Jean-Marie Rouart
Jean-Marie Rouart
Activités écrivain et journaliste
Naissance 8 avril 1943
Neuilly-sur-Seine
Langue d'écriture français
Genres roman, essai
Distinctions Prix Interallié (1977), Prix Renaudot (1983), Prix de l’Essai de l’Académie française (1985)
Œuvres principales

Jean-Marie Rouart, né le 8 avril 1943 à Neuilly-sur-Seine, est un romancier, essayiste et chroniqueur français.

Sommaire

Biographie

Né dans une famille de peintres, il est le fils d'Augustin Rouart (1907-1997) et l'arrière-petit-fils des peintres Henri Rouart et Henri Lerolle. Il compte aussi parmi ses aïeux Julie Manet, fille de Berthe Morisot et nièce d’Edouard Manet, qui a épousé Ernest, un des fils d’Henri Rouart.

Après des études de philosophie et de lettres[1], il entre au Magazine littéraire en 1967 puis au Figaro, où il reste de 1967 à 1975, chroniqueur et grand reporter, avant de démissionner lors du rachat du journal par Robert Hersant.

Franc-maçon « parce que leurs idées étaient à l'opposé de celles de ma famille »[2], il collabore comme éditorialiste, à partir de 1977, au Quotidien de Paris dont il devient rédacteur en chef en 1979 et dont il dirige les pages littéraires jusqu'à son départ en 1985.

Il retourne par la suite au Figaro et devient le directeur du supplément littéraire de 1986 à 1988, puis le directeur littéraire. En 1996, il est le premier gérant de la Société des rédacteurs du Figaro. En 2003, il est évincé de la direction du Figaro littéraire au profit d'Angelo Rinaldi. Il collabore alors à Paris-Match.

Il a été l'un des principaux animateurs du Comité pour la révision du procès d'Omar Raddad, affaire à laquelle il a consacré un ouvrage, Omar : la construction d'un coupable (1994), ce qui lui vaudra une condamnation pour diffamation en 2002[3]. Il mène également un combat actif contre la prostitution, préfaçant en 2000 le Livre noir de la prostitution. Il préside actuellement le comité de soutien à Bruno Joushomme, dont l'objectif est la révision du procès, compte tenu des nouveaux éléments au dossier.

À l'Académie française

Le 18 décembre 1997, il est élu académicien au fauteuil 26, succédant à Georges Duby.

Parmi ses travaux académiques, il a prononcé lors de la séance publique du 6 décembre 2001 le traditionnel discours sur la Vertu. Il avait choisi de le consacrer aux moines de Tibhirine, et déclarait notamment : « Les hommes que je vais évoquer devant vous ont porté la vertu à un si haut degré de perfection qu’elle finit par rejoindre un mot plus vaste, indémodable, que l’on ne peut galvauder tant il est lié à une inquiétude qui se mêle à une aspiration éternelle : l’amour »...

C'est également lui qui répondit au discours de réception de Valéry Giscard d'Estaing dans lequel, après avoir retracé l'œuvre politique de l'ancien président de la République, il ne craignit pas de brocarder l'unique roman du nouvel académicien, Le Passage. Il rappelait en effet le jugement sévère que le critique du Figaro, Renaud Matignon, avait alors consacré à son auteur, le comparant à « un Maupassant qui aurait fait la connaissance de la comtesse de Ségur, ou à un Grand Meaulnes qui aurait croisé Bécassine »[4]...

Jean-Marie Rouart est officier de la Légion d'honneur.

