholique romaine
Spécificités
Théologie catholique
Docteurs de l'Église · Magistère de l'Église · Théologie morale · Vocabulaire catholique
Clergé
Pape · Cardinal · Archevêque · Évêque · Prêtre · Diacre · Moines et moniales
Histoire
Droit canonique
Débats contemporains
Catholicisme libéral · Catholicisme en France · Crise moderniste · Catholiques réformateurs · Catholicisme traditionaliste
Dialogue inter-religieux
Relations avec les autres religions · Relations avec les autres Églises · Hérésie
Voir aussi
  • Catégories : Catholicisme · Courant religieux catholique · Dévotions catholiques
  • Portails : Christianisme · Catholicisme
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 

Saint Almire ou Almer (+ vers 560), solitaire et abbé dans les forêts du Maine. Fête le 11 septembre.

Biographie

Il est l'un des disciples les plus illustres de saint Avit de Micy, troisième abbé de Saint-Mesmin, près d'Orléans. Né au pays des Arvernes, il suivit, dans un âge encore tendre, saint Avit et saint Calais quand ils quittèrent l'abbaye de Menat, pour venir habiter les cloîtres bâtis par saint Maximin de Micy en face d'Orléans.

Almire vécut quelques années dans le monastère de Micy, et quand Avit et Calais vinrent se cacher dans les forêts du Maine et du Perche, il les suivit encore. Il se choisit une cellule sur les bords de la rivière de la Braye, au bas d'une colline environnée de bois, au lieu où on voit aujourd'hui le village de Gréez-sur-Roc (Sarthe, arrondissement de Mamers, canton de Montmirail). Il y bâtit un oratoire en l'honneur de la sainte Vierge, et tout près il construisit pour lui-même une petite cellule. Il espérait y vivre seul, dans le commerce de Dieu et des anges, et dans l'oubli des hommes; mais la Providence avait d'autres vues sur lui, et il s'y soumit. Sa cellule devint bientôt le refuge de fervents chrétiens, qui désiraient servir Dieu parfaitement sous sa conduite, en sorte que l'on vit en peu de temps plus de quarante moines réunis dans son monastère.

Almire se consacrait, avant tout, au soin de ses religieux et de ses disciples ; il leur apprenait à vivre selon les règles des premiers Pères de la vie monastique, et ses exemples confirmaient toujours ses enseignements.

Pour donner plus d'autorité encore à ses paroles et à ses vertus, le ciel daigna quelquefois faire des miracles. Un jour qu'il était occupé au travail de la campagne avec les frères, survint une pluie assez abondante; tous s'enfuirent aussitôt et allèrent se réfugier dans une cabane voisine. Almire resta seul pour achever sa tâche. Mais la pluie redoublait toujours, en sorte qu'à la fin la chaumière fut impuissante à préserver de l'inondation les moines qui étaient venus y chercher un abri. L'abbé n'en continuait pas moins son travail, et il resta jusqu'à ce que tout fut entièrement achevé. Il vint ensuite rejoindre les frères, et tous admirèrent comment la fidélité aux observances l'avait complétement protégé, jusque-là que pas une goutte ne l'avait atteint..

Le bienheureux abbé, voyant le temps de sa mort approcher, annonça à ses frères le jour et l'heure auxquels il quitterait la terre, et quand ce moment fut arrivé, il s'endormit doucement dans le Seigneur. C'était le troisième jour des ides de septembre (11 de ce mois), vers l'an 560.

Source partielle

  • Vie de Saint Almire extraits d'un livre intitulé "Les petits Bollandistes: vies des saints" de Paul Guérin (1830-1908), texte lui-même extrait de l'Histoire de l'Eglise du Mans, par le R.P. PIOLIN
  • Portail de la Mayenne Portail de la Mayenne
Ce document provient de « Almire de Gr%C3%A9ez ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Almer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Almer — ist der Familienname folgender Personen: Alexander Almer (* 1959), österreichischer Badmintonspieler Beate Almer (* 1970), deutsches Fotomodell und Schönheitskönigin Christian Almer (1826–1898), schweizerischer Bergführer und Bergsteiger Franz… …   Deutsch Wikipedia

  • Almer — Almer, in Oberösterreich soviel wie Jodler …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Almer — Almer,der:⇨Senner …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Almer — (auch Almut, Almet) Smf Schrank, Schrein per. Wortschatz arch. (15. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. armārium Schrank, Schrein , eigentlich Raum für Geräte , zu l. arma Waffen, Gerätschaften (Armee), mit einer bereits im Mittellateinischen… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • almer — † ˈalmer obs. by form of almoner [really an independent formation on alms + er1. See also Almowr.] …   Useful english dictionary

  • Almer — infobox UK place country = England static static image caption= latitude= 50.78 longitude= 02.12 official name =Almer population = shire district= shire county= Dorset region= South West England constituency westminster= post town= postcode… …   Wikipedia

  • Almer — Senner; Almhirte * * * Ạl|mer, der; s, (österr.): Senn; Almhirt …   Universal-Lexikon

  • Almer — m; = Senne …   Австрия. Лингвострановедческий словарь

  • Almer — m черёмуха обыкновенная (ж), черёмуха кистевая (ж), черёмуха птичья (ж) …   Немецко-русский словарь лекарственных растений

  • Almer — 1. Aus einer jüngeren oberdeutschen Form von Adelmar (adal + mari) entstandener Familienname. 2. Wohnstättenname oder Berufsname: »wohnhaft oder beschäftigt auf einer Alm (Bergweide)« …   Wörterbuch der deutschen familiennamen

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”