Alleg

Henri Alleg

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salem.
Henri Alleg à la fête de l'Humanité en 2008.

Henri Alleg, de son vrai nom Harry Salem, né à Londres en 1921, est un journaliste franco-algérien, membre du PCF et ancien directeur d'Alger Républicain.

Sommaire

Biographie

Henri Alleg s'installe en Algérie en provenance de Paris en 1939 et milite au sein du Parti communiste algérien. En 1951, il devient directeur du quotidien Alger républicain. Il entre dans la clandestinité en 1955, date d'interdiction du journal en Algérie. Il continue cependant à transmettre des articles en France dont certains sont publiés par L'Humanité.

Il est arrêté le 12 juin 1957 par les parachutistes de la 10e D.P, au domicile de Maurice Audin, son ami, arrêté la veille et qui sera torturé à mort.

Henri Alleg est séquestré un mois à El-Biar, où il est torturé et subit un interrogatoire mené après une injection de penthotal. Il est ensuite transféré au camp de Lodi où il reste un mois, puis à Barberousse, la prison civile d'Alger. C'est là qu'il écrit La Question, dissimulant les pages écrites et les transmettant à ses avocats.

Dans La Question, il raconte sa période de détention et les sévices qu'il y subit, en pleine guerre d'Algérie. Tout d'abord publié en France aux Éditions de Minuit, l'ouvrage est immédiatement interdit. Nils Andersson le réédite en Suisse, quatorze jours après l'interdiction le frappant en France en mars 1958. Malgré son interdiction en France, ce livre contribue considérablement à révéler le phénomène de la torture en Algérie. Sa diffusion clandestine s'élève à 150 000 exemplaires[1]

Trois ans après son arrestation, Henri Alleg est inculpé d'« atteinte à la sûreté extérieure de l'État » et de « reconstitution de ligue dissoute » et condamné à 10 ans de prison. Transféré en France, il est incarcéré à la prison de Rennes. Profitant d'un séjour dans un hôpital, il s'évade. Aidé par des militants communistes, il rejoint la Tchécoslovaquie grâce à Alfred Locussol.

Il revient en France après les Accords d'Évian, puis en Algérie où il participe à la renaissance du journal Alger Républicain. « Persona Non Grata » en Algérie suite au coup d'État de Houari Boumédiène, il se réinstalle en France en 1965. Le film documentaire de Jean-Pierre Lledo Un rêve algérien retrace son retour 40 ans plus tard dans une Algérie qui l'accueille à bras ouverts et où il retrouve avec bonheur ses anciens compagnons.

En 2005, Henri Alleg co-signe une lettre au Président de la République, demandant à l'État français de reconnaître l'abandon des harkis en 1962.

Il est par ailleurs membre du Pôle de renaissance communiste en France et du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine.

Œuvres

  • La Question, Lausanne, E. La Cité, 1958; Paris, Éditions de Minuit, Alger, Éditions Rahma, 1992. (ISBN 2-7073-0175-2).
  • Mémoire algérienne : Souvenirs de luttes et d'espérances, Paris, Éditions Stock, 2005, 407 pp., 24 cm. (ISBN 223405818X).
  • Prisonniers de guerre; Victorieuse Cuba. Éditions de Minuit :
  • La Guerre d'Algérie (en collaboration avec P. Haudiquet, J. de Bonis, H. J. Douzon, J. Freire, G. Alleg), 3 volumes; Etoile rouge et Croissant vert; SOS America !; La Grande Aventure d'Alger républicain (en collaboration avec A. Benzine et B. Khalfa); L'URSS et les juifs; Requiem pour l'Oncle Sam. Chez Messidor-Temps Actuels
  • Le Siècle du Dragon; Le Grand Bond en arrière. Aux Éditions Le Temps des cerises :
  • Les Chemins de l'espérance. FNDIRP
  • Retour sur La Question. Éditions Aden et Le Temps des cerises

Sources

  • Jean-François Miniac, Les grandes affaires criminelles de l'Orne, de Borée, Paris, 2008. (sur l'évasion d'Henri Alleg et Alfred Locussol)

Notes et références

  1. Jean-Yves Mollier, « Les tentations de la censure entre l'État et le marché » in Jean-Yves Mollier, Où va le livre ? édition 2007-2008, La Dispute, coll. « États des lieux », 2007, p. 117.

Voir aussi

Bibliographie

  • Lamria Chetouani, « Entretien avec Henri Alleg », Mots, 1998, vol. 57, n° 1, pp. 109-129. [lire en ligne]
  • Alain Monchablon , « Berchadsky Alexis, "La Question" d'Henri Alleg, un livre-événement dans la France en guerre d'Algérie », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 1995, vol. 48, n° 1, pp. 178-179. [lire en ligne]

Articles connexes

  • Portail de l’Algérie Portail de l’Algérie
Ce document provient de « Henri Alleg ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Alleg de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alleg. — alleg. abbr. allegato …   Dizionario italiano

  • Henri Alleg — (born 1921, in London), born Henri Salem, is a French Algerian journalist, director of the Alger républicain newspaper, and a member of the French Communist Party. After Editions de Minuit, a French publishing house, released his memoir La… …   Wikipedia

  • Henri Alleg — Cet article possède un paronyme, voir : Aleg. Pour les articles homonymes, voir Salem …   Wikipédia en Français

  • Аллег — (Alleg)         Анри (псевдоним; настоящее имя Анри Жан Салем) (р. 20.7. 1921, Лондон), алжирский писатель и публицист. Член Партии социалистического авангарда Алжира. Директор газеты «Альже репюбликен» («Alger Republicain», 1950 55). Участник… …   Большая советская энциклопедия

  • alleger — allegˈer noun • • • Main Entry: ↑allege …   Useful english dictionary

  • Sociónica — es una ciencia sobre el intercambio informativo en la persona y en la sociedad humana (en el sentido simplificado más práctico – sobre la compatibilidad psicológica), el concepto clave del cual es “tipo del metabolismo informativo” (sociotipo).… …   Wikipedia Español

  • Harry Salem — Henri Alleg Pour les articles homonymes, voir Salem. Henri Alleg à la fête de l Humanité en 2008. Henri Alleg, de son vrai nom Harry S …   Wikipédia en Français

  • Torture pendant la guerre d'Algérie — Dynamo électrique manuelle connue sous le nom de Gégène pendant la guerre d Algérie. Pendant la guerre d Algérie, la torture a été pratiquée sur les populations algérienne et française par les forces coloniales (l arm …   Wikipédia en Français

  • La torture pendant la guerre d'Algérie — Torture pendant la guerre d Algérie La torture pendant la guerre d Algérie a été pratiquée sur les populations algérienne et française par les forces coloniales (l armée française, ses supplétifs harkis, l OAS, les barbouzes, les forces de police …   Wikipédia en Français

  • Torture durant la guerre d'Algérie — Torture pendant la guerre d Algérie La torture pendant la guerre d Algérie a été pratiquée sur les populations algérienne et française par les forces coloniales (l armée française, ses supplétifs harkis, l OAS, les barbouzes, les forces de police …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”