Almanza

Bataille d'Almanza

Bataille d'Almanza
Batalladealmansa.jpg
Informations générales
Date 25 avril 1707
Lieu Almansa
Issue Victoire des troupes franco-espagnoles
Belligérants
Empire colonial espagnol Empire espagnol
Royaume de France Royaume de France
Flag of England.svg Royaume d'Angleterre
Flag Portugal (1707).svg Royaume du Portugal
Provinces-Unies Provinces-Unies
Commandants
Jacques Fitz-James de Berwick
Dom António Luís de Sousa, 2eme marquis des Minas
Henri de Massue
Forces en présence
25 500 soldats 22 000 soldats
Pertes
3 500 morts ou blessés 5 000 morts ou blessés
12 000 prisonniers
Guerre de Succession d'Espagne
Batailles
Carpi - Chiari - Crémone - Luzzara - Friedlingen - Vigo (navale) - Schellenberg (Donauworth) - Höchstädt (Blenheim) - Málaga - Cassano - Calcinato - Ramillies - Turin - Almanza - Toulon - Audenarde - Lille - Malplaquet - Douai - Almenar - Saragosse - Brihuega - Villaviciosa - Denain - Douai - Barcelone

Lors de la guerre de Succession d'Espagne, Berwick à la tête d'une armée franco-espagnole remporta à Almansa[1], le 25 avril 1707 sur les troupes luso-britannico-hollandaises de l’archiduc Charles, commandées par lord Galloway, comte de Ruvigny et le Marquis des Minas, une grande victoire, qui rendit le trône à Philippe V. Elle est donc probablement la seule bataille de l’histoire à avoir opposé des troupes françaises commandées par un Anglais à des troupes anglaises commandées par un Français.

Bataille d'Almansa

Les Anglais firent d'abord plier la première ligne de l’aile droite de l'armée française ; puis le chevalier d'Asfeld, à la tête de la seconde ligne, battit les assaillants et chargea ensuite leur aile droite, la mit en fuite et poursuivit les fuyards.

Le lendemain de la bataille, les Français firent prisonniers plusieurs généraux et 13 bataillons ennemis, dont 5 Anglais, 5 Hollandais et 3 Portugais.

La bataille d’Almansa fut décisive pour la guerre, mais n’a pas signifié la reddition immédiate du royaume de Valence. L’armée des Bourbons dut conquérir les villes et les villages qui résistaient. Xàtiva a été la première cité assiégée, au commencement de mai : l'armée des deux couronnes de France et d’Espagne ayant été divisée en deux corps, l'un, commandé par le chevalier d'Asfeld, emporta la place en quelques jours, n'hésitant pas à détruire deux monastères retranchés. La garnison, composée d'Anglais et de Hollandais, secondée par les habitants, ayant défendu le terrain de rue en rue, les Franco-espagnols firent passer au fil de l'épée quiconque se trouvait pris les armes à la main. Les troupes réglées se jetèrent dans le château et, comme les Franco-espagnols ne pouvaient les y forcer qu'en s'exposant à de lourdes pertes, ils prirent le parti de faire bloquer ce château par quatre bataillons, afin de remobiliser le reste de ses troupes pour d'autres expéditions. Xàtiva fut finalement occupée et le roi Philippe V ordonna sa destruction ; elle fut alors incendiée ; plus tard on changea son nom par celui de San Felipe et on procéda à son repeuplement par des personnes fidèles à l’armée des Bourbons. À la suite furent conquises Denia, Alcoy et finalement Alicante.

Actuellement dans la Communauté Valencienne, les dictons suivants sont toujours vivaces :

  • Quan el mal ve d'Almansa, a tots alcança (Quand le mal vient d'Almansa, tout le monde est touché),
  • De ponent, ni vent ni gent ( Du ponent, ni vent ni gens), rappelant cette défaite.

Notes et références

  1. Almansa est située dans la province d'Albacete.

Source

Commons-logo.svg

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
Meuble héraldique Fleur de lys.svg Les événements du règne de Louis XIV (1643-1715) Meuble héraldique Fleur de lys.svg

Victoire de Rocroi • La Fronde • Traités de Westphalie • Traité des Pyrénées • Emménagement au Château de Versailles • Guerre de Dévolution • Traité d'Aix-la-Chapelle • Guerre de Hollande • Traité de Nimègue • Guerre des Réunions • Guerre de la ligue d'Augsbourg • Guerre de Succession d'Espagne • Mort de Louis XIV


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
Ce document provient de « Bataille d%27Almanza ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Almanza de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Almanza — (Almança, Almansa), Stadt in der spanischen Provinz Murcia; 7000 Ew.; Wein u. Gemüsebau. Hier im Spanischen Erbfolgekrieg 25. Apr. 1707 Sieg des französisch spanischen Heeres Philipps V. unter dem Herzog von Berwick über das englisch… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Almanza — es una población leonesa bañada por el rio Cea dedicada principalmente a actividades agricolas y ganaderas …   Enciclopedia Universal

  • Almanza — Para Puerto Almanza de Tierra del Fuego, Argentina , véase Puerto Almanza. Almanza …   Wikipedia Español

  • Almanza — Original name in latin Almanza Name in other language Almanza State code ES Continent/City Europe/Madrid longitude 42.65825 latitude 5.0362 altitude 916 Population 644 Date 2012 03 04 …   Cities with a population over 1000 database

  • Puerto Almanza — Almanza Datos País  Argentina Provincia …   Wikipedia Español

  • Cabrera de Almanza — Saltar a navegación, búsqueda Cabrera de Almanza Bandera …   Wikipedia Español

  • Espinosa de Almanza — Saltar a navegación, búsqueda Espinosa de Almanza Bandera …   Wikipedia Español

  • La Vega de Almanza — Bandera …   Wikipedia Español

  • Martin Enriquez de Almanza — Martín Enríquez de Almanza Martín Enríquez de Almanza Don Martín Enríquez de Almanza (décès ca. 13 mars 1583) est, du 5 novembre 1568 au 3 octobre 1580, le quatrième Vice roi de la Nouvelle Espagne puis, du 23 …   Wikipédia en Français

  • Martín Enríquez De Almanza — Don Martín Enríquez de Almanza (décès ca. 13 mars 1583) est, du 5 novembre 1568 au 3 octobre 1580, le quatrième Vice roi de la Nouvelle Espagne puis, du 23 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”