Œuvres

  • 1974 : La Fuite en Pologne, Grasset
  • 1975 : La Blessure de Georges Aslo, Grasset
  • 1977 : Les Feux du pouvoir Grasset - Prix Interallié
  • 1980 : Le Mythomane, Grasset
  • 1983 : Avant-Guerre, Grasset - Prix Renaudot
  • 1985 : Ils ont choisi la nuit, Grasset - Prix de l’Essai de l’Académie française
  • 1987 : Le Cavalier blessé, Grasset
  • 1989 : La Femme de proie, Grasset
  • 1990 : Le Voleur de jeunesse, Grasset
  • 1993 : Le Goût du malheur, Gallimard
  • 1994 : Omar, la construction d’un coupable, Le Fallois
  • 1995 : Morny, un voluptueux au pouvoir, Gallimard
  • 1997 : L’invention de l’amour, Grasset
  • 1998 : La Noblesse des vaincus, Grasset
  • 1998 : Bernis, le cardinal des plaisirs, Gallimard
  • 2000 : Une jeunesse à l’ombre de la lumière, Gallimard
  • 2000 : Discours de réception à l'Académie française, Grasset
  • 2001 : La fuite en Pologne, Librairie générale française, 2001
  • 2001 : Une famille dans l'impressionnisme, Gallimard
  • 2002 : Nous ne savons pas aimer, Gallimard
  • 2003 : Adieu à la France qui s'en va, Grasset
  • 2004 : Libertin et chrétien, Desclée de Brouwer
  • 2005 : Mes fauves, Grasset
  • 2006 : Le Scandale, Gallimard
  • 2008 : Devoir d'insolence, Grasset
  • 2009 : Cette opposition qui s'appelle la vie, Grasset
  • 2011 : La guerre amoureuse, Gallimard

Théâtre

Auteur

Notes et références

  1. Il passe par le cours Pollès à Paris dans les années 1960. Voir « Aux enseignants, les anciens élèves reconnaissants... Les profs qui nous ont inspirés », Le Nouvel Observateur, n° 2213, 5 avril 2007.
  2. Livres-Hebdo, 8 septembre 2000.
  3. NouvelObs.
  4. Travaux de Jean-Marie Rouart sur le site de l'Académie française : [1]

Liens internes

  • La Famille Rouart. Au coeur de l'Impressionnisme, catalogue de l'exposition sous la direction de Solange Thierry, Musée de la Vie romantique, Paris, 2004.

Liens externes


Précédé par
Georges Duby
Fauteuil 26 de l’Académie française
depuis 1997
Suivi par
Membre actuel

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Marie Rouart de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-marie rouart — Jean Marie Rouart, né le 8 avril 1943 à Neuilly sur Seine, est un romancier, essayiste et chroniqueur français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Théâtre …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Rouart — (b. April 8, 1943 in Neuilly sur Seine) is a French novelist, essayist and journalist. He was elected to the Académie française December 18, 1997.Bibliography*1974 La Fuite en Pologne (Grasset) *1975 La Blessure de Georges Aslo (Grasset) *1977… …   Wikipedia

  • Jean-Marie Lustiger — Biographie Naissance 17 septembre 1926 à Paris Ordination …   Wikipédia en Français

  • Jean-marie lustiger — Cardinal Jean Marie Lustiger de l Église catholique romaine …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie — Infobox Given Name Revised name = Jean Marie imagesize= caption= pronunciation= gender = Male meaning = region = origin = related names = Jean, Marie footnotes = Jean Marie may refer to:* August Jean Marie Vermorel (1841 1871), French journalist… …   Wikipedia

  • Rouart — Jean Marie Rouart Jean Marie Rouart, né le 8 avril 1943 à Neuilly sur Seine, est un romancier, essayiste et chroniqueur français. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Théâtre …   Wikipédia en Français

  • Jean-loup dabadie — est un homme de lettres français né à Paris le 27 septembre 1938, journaliste, romancier, auteur de sketches et de chansons, auteur et metteur en scène dramatique, traducteur, scénariste et dialoguiste. Il est élu à l Académie française …   Wikipédia en Français

  • Jean-luc marion — Pour les articles homonymes, voir Marion. Jean Luc Marion France Théologie et philosophie contemporaine Naissance : 3 juillet  …   Wikipédia en Français

  • Jean-christophe rufin — Jean Christophe Rufin, né à Bourges dans le Cher le 28 juin 1952 est voyageur, médecin, écrivain et diplomate français, membre de l Académie française. Ancien directeur d Action contre la faim, il est actuellement ambassadeur de France… …   Wikipédia en Français

  • Jean Clair — Jean Clair, de son véritable nom Gérard Régnier, né le 20 octobre 1940 à Paris, est un conservateur général du patrimoine, écrivain, essayiste volontiers polémiste[1] et historien de l art. Ancien directeur du musée Picasso, il est membre de l… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”