Alliance pour la démocratie au mali-parti africain pour la solidarité et la justice

Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice

L’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA/PASJ) est un parti politique du Mali. Sa devise est « Travail-Solidarité-Justice » et son symbole l’abeille. Son président est Dioncounda Traoré. L’ADEMA-PASJ est membre de l’Internationale socialiste.

Historique

Le 25 octobre 1990, l’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) est créée. Elle regroupe des opposants à la dictature de Moussa Traoré. Cette association, présidée par Abdrahamane Baba Touré[1] regroupait des militants de différentes formations[2].

  • l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA), parti de l’ancien président Modibo Keïta, suspendu à la suite du coup d’État, mais qui continuait ses activités dans la clandestinité ;
  • le Parti malien pour la révolution et la démocratie (PMDR) ;
  • le Parti malien du travail (PMT), d’obédience marxiste-léniniste ;
  • le Front démocratique et populaire malien (FDPM), composé essentiellement d’opposants maliens résidant à l’étranger et d’exilés politiques.

Elle regroupait également des militants ne faisant partie d’aucune formation politique.

Le 25 mai 1991, alors que le régime de Moussa Traoré est renversé par le général Amadou Toumani Touré, l’ADEMA se transforme en parti politique et prend le nom de ADEMA-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA-PASJ)[3].

En 1992, l’ADEMA-PASJ remporte les élections législatives en février et mars (76 sièges sur 116)[4] et son candidat Alpha Oumar Konaré est élu président de la république le 26 avril 1992[5]. Ce parti dominera la scène politique malienne pendant dix ans. En 1997, Alpha Oumar Konaré est réélu alors que l’opposition a boycotté l’élection[6].

La fin du second mandat d’Alpha Oumar Konaré est marquée par des divisions pour la succession du président. Ibrahim Boubacar Keïta quitte l’ADEMA-PASJ en octobre 2000 avec une partie des militants pour former le Rassemblement pour le Mali (RPM)[7]. Mandé Sidibé, ancien premier ministre, et El Mandani Diallo, ancien ministre du développement rural El Mandani Diallo se présentent à la présidentielle alors que l’Adéma-Pasj a investi Soumaïla Cissé sont exclus du parti[8].

En mai 2002, Soumaïla Cissé a été le candidat officiel de l’ADEMA-PASJ. Arrivé second au premier tour, il est, avec 35 65 % des voix, battu au second tour par Amadou Toumani Touré. Il quitte l’ADEMA-PASJ juste après les élections et crée un nouveau parti, l'Union pour la république et la démocratie (URD)[9][10].

Aux élections législatives d’août 2002, l’ADEMA-PASJ se maintient comme première force politique du pays en obtenant 51 députés[11].

L’ADEMA-PASJ a obtenu environ 31 % des voix aux élections communales du 30 mai 2004[12].

Alors que l’Adéma a décidé de soutenir la candidature probable d’Amadou Toumani Touré à l’élection présidentielle malienne de 2007, Soumeylou Boubèye Maïga a décidé de se présenter. Lors de la conférence nationale des 24 et 25 février 2007, les délégués ont voté l’exclusion de Soumeylou Boubèye Maïga et de plusieurs de ses sympathisants : Issa Diarra, Ibrahima Kantao, Binta Yattassaye et Oumar Ag El Méhidi[13].

L’ADEMA/PASJ au cours des dernières élections
Année Élection
1992 Élections législatives 76 sièges
1992 Élection présidentielle premier tour Alpha Oumar Konaré 44,95 %
1992 Élection présidentielle second tour Alpha Oumar Konaré 69,01 % élu
1997 Élection présidentielle Alpha Oumar Konaré 95,9 % élu
1997 Élections législatives 128 sièges
2002 Élection présidentielle premier tour Soumaïla Cissé 21,44 %
2002 Élection présidentielle second tour Soumaïla Cissé 34,99 % battu
2002 Élections législatives 51 députés, regroupés au sein de Alliance pour la république et la démocratie
2004 Élections municipales 30,95 % des voix et 258 maires (sur 703), 3336 élus communaux (sur 10777)[12]
2007 Élection des conseillers nationaux 32 sièges (sur 75)
2007 Élection présidentielle Membre de l’Alliance pour la démocratie et le progrès qui a soutenu la candidature d’Amadou Toumani Touré.

Le vice-président Soumeylou Boubèye Maïga a été candidat et a été exclu du parti avant l'élection.

