Allat
Bas-relief: Némésis, Allat et le dédicant. Avec l'aimable autorisation du Musée des beaux-arts de Lyon

Allat (en arabe : اللات) était une déesse de la fécondité et de la féminité vénérée en Arabie à l'époque préislamique. Son nom serait une contraction de al ilahat, déesse. Elle avait sa statue dans la Kaaba où elle était censée résider. Hérodote cite Allat[1] comme étant l'équivalent d'Ourania[2] (L'Aphrodite céleste).

Allat, Manat et Uzza semblent avoir été les trois divinités objets du culte le plus intense à La Mecque. Ces trois déessqes sont citées dans le Coran dans la sourate L'étoile[3], cette citation est à l'origine de l'épisode des versets sataniques[4], les mecquois ayant cru que Mahomet leur recommandait d'adorer ces trois divinités. Il est dit dans le Livre des idoles que les Arabes les considéraient comme les "filles du dieu" (Allah dans le texte). On peut supposer que ce dieu était Houbal, divinité principale de la Kaaba.

Elle est mentionnée sous le nom de han-'Ilat dans les inscriptions safaïtiques. Les Nabatéens lui rendaient également un culte et l'identifiaient à Athéna ou Minerve, mais en faisaient, selon Julius Wellhausen, la mère d'Houbal.

À l'ère islamique, Allat est mentionnée dans le Coran (sourate 53:20), et le Livre des Idoles (Kitab al-Asnām) de Hicham ibn al-Kalbi selon qui Banū ʿAttāb ibn Mālik du clan des Thaqīf en avait la charge et lui avait fait construire un édifice. Elle était vénérée par tous les Arabes, y compris la tribu des Quraysh. Des enfants étaient prénommés Zayd-Allāt ou Taym-Allāt. Son temple fut détruit et brûlé par al-Mughīrah ibn Shuʿbah sur l'ordre de Mahomet.

Sommaire

Notes et références

  1. Alilat, en grec : Ἀλιλάτ.
  2. Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne] « I, 131 » et Histoires [détail des éditions] [lire en ligne] « III, 8 » où elle est identifiée à Ourania, l'Aphrodite/Vénus céleste.
  3. Le Coran, « L’Étoile », LIII, 17-23 ; (ar) النجم.
  4. L'invention de l'expression « versets sataniques » est attribuée à l'orientaliste Écossais Sir William Muir (1819–1905) d'après (en) « Sir William Muir », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne].

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Allat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Allat — (Allata, Myth.), so v.w. Alilat …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Allat —   [arabisch al lat »die Göttin«], Göttin der vorislamischen Araber. Sie wurde v. a. in At Taif (südöstlich von Mekka) verehrt; galt als eine der Töchter des vorislamischen Allah, ihre Verehrung wurde zusammen mit dem vorislamischen Polytheismus… …   Universal-Lexikon

  • Allat — al Lāt (arabisch ‏اللات‎, DMG al Lāt, „(die) Göttin“) ist eine vorislamische Göttin der Araber und bereits von Herodot (I,131) als Alilat (Άλιλάτ) bezeugt, die mit Urania verglichen wurde. Sie war in vorislamischer Zeit neben al Uzza und al Manat …   Deutsch Wikipedia

  • Allāt — Mentioned in the Qur an (Sura 53:20), al Lāt (Arabic: اللَّات) was a pre Islamic Arabian goddess who was one of the three chief goddesses of Mecca.DescriptionsThe goddess occurs in early Safaitic graffiti (Safaitic han Ilāt the Goddess ) and the… …   Wikipedia

  • allât — 3 p.s. Impar. subj. aller …   French Morphology and Phonetics

  • allat'mìnn — l al di là, oltretomba …   Dizionario Materano

  • Allat(u) —    Female counterpart of Allah from the pre Islamic pantheon condemned by the Koran: ‘What think ye then of Al Lat?’ She is also Ereshkigal, queen of the lower world, who ruled over Aralu, the Babylon Hades, and was the enemy of Ishtar …   Who’s Who in non-classical mythology

  • BENU-L ALLAT — Baba bir karde …   Yeni Lügat Türkçe Sözlük

  • Altarabische Gottheiten — Als altarabische Gottheiten werden Göttinnen und Götter der altarabischen Religion bezeichnet, die von den arabischen Stämmen verehrt wurden, bevor sie sich zum Islam bekannten. Nach islamischer Tradition waren die ersten Araber zur Zeit von… …   Deutsch Wikipedia

  • Uzza — Le Temple des Lions ailés à Pétra, dédié à Uzza Mentionnée dans le Coran[1], ʿUzzā ou Uzza (arabe : عزى) était une déesse …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”