Jean-Joseph Rabearivelo

Jean-Joseph Rabearivelo, né Joseph-Casimir (4 mars 1901, Tananarive aujourd'hui Antananarivo - 22 juin 1937, Tananarive), est un poète malgache, considéré comme le premier poète africain moderne. Il naquit dans la capitale de Madagascar juste cinq ans après que la Grande Île fut devenue colonie française.

Il était le fils unique d'une mère célibataire issue d'une famille ruinée. À 13 ans, il fut renvoyé du Collège Saint-Michel pour avoir refusé de prendre part au service religieux ; après avoir été scolarisé brièvement dans une école privée, il abandonna toute éducation organisée et se mit à travailler aux divers « petits boulots » que proposait la société coloniale. En 1924 il se fit correcteur à l'Imprimerie de l'Imerina ; il y travailla bénévolement les deux premières années, et garda ce travail mal payé jusqu'à sa mort.

Il est vrai que cette maison lui publia plusieurs de ses ouvrages en tirage limité. En 1926, Rabearivelo épousa Mary Razafitrimo, fille d'un photographe, avec qui il eut cinq enfants.

Toute sa vie il fut endetté, jusqu'à être condamné à la prison : ses finances eurent à concilier bas salaires, passion du jeu, achats de livres et addiction à l'opium.

Lecteur vorace et autodidacte, il publia des anthologies de poésie malgache et collabora à deux revues littéraires, 18 Latitude Sud et Capricorne. Au soir du 23 juin 1937, après avoir envoyé diverses lettres d'adieu, il se suicida au cyanure, notant ses derniers moments dans le dernier de ses Calepins Bleus, un journal de 1800 pages environ.

Des quelque 20 volumes qu'il produisit, notamment de poésie, théâtre, roman et critique littéraire, la moitié restait inédite à sa mort.

Son œuvre montre une affinité à la fois avec les poètes symbolistes et surréalistes, tout en restant fortement enracinée dans la géographie et le folklore de Madagascar. Il se sentait également français et malgache, mais il lui fut refusé toute occasion d'aller travailler et vivre à Paris. Ce désespoir motiva son suicide.

Œuvres

  • La coupe de cendres (1924)
  • Sylves (1927)
  • Volumes (1928)
  • Enfants d'Orphée (1931)
  • Presque-Songes (1934)
  • Traduit de la Nuit (1935)
  • Imaitsoanala (1935)
  • Chants pour Abéone (1936).

Liens externes

  • Jean-Joseph Rabearivelo, Présentation de l'auteur par Claire Riffard, avec bibliographie et œuvres ("île en île").
  • Jean-Joseph Rabearivelo, Présentation par Arnaud Sabatier, avec bibliographie et anthologie (sur le site des Rencontres de Bellepierre).
  • Oeuvres (Ebooks libres et gratuits)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Joseph Rabearivelo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Joseph Rabéarivelo — Jean Joseph Rabearivelo Jean Joseph Rabearivelo, né Joseph Casimir (4 mars 1901, Tananarive aujourd hui Antananarivo 22 juin 1937, Tananarive), est un poète malgache, considéré comme le premier poète africain moderne. Il naquit dans la capitale… …   Wikipédia en Français

  • Jean Joseph Rabearivelo — Jean Joseph Rabearivelo, né Joseph Casimir (4 mars 1901, Tananarive aujourd hui Antananarivo 22 juin 1937, Tananarive), est un poète malgache, considéré comme le premier poète africain moderne. Il naquit dans la capitale de Madagascar juste cinq… …   Wikipédia en Français

  • Jean Joseph Rabearivelo — (1901 1937) is widely considered to be Africa s first modern poet. Born Joseph Casimir, on March 4, 1901 in Tananarive (now Antananarivo), the capital of Madagascar, just five years after the island nation had become a French colony, he was the… …   Wikipedia

  • Jean-Joseph Rabéarivelo — Jean Joseph Rabearivelo (* 4. März 1901 in Antananarivo; † 22. Juni 1937 ebenda) war ein madagassischer Schriftsteller. Leben Rabearivelo dichtete zunächst in klassischen, europäischen Formen, bevor er in den 30er Jahren mehr und mehr zu eigenen …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Joseph Rabearivelo — (Antananarivo, Madagascar; 4 de marzo de 1901 Antananarivo, Madagascar; 22 de junio de 1937), fue un poeta malgache que escribió en malgache y en francés, considerado el padre de la literatura malgach …   Wikipedia Español

  • Jean-Joseph Rabearivelo — (* 4. März 1901 in Antananarivo; † 22. Juni 1937 ebenda) war ein madagassischer Schriftsteller. Leben Rabearivelo dichtete zunächst in klassischen, europäischen Formen, bevor er in den 30er Jahren mehr und mehr zu eigenen, afrikanischen und… …   Deutsch Wikipedia

  • Rabéarivelo, Jean-Joseph — born March 4, 1901, Tananarive, Madag. died June 22, 1937, Tananarive Malagasy writer. Largely self educated, he earned his living as a proofreader for a publishing concern. He wrote seven volumes of poetry in French, of which Near Dreams (1934)… …   Universalium

  • Rabéarivelo, Jean-Joseph — (4 mar. 1901, Tananarive, Madagascar–22 jun. 1937, Tananarive). Escritor malgache. En gran medida autodidacta, se ganaba la vida como corrector de pruebas para una empresa editorial. Escribió siete libros de poesía en francés, entre los cuales… …   Enciclopedia Universal

  • Rabearivelo — Jean Joseph Rabearivelo (* 4. März 1901 in Antananarivo; † 22. Juni 1937 ebenda) war ein madagassischer Schriftsteller. Leben Rabearivelo dichtete zunächst in klassischen, europäischen Formen, bevor er in den 30er Jahren mehr und mehr zu eigenen …   Deutsch Wikipedia

  • RABEARIVELO (J.-J.) — RABEARIVELO JEAN JOSEPH (1901 1937) Écrivain de langue malgache et de langue française, Jean Joseph Rabearivelo est devenu la figure littéraire majeure de Madagascar. Sa mort volontaire, soigneusement mise en scène, longtemps préparée par des… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”