2007 Élections législatives 51 députés (sur 147)

Notes et références

  1. B.M. Sissoko, Dites désormais : école nationale d’ingénieurs Abdrahamane Baba Touré, L’Essor, 10 juillet 2006 [1]
  2. Mamadou Fofana, Historique du parti sur le site officiel de l’Adéma-Pasj [2], 2002-2003
  3. Partis politiques Plus d’une centaine de partis, Les échos, 18 janvier 2008 [3]
  4. Résultats des élections législatives sur la base de donnée de l’Union interparlemtaire [4]
  5. Chronologie du Mali sur le site Histoire-Afrique [5]
  6. Présidentielle : plus de 80 % de voix au président Konaré, selon les premiers résultats partiels, Afrique-express 15 mai 1997 et Les résultats de l'élection présidentielle : Konaré sans surprise, Afrique-express 29 mai 1997 [6]
  7. L’ancien Premier ministre, Ibrahim Boubacar Keita, crée son parti, le RPM, Afrique-express 2 juillet 2001 [7]
  8. Deux candidats à la présidentielle au Mali exclus de l'ADEMA, AFP, 5 avril 2002 [8]
  9. Adema-Urd: la guerre des chiffres, L’essor, 12 juin 2003 [9]
  10. Scission de l’ADEMA, l’ancien parti présidentiel : création de l’URD par Soumaïla Cissé, afrique-Express, 3 juin 2003 http://www.afrique-express.com/afrique/mali/mali-2003-2002.html]
  11. Législatives : aucun parti ou alliance de partis n’obtient la majorité absolue, Afrique-Express, 2 septembre 2002 [10]
  12. a  et b S. Togola, Trio dominant, l'Essor, 25 mars 2009 [11]
  13. « Adema/Pasj : La conférence nationale exclut plusieurs responsables du parti », L’Essor du 27 février 2007.

Liens externes


  • Portail du Mali Portail du Mali
Ce document provient de « Alliance pour la d%C3%A9mocratie au Mali-Parti africain pour la solidarit%C3%A9 et la justice ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alliance pour la démocratie au mali-parti africain pour la solidarité et la justice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Alliance pour la democratie au Mali-Parti africain pour la solidarite et la justice — Alliance pour la démocratie au Mali Parti africain pour la solidarité et la justice L’Alliance pour la démocratie au Mali Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA/PASJ) est un parti politique du Mali. Sa devise est « Travail… …   Wikipédia en Français

  • Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice — L’Alliance pour la démocratie au Mali Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adema Pasj) est un parti politique du Mali. Sa devise est « Travail Solidarité Justice » et son symbole l’abeille. Son président est Dioncounda… …   Wikipédia en Français

  • Union pour la république et la démocratie — L’Union pour la république et la démocratie (URD) est un parti politique malien, créé en juin 2003. L’URD est présidée par Younoussi Touré, ancien premier ministre d’Alpha Oumar Konaré. Sommaire 1 Historique 2 résultats électoraux 3 …   Wikipédia en Français

  • Union pour la republique et la democratie — Union pour la république et la démocratie L’Union pour la république et la démocratie (URD) est un parti politique malien, créé en juin 2003 par des militants dissidents de Alliance pour la démocratie au Mali Parti africain pour la solidarité et… …   Wikipédia en Français

  • 2011 au Mali — Chronologie du Mali 2008 au Mali 2009 au Mali 2010 au Mali 2011 au Mali 2012 au Mali 2013 au Mali 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique 2012 par pays en Afrique Années : 2008 2009 …   Wikipédia en Français

  • 2009 au Mali — Chronologie du Mali 2007 au Mali 2008 au Mali 2009 au Mali 2010 au Mali 2011 au Mali 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique 2011 par pays en Afrique Années : 2006 2007 2008… …   Wikipédia en Français

  • 2008 au Mali — Chronologie du Mali 2006 au Mali 2007 au Mali 2008 au Mali 2009 au Mali 2010 au Mali 2006 par pays en Afrique 2007 par pays en Afrique 2008 par pays en Afrique 2009 par pays en Afrique 2010 par pays en Afrique Années : 2005 2006 2007… …   Wikipédia en Français

  • Rassemblement national pour la démocratie — Le Rassemblement national pour la démocratie (RND) est un parti politique malien créé en 1997 et ayant fusionné avec l’Alliance pour la démocratie au Mali Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema Pasj) en 2008. Sommaire 1 Historique …   Wikipédia en Français

  • Parti pour la renaissance nationale — Le Parti pour la renaissance nationale (Parena) est un parti politique malien, créé en 1995 par des militants du Congrès national d’initiative démocratique (CNID). Le symbole du Parena est le bélier blanc. Sommaire 1 Historique 2 Résultats… …   Wikipédia en Français

  • Alliance démocratique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Plusieurs partis politiques portent, ou ont porté, le nom d’Alliance démocratique dans le monde : Partis actuels Alliance démocratique, un parti sud… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”